[33] Gironde n°125 jan/fév/mar 2019
[33] Gironde n°125 jan/fév/mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°125 de jan/fév/mar 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Gironde

  • Format : (187 x 274) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 10,3 Mo

  • Dans ce numéro : solutions solidaires...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 Fermiers Toqués  : de la terre à l’assiette À table ! Au cœur du Médoc, des producteurs innovent en associant un lieu de vente et un restaurant. Les deux proposent uniquement leurs fruits, légumes, viandes et poissons. Une première dans notre département, mais aussi en France. Jamais le circuit de la terre à l’assiette n’aura été aussi court ! Depuis cet automne, des agriculteurs médocains ne se contentent plus de vendre leur production au magasin qu’ils ont ouvert à l’été 2017 à Cissac-Médoc, baptisé Les Fermiers Toqués. Ils la proposent aussi désormais cuisinée (et uniquement elle) dans leur propre restaurant, mitoyen  : la Toque fermière. Soutenu notamment par le Département*, ce projet - le premier en France - est une initiative de l’Adar du Médoc (antenne décentralisée de la Chambre d’Agriculture). Outre l’idée, celle-ci a également apporté des financements et a ouvert à tous ses adhérents la possibilité d’en devenir actionnaires avec elle. Une vingtaine le sont à ce jour, tandis que 20 à 30 autres producteurs non associés approvisionnent également le magasin, pour offrir la gamme la plus large possible de produits frais mais aussi d’épicerie salée et sucrée. « Quand nous parlions des problèmes économiques de la profession avec nos adhérents, explique Gérard Bougès, président de l’Adar du Médoc, leur réponse était toujours la même  : les circuits courts. Mais, individuellement, il faut une sacrée
organisation pour pouvoir proposer des produits en continu toute l’année, gérer les dates limites de consommation, etc. » D’où l’idée du magasin, mais aussi du restaurant associé. L’intelligence du collectif « Ensemble, les producteurs ont poussé la réflexion de la production à la commercialisation, précise le président. Ils harmonisent leurs semis en fonction des uns et des autres par exemple. C’est toute l’intelligence du collectif ! » Le restaurant permet par ailleurs de valoriser les produits, y compris ceux qui, a priori, n’auraient pas la faveur immédiate des clients. Le projet ouvre qui plus est de nouvelles perspectives aux producteurs. Un céréalier s’est ainsi mis à fabriquer des pâtes, un autre à faire du maraîchage. Selon Gérard Bougès, « avoir un lieu de commercialisation a amené de l’innovation et de l’audace », car « cela constitue un complément de revenus et permet d’expérimenter avec un peu plus de sécurité. » Quant à la clientèle, elle est au rendez-vous, comme Marie-Claire, habitante de Soulac, qui s’est arrêtée en allant à Bordeaux. « Dès que je peux acheter de bons produits, je n’hésite pas, explique-t-elle. Il y en a beaucoup chez nous mais il n’y avait pas de magasin où les acheter. Or, il y a une demande. Cela ne peut que marcher ! » Zac Les Beauchênes – 33250 Cissac-Médoc facebook.com/Maison-des-producteurs-du-Médoc Magasin ouvert du mardi au samedi de 9 h 30 à 12 h 30 et de 15 h à 18 h 30. Restaurant ouvert tous les midis du mardi au samedi, ambiance tapas et mange-debout les vendredis et samedis soir. * Une première subvention de 31 842 € a été accordée au titre de l’aide au développement de circuits courts ; une seconde est en cours d’instruction. LA RECETTE DE SAISON La terrine de nos maraîchers pour 10 personnes Laver 1 kg d’épinards, 1 kg de feuilles de blettes, 1 laitue, ½ chou frisé, ½ chou rouge. Les couper en chiffonnade. Les faire blanchir (5 min les choux, 1 min le reste), puis égoutter. Mélanger les légumes avec 4 œufs. Couper 200 g de poitrine fumée en dés et la mélanger aux légumes. Saler, poivrer. Mettre dans une terrine et faire cuire à four chaud à 150 °c pendant 1h. Mettre au frigidaire pendant 3h. Servir en tranche fine avec une vinaigrette à l’huile de colza, au vinaigre de vin, aux échalotes et au persil. 25 L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer ave modération.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :