[33] Gironde n°101 jan/fév/mar 2013
[33] Gironde n°101 jan/fév/mar 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°101 de jan/fév/mar 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Gironde

  • Format : (217 x 290) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : il était une fois en numérique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18/Gironde 101/l’europe vue d’ici. COMMENT ATTIRER LES FONDS EUROPÉENS Girondins d’Europe Attachés à leurs communes, à leur département, les Girondins se sentent-ils citoyens européens ? Ils devraient pourtant… Déployer l’accès pour tous au haut débit, développer l’activité et l’emploi, renouveler l’offre d’insertion, valoriser une identité patrimoniale et paysagère forte, faire renaître des quartiers urbains, favoriser l’accueil en entreprises de jeunes et de seniors, améliorer la gestion durable de la ressource en eau, autant de témoignages directs de la multiplicité des programmes d’investissements locaux financés par l’Union européenne. parole d’élu Jean Touzeau Vice-Président du Conseil général de la Gironde chargé des relations européennes et internationales et coopération décentralisée « La connaissance fine du territoire girondin nous permet de mettre en évidence son potentiel auprès des institutions européennes, nationales et régionales qui restent loin du terrain. C’est la force des Conseils généraux qui sont à l’origine de nombreux projets financés par l’Union européenne. » Retrouvez les missions de Jean Touzeau au Conseil général sur www.gironde.fr Une délégation girondine revient des Open Days à Bruxelles pour s’y faire mieux connaître, partager les expériences avec les partenaires, et dialoguer avec la Commission et le Parlement européen. Une forme de lobbying pour la Gironde en quelque sorte ! Si les Open Days sont une opportunité de gagner en visibilité au niveau européen, ils sont aussi l’occasion de participer à des travaux de réflexion stratégique. Le 10 e rendez-vous, en octobre, était consacré aux priorités en matière de financements futurs : favoriser une croissance verte et intelligente, soutenir les PME et renforcer la coopération territoriale. Pour faire écho à la semaine bruxelloise, le Conseil général a relayé sur le terrain les informations recueillies et organisé, dans ses locaux, un séminaire ouvert à l’ensemble des acteurs du territoire, notamment les PLIE et LEADER. Faire vivre l’Europe au bénéfice des jeunes collégiens girondins Retenu par Bruxelles comme chef de file d’un projet qui vise à favoriser la mobilité + infos Mission de Coopération et Relations Internationales - Citoyenneté Européenne 05 56 99 35 95 des collégiens, le Conseil général vient d’envoyer 3 classes de Sainte-Foy- la- Grande, Villenave-d’Ornon et Langon, 15 jours en Allemagne pour les uns, 15 jours en Angleterre pour les autres. Un voyage qui se prépare sur deux ans et qui se conjugue avec un stage dans une entreprise étrangère. L’une des accompagnatrices de la première expérience tentée en Pologne en 2009 témoigne : « Pour la plupart, les élèves n’avaient jamais quitté la France. Ce voyage a d’abord été une aventure culturelle et personnelle : découvrir et s’adapter à un nouveau pays, à d’autres manières de vivre. Mais au-delà de l’ouverture d’esprit, les élèves qui ne se sentaient pas forcément à la hauteur de l’aventure avant le départ y ont gagné de la confiance en eux, le sentiment qu’ouvrir des portes, c’est possible. Avec des résultats étonnants en termes de motivation ou de remotivation dans leurs projets individuels. » Un projet cofinancé par l’Europe et le Conseil général qui sera poursuivi l’année prochaine avec 3 nouvelles classes de Lormont et de Cenon. Tester et partager les bonnes pratiques à l’échelle européenne. La Gironde montre l’exemple En juillet dernier, le Conseil général a été retenu par les instances européennes pour porter un projet expérimental : le projet MAC EAU. L’objectif ? Préserver la ressource en eau des nappes profondes en réduisant la consommation d’eau des ménages et des collectivités. Il s’agit de sensibiliser les usagers au problème de surexploitation des nappes, de distribuer des équipements hydroéconomes et d’installer 70 récupérateurs d’eau sur le bassin versant de la Pimpine. Le projet qui démarre permettra à d’autres pays d’utiliser les résultats pour renouveler l’opération. Un service Europe au Conseil général - un accompagnement des porteurs de projets européens. - un suivi des projets girondins cofinancés par les fonds européens - une évaluation des projets européens dont le Conseil général est maître d’ouvrage. + infos Service Europe 05 56 99 33 33 poste 3030
/Gironde 101/19 Quels Fonds européenspour quels projets girondins ? Plus de 450 millions d’euros, tous fonds confondus et PAC comprise sont versés par Bruxelles ou, via la Région et l’État, pour la période 2007/2013 afin de soutenir activement les initiatives et investissements portés par le Département et ses satellites, mais aussi par la Région et ses agences, les intercommunalités, les entreprises, les associations, les laboratoires de recherche, tous bénéficiaires de financements européens. Pas de doute, l’Europe, c’est ici et maintenant ! Le FEDER (Fonds Européen de Développement Régional) : instrument essentiel pour soutenir la compétitivité et l’emploi. Le FSE (Fonds Social Européen) : soutient les projets en matière d’emploi, d’insertion, de formation et de lutte contre le chômage. le Conseil Général contribue au soutien de 200 projets FSE développés tous les ans pour aider des milliers de Girondins à retrouver un emploi, créer leur entreprise ou se reconvertir. Le Conseil général a choisi d’orienter l’emploi du FEDER pour : Faciliter l’accès de tous au numérique haut débit Créé par le Conseil général, le syndicat mixte Gironde Numérique a pour objectif de combler la fracture numérique en assurant des connexions haut débit partout sur le territoire girondin. L’Europe, via le FEDER, a contribué à hauteur de 12,4 millions d’euros à la création d’un réseau départemental de 1 060 km de fibre optique. Contribuer au développement de filières d’activités d’avenir Les projets portés par la Route des lasers ont permis de créer 408 emplois au Barp, à proximité des grands lasers du CEA/CESTA, à partir de la création de sites d’activités accueillant industriels des filières optiquelaser et plasmas denses, chercheurs de l’Institut Lasers et Plasmas, et entreprises de support industriel. Parmi les actions priorisées par le Conseil Général : RSA Le soutien renforcé auprès des allocataires du RSA L’aide auprès des jeunes accueillis en foyers pour faciliter leur accès à la vie active La lutte contre les discriminations à l’embauche, en proposant aux entreprises une expertise pour la gestion des emplois et des compétences Le soutien au secteur des emplois culturels FEADER (Fonds Européen Agricole de Développement Rural) Il permet de soutenir la compétitivité des filières agricoles et forestières, la protection de l’environnement et le développement des zones rurales par le maintien et la modernisation de l’offre de services notamment dans le domaine de la santé. Il a aussi permis de cofinancer la création de circuits courts du producteur au consommateur. FEP (Fonds Européen pour la Pêche) Ce fonds aide à assurer le développement durable du secteur de la pêche et de l’aquaculture ainsi que la diversification des activités économiques dans les zones de pêche. Il a permis de financer 273 opérations en Gironde.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :