[33] Gironde n°108 oct/nov/déc 2014
[33] Gironde n°108 oct/nov/déc 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°108 de oct/nov/déc 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Gironde

  • Format : (217 x 290) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : 16-25 ans, prendre son envol.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12/GIRONDE 108/Ce n’est pas en réduisant, comme l’a décidé le gouvernement, les moyens nécessaires aux collectivités locales pour accomplir leurs missions de service public et activer les investissements utiles pour la vie économique, sociale et culturelle des territoires, que le pays va retrouver une croissance durable capable de faire reculer le chômage. Ainsi les mesures d’austérité adoptées par la majorité parlementaire se traduiront par une perte de 85 millions d’euros de dotation d’ici 2017, pour le seul Conseil général de la Gironde. Si on ajoute les ponctions que vont connaître, au même titre, toutes les autres collectivités locales, on peut mesurer les TRIBUNE LIBRE. EXPRESSION DES GROUPES POLITIQUES DU CONSEIL GÉNÉRAL DE LA GIRONDE La réforme des collectivités territoriales  : un nouveau passage en force du gouvernement ! Cette réforme capitale pour notre pays a été proposée dans la précipitation et sans concertation. Les élections départementales étant fixées fin 2015, le gouvernement veut absolument faire approuver sa réforme avant la fin de l’année. Or, touchant à l’équilibre institutionnel, aux pouvoirs locaux, aux services publics, un tel bouleversement aurait exigé de la concertation et de la préparation. Les élus locaux ont été mis devant le fait accompli donnant le sentiment que ces réformes sont pilotées par des technocrates et qu’elles échappent à l’inspiration de ces mêmes élus ! Par ailleurs, des nombreuses zones d’ombre persistent notamment sur la En finir avec l'austérité ! répartition des compétences et des compensations financières. Enfin, une telle réforme ne devrait se faire sans, en parallèle et en profondeur, une réforme des finances locales et de la fiscalité locale. Économies budgétaires, simplification administrative, meilleure efficacité de l’action locale, meilleure répartition des compétences, plus grande proximité avec les citoyens, dynamisation et ouverture des territoires  : tels sont les véritables enjeux, selon nous, pour une réforme territoriale porteuse de vrais changements. Toute l’actualité du Groupe Gironde Avenir, groupe d’opposition de la droite et du centre sur www.gironde-avenir.org Twitter/Facebook ou au 05.56.99.35.40/57.887 graves conséquences sociales et économiques sur l’activité de toute l’Aquitaine ! Il n’est pas question de l’accepter ! Les Conseillers généraux Front de Gauche - PCF Pierre AUGEY Michel HILAIRE Jean-Jacques PARIS Contact  : Groupe Front de Gauche PCF 05 56 99 67 03 groupefrontdegauche.pcf @cg33.fr Réaffirmons notre attachement au Conseil général ! Dans notre précédente tribune, tout en saluant l’action engagée par le gouvernement en matière de réorganisation territoriale, nous le mettions en garde contre une absence de concertation de l’ensemble des acteurs locaux. Ce manque de dialogue associé à la mise en péril du Département nous amenait à présenter une motion, lors de la séance plénière du 26 juin 2014 dédiée au vote du Budget supplémentaire. Ce texte relatif à la réforme territoriale a été adopté à l’unanimité des présents. Aujourd’hui, nous réaffirmons notre attachement au Conseil général qui joue un rôle majeur en matière de péréquation et de solidarité territoriales et humaines. Grâce aux nombreux dispositifs que déploie l’institution départementale, nous luttons pour l’accès à l’emploi et participons ainsi de la relance de notre économie. Avec le programme CREAGIR33, qui relève d’une politique volontariste, nous avons soutenu près de 2 500 entreprises et permis la création ou le maintien de plus de 6 000 emplois. En juin dernier, l’association Transfer qui accompagne les TPE/PME dans leur processus de recrutement et facilite l’embauche des habitants en situation de précarité, voyait le jour grâce notamment au soutien du Conseil général de la Gironde. Tout au long de l’année, notre majorité de Gauche aide à la création d’emploi, participant ainsi au relèvement de notre économie. En charge des allocations individuelles de solidarité, notamment du RSA, nous luttons également contre la précarité, constituant ainsi « le dernier rempart contre la pauvreté », comme aime à le répéter notre président, Philippe Madrelle. À ce titre, nous félicitons notre gouvernement qui, en décidant de fusionner le RSA activité et la P rime pour l’emploi (PPE) va permettre de redonner du pouvoir d’achat aux français. La relance de l’économie impose des mesures fortes. De fait, l’action quotidienne du Conseil général prouve qu’il a toute sa place dans cet exercice ambitieux conduit par notre gouvernement. Groupe Politique Socialiste 05 56 99 35 78 - E-mail  : groupe-ps@cg33.fr Retrouvez l’information du Groupe Politique Socialiste du Département de la Gironde sur  : www.cg33-ps.net
CITOYENNETÉ. ÉLECTIONS L'EUROPE EN GIRONDE ALORS, IREZ-VOUS VOTER EN 2015 ? Non ! 411. Je ne suis pas sûr que mon opinion soit prise en compte. De toute façon, que je participe ou non, qu’est-ce que ça change ? Ce n’est pas avec un bulletin que je peux contrer un candidat dont parlent les médias tous les jours, mais dont les idées ne me conviennent pas du tout. Je n’y connais pas grand-chose mais en quoi le vote m’implique-t-il dans la société ? VOTRE OPINION COMPTE ! 4 1 RAISONS DE VOTER 2 3 4 04-/GIRONDE 108/13 ! C’est la plus simple façon d’exprimer son opinion, et de donner de la force à ses idées en soutenant les candidats qui en sont les plus proches. C’est le seul moyen de s’opposer à un candidat, à des idées, par le vote blanc, ou en soutenant une autre figure politique. C’est faire preuve d’intérêt pour le pays, pour la vie collective en général, et participer aux débats. Ne pas voter, c’est se déclarer perdant d’une compétition sans y avoir participé. Voter, c’est prendre ses responsabilités en tant que citoyen. Toutes les voix ont la même valeur. Devant les urnes, nous sommes tous égaux. Pour pouvoir voter en 2015 (élections départementales et régionales), N’OUBLIEZ PAS DE VOUS INSCRIRE SUR LES LISTES ÉLECTORALES AVANT LE 31 DÉCEMBRE 2014 dans la mairie de votre domicile.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :