[33] Gironde n°108 oct/nov/déc 2014
[33] Gironde n°108 oct/nov/déc 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°108 de oct/nov/déc 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Gironde

  • Format : (217 x 290) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : 16-25 ans, prendre son envol.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18/GIRONDE 108/JEUNESSE. 16/25 ANS " Je vais passer les 35 prochaines années à peindre des avions, j’ai trouvé ma voie ! " Charlie Bloquée à l’entrée du monde du travail, cette génération cumule les difficultés  : pas d’emploi donc pas de logement et très souvent, pas de moyen de transport donc pas d’emploi ! Travail, logement, mobilité, 3 leviers actionnés par le Département pour permettre à un jeune de prendre son envol. Sur 3 numéros, le Département revient sur les 3 piliers du parcours d’autonomie des 16/25 ans. ÉPISODE #1  : L'INSERTION 16-25 ans, prendre son envol La formation de la 2 e chance Charlie quitte l’école à la fin de la 3e. Il ne supporte pas le rythme en apprentissage électricité, tient un mois en CAP garçon de café et navigue de régions en petits boulots grâce à l’intérim jusqu’au jour où il perd son permis de conduire. « C’est vrai, je n’ai pas été sérieux, reconnaît-il, j’étais instable, je ne savais pas où j’allais. Des soucis de santé, le chômage, j’avais du mal à me projeter dans l’avenir. » Amélie, elle, n’avait pas le niveau en langues pour se spécialiser dans l’hôtellerie. Après une expérience stressante dans la téléprospection, elle voulait se réorienter vers un métier manuel. En panne, tous les deux ont poussé la porte de la mission locale qui leur propose une formation de 6 mois en peinture industrielle assortie d’un beau défi  : repeindre, à la demande de Dassault, un avion de légende, le Falcon 20G, l’avion des gardes-côtes américains des années 70. Pour eux, ce chantier formation baptisé "nouvelle chance" porte bien son nom. « On a peint un vrai avion qui servira d’emblème à toute l’entreprise ! Je l’ai mis direct sur mon CV, déclare fièrement Charlie. Je vais passer les 35 prochaines années à peindre des avions, j’ai trouvé ma voie ! J’ai mûri aussi. » Il a déjà trouvé un stage chez IFI-Peinture, un sous-traitant de Dassault et sait qu’il y aura des embauches à la fin de l’année. « Je vais tout faire pour m’intégrer, j’espère que 2014 sera mon année ! » Pour Amélie, aussi, s’ouvrent de nouvelles perspectives  : « Ce n’est pas comme à l’école ici. Ce n’est plus une question de niveau mais de motivation. On est tous égaux quel que soit notre âge. Avec un groupe de 12, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, l’ambiance est tranquille. Les plus âgés ou expérimentés transmettent leurs trucs, les plus jeunes, leur énergie. Ça partage. » La formation se terminera par le passage d’un diplôme qui lui permettra de postuler dans tous les domaines concernés par la peinture industrielle. « J’aurai un vrai métier. Je pourrai peut-être travailler au Canada, mon rêve… »
JEUNESSE. 16/25 ANS "Des travaux d’intérêt général, écouter et aider les autres, c’était bien dans ma personnalité, j’ai postulé." Pascal Un service civique ? Pour les autres et pour soi-même À 21 ans, après un BEP compta, Pascal Labeyrie avait monté sa propre entreprise avec des camarades plombier et chauffagiste. Six mois plus tard, en désaccord avec la stratégie clientèle de ses associés, il pense à se réorienter vers une formation d’ambulancier. Mais il lui faut 3 ans de permis … « C’est à la radio que j’ai entendu parler de la création d’un pôle "service civique" à Libourne où je vis. Des travaux d’intérêt général, écouter et aider les autres, c’était bien dans ma personnalité, j’ai postulé. Ce que j’en attends ? Rencontrer des gens, découvrir d’autres univers, être utile mais aussi apprendre des choses sur moi-même, mettre en œuvre de nouvelles compétences. » En attendant sa formation, Pascal consacrera donc les prochains mois à aménager une cabane pour des lamas dans une ferme animalière et à animer des ateliers numériques dans une résidence pour personnes âgées. Des projets variés Sous l’égide de l’association Unis-Cité Aquitaine et au titre de sa politique de citoyenneté et d’insertion sociale et professionnelle des jeunes, le Département participe au développement du service civique en Gironde, notamment dans les territoires ruraux. Ainsi, à Libourne, entre juin et décembre 2014, 16 jeunes volontaires travaillent sur un projet social (animations d’été auprès des enfants ou des personnes âgées, organisation d’un forum des associations…) et sur un projet environnemental (entretien du patrimoine local, préparation de l’installation d’une zone Natura 2000…). "À la fin de ma formation, j'aurai un vrai métier. " Amélie/GIRONDE 108/19 ZOOM SUR DES AIDES FINANCIÈRES POUR LES JEUNES > Le Fonds d’aide aux jeunes (FAJ)  : il s’adresse aux jeunes Girondins de 18 à 25 ans, non scolarisés ni étudiants, en difficulté individuelle ou familiale avérée et consiste en une aide financière pour la formation, les déplacements, la subsistance, le logement, des soins, les vêtements… En 2013, 2 326 jeunes girondins ont été accueillis et aidés financièrement au titre du FAJ. > Le Contrat d’accompagnement personnalisé (CAP’J)  : un soutien financier ponctuel et un accompagnement qui permet aux jeunes girondins en situation précaire de construire les premières bases préalables à tout travail d’insertion sociale et professionnelle (logement, santé, formation…). Pour en savoir plus sur ces deux dispositifs, adressez-vous à la Mission locale  : un interlocuteur essentiel pour un accompagnement social vers l'emploi et la formation des 16-25 ans, le suivi est individuel et gratuit. Liste des 10 missions locales  : www.gironde.fr/missions-locales En France, 11,6% des jeunes âgés de 18 à 24 ans ne poursuivent ni études, ni formation et n'ont ni CAP, ni BEP, ni diplôme plus élevé. I Taux de chômage des 16-25 ans  : 23,7% au 1er trimestre 2014. Le service civique en bref Ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, quel que soit leur niveau ou leur expérience, le service civique permet de consacrer 6 à 12 mois à une mission au service de l’intérêt général, en France ou à l’étranger, dans des domaines tels que la solidarité et la lutte contre l’exclusion, l’éducation, l’environnement, le sport et la culture, etc. Il donne lieu à une indemnité mensuelle et une couverture sociale adaptée prises en charge intégralement par l’État. Le dispositif est une priorité gouvernementale. + infos www.service-civique.gouv.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :