[33] Gironde n°126 avr/mai/jun 2019
[33] Gironde n°126 avr/mai/jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°126 de avr/mai/jun 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Gironde

  • Format : (187 x 274) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8,1 Mo

  • Dans ce numéro : la parole citoyenne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 Pour une concertation citoyenne ! En février dernier, le rendez-vous des Solutions solidaires, proposé par le Département au Pin Galant de Mérignac, a réuni plus de 1000 personnes. L’occasion a été donnée aux acteurs de terrain, citoyennes et citoyens engagés, d’expliquer leurs projets, de témoigner de leurs expériences, de partager leurs savoirs mais aussi de faire la démonstration qu’un autre choix de société est possible. Le Département mobilise ses moyens pour libérer les énergies et accompagner les porteurs d’initiatives locaux. Bien avant que l’actualité sociale ne projette au-devant de la scène la nécessité du débat citoyen, l’institution départementale avait fait le choix de consulter régulièrement les Girondines et les Girondins pour construire avec eux ses actions et ses politiques locales. Les articles de ce numéro témoignent de cet engagement.
Regards croisés Histoire de famille(s) La conférence familiale, expérimentée par le Département, mobilise les capacités d’une famille en difficulté. En Gironde, elle concerne des problématiques les plus variées. Récit… Après le Bassin d’Arcachon, la Haute-Gironde s’y essaie. Sans désigner un coupable, on aborde le problème avec un sens de la responsabilité collective. « Pensez-vous qu’il y a quelqu’un de mieux placé que vous pour savoir ce qui est bon pour vous ? Estimez-vous que la décision à prendre lorsque vous rencontrez une difficulté personnelle appartienne aux autres ? Pouvezvous affirmer qu’au cours de votre vie vous n’avez jamais eu besoin des autres pour affronter un problème ? » Si vous avez répondu non à ces questions alors la conférence familiale peut vous intéresser, explique Christophe Jabet, coordinateur. Valorisation de soi Vivant à Blaye, Denise fréquentait le collège de Mirambeau où Cédric Rousseau est conseiller principal d’éducation (CPE). « Ayant des problèmes familiaux et de comportements, elle était régulièrement dans mon bureau. En juin dernier, elle m’invite à sa conférence familiale… une découverte ! ». Après la préparation avec un coordinateur, la conférence se déroule. « Au collège, oncle, tante, parents, sœur étaient présents ainsi que le coordinateur, une surveillante, ses actuelle et ancienne professeures principales et moimême. Tous conviés par Denise. » précise Cédric Rousseau. Chacun se présente et donne son avis. « En tant que CPE je la connaissais bien, j’ai insisté sur le fort potentiel de Denise, sur sa maturité, la confiance que j’avais en elle. » Puis vient le temps de la délibération privée où professionnels et coordinateur quittent la réunion et seuls la famille et son groupe d’amis se concertent pour trouver les solutions. Dernière étape, le coordinateur revient pour consigner un plan d’action que le groupe ratifie collectivement. La conférence familiale, un espace de rencontre inédit pour renouer le dialogue et reprendre confiance. Les résultats, très encourageants, valident la méthode  : les conférences familiales ont notamment permis d’éviter des placements d’enfant. Les familles ont un retour positif, avec le sentiment d’être prises en compte dans leur singularité. Des liens intrafamiliaux se reconstruisent, le pouvoir d’agir se développe. On constate une valorisation de la personne mais également un changement de posture positif vis-à-vis des services sociaux. Plus d’infos sur  : gironde.fr/conferences-familiales Parole d’élue Projet soutenu par l’Union Européenne Cédric Rousseau « Le Département de la Gironde expérimente avec ses travailleurs sociaux depuis 2018 les conférences familiales dans sa stratégie d’innovation et de développement social. Cette nouvelle modalité d’intervention sociale permet à la personne de réunir autour d’elle tous ceux qui peuvent l’appuyer dans la résolution de ses difficultés, ce qui favorise son autonomie et son pouvoir d’agir. » Martine JARDINÉ, vice-présidente chargée de l’habitat, du logement, du développement social et des modes d‘accueil 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :