[33] Gironde n°124 oct/nov/déc 2018
[33] Gironde n°124 oct/nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°124 de oct/nov/déc 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Gironde

  • Format : (187 x 250) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : regards croisés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 Préparer, anticiper « Si hier, apporter l’eau courante ou l’électricité sur le territoire n’avait été qu’une question de profit, nombre de communes attendraient encore. Avec Internet en très haut débit, partout en Gironde, nous avons eu la même philosophie  : offrir à chacun un service que les opérateurs privés ne voulaient pas assumer. Avec le plan Gironde Haut Méga, nous disons clairement non à la fracture numérique. » Matthieu Rouveyre Vice-président chargé de la citoyenneté, des relations avec les usagers, de la communication et des accès numériques « L’autosolisme, c’est une bombe à retardement non seulement environnementale mais aussi sociale  : chaque jour, combien d’entre vous s’épuisent dans les bouchons sur le chemin du travail ? C’est pourquoi le Département met tout en œuvre pour encourager de nouvelles pratiques de déplacement, grâce au covoiturage, au vélo et à une meilleure connexion avec les transports en commun. Faciliter votre mobilité dans toute la Gironde, c’est notre engagement. » Anne-Laure Fabre-Nadler Vice-présidente chargée des mobilités « Avoir une vision juste sur le territoire girondin, c’est aussi veiller à ce que ses équipements correspondent aux attentes des citoyens, tout en respectant l’environnement et en sécurisant le quotidien de chacun. Dans le cadre de la modernisation du réseau routier, tout comme en matière de préservation de l’eau, nous avons en permanence à l’esprit ces préoccupations qui sont intimement liées. Les nouvelles techniques que nous utilisons pour les routes, faisant appel à des matériaux moins chauds, ont un moindre impact sur l’environnement. » Alain Renard Vice-président chargé de la préservation de l’environnement, de la gestion des risques et des ressources et des infrastructures routières
Aire du Peyrat à Saint- André-de-Cubzac Objectif covoiturage x 3 ! La rentrée de septembre a vu la mise en service d’une 100 e aire de covoiturage à Saint-André-de- Cubzac. Retour sur la création de la grande aire du Peyrat, préfiguration de ce qui pourrait être fait à chaque entrée de la La Garosse et la Barotte, saturées, la localisation de cette 3 e aire de nouvelle génération, à Saint-André-de- Cubzac, s’avère pertinente  : construite à proximité de l’A10 et de la route départementale D670 (en direction de Libourne). Secteur stratégique  : 93% des automobilistes venant du nord-est et allant dans la zone d’emploi autour de l’aéroport de Mérignac transitent par ce nœud routier et autoroutier. Marie R. et Nicolas S. travaillant sur Mérignac, témoignent  : « Le trajet est long, souvent embouteillé. Alors nous discutons, parfois la musique suffit. C’est moins cher et moins polluant ! » Métropole. Une aire XXL Avec 100 puis 200 places à terme, il s’agira de la plus grande aire de Gironde. Le Département a pour objectif d’augmenter le nombre de covoitureurs de près de 50% en trois ans. Dans cet objectif, il aménage, en partenariat avec les communes et communautés de communes, ces nouvelles aires pour assurer l’interconnexion avec les autres modes de transport  : bus, TER, cars TransGironde et vélo. Le Peyrat intègre un arrêt de bus pour la ligne 310 TransGironde et un abri pour les deux roues. L’aire sera également équipée de bornes de rechargement pour les véhicules électriques et d’ombrières photovoltaïques. La pratique du covoiturage offre plus d’avantages que d’inconvénients. Vincent N. le confirme  : « Je covoiture depuis deux ans avec un collègue jusqu’à Vayres. Nous alternons nos véhicules chaque semaine. Convivial et économique, les coûts, notamment en essence, ont été réduits de moitié ! » Il suffit de l’essayer une fois pour l’adopter… Alors covoiturez ! www.gironde.fr/covoiturage Parole d’élue « Le Département accompagne l’essor des aires de covoiturage nouvelle génération pour encourager une pratique qui doit devenir quotidienne et durable. » Célia Monseigne Présidente de la commission des mobilités En chiffres 100 aires pour + de 2 100 places 10 aires en cours de réalisation pour 220 places, 700 000 € d’investissement 40 aires en projet pour 1000 places, 2,5 M € d’investissement 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :