[33] Gironde n°101 jan/fév/mar 2013
[33] Gironde n°101 jan/fév/mar 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°101 de jan/fév/mar 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Gironde

  • Format : (217 x 290) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : il était une fois en numérique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10/Gironde 101/tribune libre. expression des groupes politiques du conseil général de la gironde Cumulde mandats… « paroles… paroles » ! Lionel Jospin vient de rendre son rapport qui propose un aménagement du noncumulde mandats. Cela fait déjà suite aux injonctions de Martine Aubry, alors première secrétaire du PS, auprès des parlementaires socialistes qui cumulent pour qu’ils abandonnent un mandat. Sans oublier également les promesses de campagne du candidat Hollande qui s’était aussi fortement engagé dans ce sens. Bref, beaucoup de paroles, d’effets d’annonce, de promesses et toujours pas d’acte et de décision. Ainsi, en Gironde, de nombreux élus socialistes cumulent toujours en totale contradiction avec leurs promesses ! Au Conseil général de la Gironde : Gilles Savary, Philippe Plisson, Pascale Got et Philippe Madrelle sont également parlementaires. Philippe Dorthe est, lui, conseiller général et conseiller régional. Une fois de plus, les promesses engagent surtout ceux qui les écoutent ! Groupe d’opposition Gironde Avenir : 05 56 99 57 87 05 56 99 35 40 www.gironde-avenir.org Passons aux actes ! Voilà plusieurs années que nous exigeons avec la majorité départementale que l’état compense par de nouvelles ressources les dépenses publiques qu’il a transférées aux départements. Ensemble avec les élus socialistes nous avons fustigé les mesures d’austérité imposées aux collectivités locales par les gouvernements de droite. Nous attendions, comme beaucoup de citoyens, que la nouvelle majorité s’attaque résolument à cette injustice qui tourne le dos aux besoins des populations. Les élus du Front de Gauche ne se déjugeront pas et continueront d’exiger que l’état remplisse son rôle et que les Conseils généraux retrouvent les moyens de poursuivre leurs missions et leurs investissements utiles aux populations. Les besoins de la petite enfance comme ceux de la vieillesse, des collégiens, des personnes handicapées, mais aussi ceux des salariés et des entreprises en développant les infrastructures et les transports. Les départements sont un atout pour une croissance utile, une raison suffisante pour leur donner les moyens de la solidarité. Les Conseillers généraux Groupe Front de Gauche PCF Pierre AUGEY Michel HILAIRE Jean-Jacques PARIS Contact : Groupe Front de Gauche PCF 05 56 99 67 03 groupefrontdegauche. pcf@cg33.fr Démocratie : le changement, c’est maintenant L’aménagement du non-cumuldes mandats proposé par la Commission de rénovation et de déontologie de la vie publique, présidée par Lionel Jospin, marque l’engagement fort de la gauche d’œuvrer pour un véritable renouveau démocratique. La limitation du cumuldes mandats illustre la volonté du Parti Socialiste d’incarner une vraie rupture, en instaurant un exercice des responsabilités exemplaire. Dans un souci d’égalité républicaine, tous les élus, de froite comme de gauche, seront concernés par ces aménagements législatifs. Parce que nous sommes pour l’exemplarité. C’est cette même exemplarité qui guide aujourd’hui tous les élus de la majorité socialiste du Conseil général de la Gironde, par leur ancrage local et leur travail de terrain. Ainsi, ils peuvent répondre au mieux aux attentes des Girondins. Auprès de Philippe Madrelle, ils entreprennent des actions qui s’avèrent de véritables réussites : soutien à la construction de logements sociaux ; extension du réseau TransGironde et tarification unique ; préservation de l’environnement qui fait de la Gironde la lauréate du Palmarès de l’écologie ; Gironde Numérique qui alimente le Département en haut débit ; rénovation des Maisons Départementales de la Solidarité et de l’Insertion - MDSI. Toutes ces actions contribuent à faire du Conseil général de la Gironde le garant d’une politique de proximité et un acteur incontournable de la solidarité. Enfin, le fiasco de l’élection du président de l’UMP nous montre bien que la droite n’a aucune leçon de démocratie à donner. élu à la hussarde, poussé par l’aile la plus dure de la droite, Jean-François Copé et ses amis politiques savent beaucoup mieux manier la langue de bois que satisfaire aux enjeux de transparence. Pendant ce temps, le Conseil général de la Gironde, tout comme François Hollande à l’échelon national, agit pour améliorer le quotidien des citoyens. Groupe Politique Socialiste 05 56 00 35 78 - mail : groupe-ps@cg33.fr Retrouvez l’information du Groupe Politique Socialiste du Conseil général de la Gironde sur : www.cg33-ps.net Pour vous répondre : 05 56 99 35 78
budget. RECETTES ET Dépenses/Gironde 101/11 Un budget, des contraintes En votant un budget 2013 qui limite les dépenses de fonctionnement, le Conseil général se donne les moyens de faire face à un contexte économique difficile, de renforcer ses politiques sociales et de soutenir les investissements. D’un montant global de 1 milliard 579 millions d’euros, le budget 2013 de la Gironde se traduit par une hausse de 2,1% seulement par rapport à l’année passée. Soumis à des dotations d’État gelées, sans fiscalité directe, hormis le foncier bâti, dans un climat économique et social dégradé, le Département a décidé de faire front. En maîtrisant volontairement ses dépenses de fonctionnement, l’Assemblée Départementale entend à la fois répondre à ses obligations en termes de solidarité, éviter de mettre en péril les exercices budgétaires à venir, et soutenir les projets qui restent nécessaires à la modernisation de la Gironde. Précisons que le contexte de crise a de lourdes conséquences sur le budget. Ainsi, et depuis les cinq dernières années, l’enveloppe consacrée aux trois allocations individuelles de solidarité, l’Allocation Personnalisée d’Autonomie, la Prestation de Compensation du Handicap et le Revenu de Solidarité Active, auront augmenté de près de 50%. En 2013, en mobilisant près de 367 millions d’euros, elles absorberont à elles seules 41% de la hausse du budget social. Bâtir le futur malgré tout En appelant ses partenaires, communes, regroupements intercommunaux et associations, à soutenir et contribuer à ses efforts de réductions budgétaires, le Conseil général, au-delà de ses politiques de solidarité, entend privilégier des investissements attendus de tous. Aide aux bailleurs sociaux pour accompagner le logement des personnes en difficulté, construction et restructuration des collèges, maintenance et sécurisation du réseau routier, soutien aux communes, appui aux projets à vocation économique et au développement touristique, restent au rang de ses priorités et de ses ambitions. Dépenses 2013 (Fonctionnement et investissement) Recettes 2013 (Fonctionnement et investissement) Prestations sociales Nombre d'allocataires en Gironde BUDGET PRIMITIF 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :