[31] Haute-Garonne n°155 jui/aoû 2019
[31] Haute-Garonne n°155 jui/aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°155 de jui/aoû 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Haute-Garonne

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : le département s'engage pour le climat.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
42 MES LOISIRS CULTURE ET PATRIMOINE LUCIEN VIEILLARD FAIT SON ENTRÉE AU CHÂTEAU DE LARÉOLE Le célèbre peintre naïf toulousain a fait un don exceptionnel d’une quarantaine de ses œuvres au Conseil départemental. Une salle d’exposition du château de Laréole lui est désormais dédiée. - - - À 96 ans, Lucien Vieillard peut se réjouir d’avoir eu deux vies complètement différentes, certains diront même antinomiques… La première l’a conduit à mener une sérieuse carrière administrative, entre le sud-ouest de la France et la Bretagne, où il a d’abord été huissier de justice, avant de devenir chef du contentieux puis directeur d’une caisse de retraite. La seconde lui a permis d’embrasser une carrière d’artiste accompli dont le talent est aujourd’hui reconnu dans le monde entier. « Petit, j’aimais bien peindre, mais je n’ai jamais eu l’idée de faire les Beaux-Arts », se souvient ce peintre natif de Toulouse, dont les seuls enseignements viennent de ses cours de dessin au lycée Fermat. Inspiré par les impressionnistes Autodidacte, Lucien Vieillard a tout appris dans les livres d’art ou les musées. Il s’inspire notamment du courant impressionniste, Maurice Utrillo et Vincent van Gogh en tête, avant de trouver, à son tour, son propre style. « J’ai commencé la peinture à l’huile à la fin des années 60, alors que j’étais en week-end chez mes beaux-parents dans l’Aude. D’abord pour passer le temps, à partir de vieilles cartes postales, c’est finalement devenu mon activité principale à la retraite. » Sa rencontre avec le critique d’art Anatole Jakovsky donne un tournant à sa carrière, ce dernier le considérant comme l’un des deux ou trois meilleurs peintres « naïfs » actuels. Il expose notamment à la galerie Antoinette, à Paris, dès le début des années 70, avant de s’exporter principalement en Europe, mais aussi aux États-Unis, au Venezuela ou encore au Japon. Depuis son atelier situé à Larra, au nord-ouest de Toulouse, il peint comme il respire, instinctivement. Méticuleux, il ne perd aucun détail donnant à ses paysages comme ses tours Eiffel, par exemple, un incroyable réalisme, et « une patte » reconnaissable entre mille. « Au début, je ne peignais jamais de personnages  : je les rayais inconsciemment de mes tableaux, car je rencontrais trop de gens plus ou moins agréables toute la semaine dans mon métier », s’amuse-t-il. Petit à petit, on voit des individus apparaître, notamment pour conduire les locomotives qu’il affectionne particulièrement, donnant encore plus de vie à ses oeuvres. 46 d’entre elles sont désormais exposées dans une salle d’exposition du château de Laréole. Pour découvrir la diversité de son talent. " C’est une véritable fierté d’avoir une salle dédiée à mes peintures dans ce merveilleux château qu’est Laréole. " èINFOS  : ouvert tous les jours (sauf le lundi jusqu'au 15 septembre) de 10 h à 18 h en juin et septembre et de 10 h à 19 h en juillet et août ; Haute-Garonne Tourisme  : 05 61 06 33 58.
ARDIT L'OCCITAN Le festival Convivencia se tient le long du canal du Midi jusqu’au 28 juillet. CONVIVENCIA  : ET VOGUE LA MUSIQUE ! C’est la 23 e édition pour le festival des musiques du monde et son parcours au fil de l’eau, trait d’union entre les territoires occitans. - - - À voir la péniche Tourmente se la couler douce sur le canal du Midi et descendre, durant 40 jours, vers la Méditerranée, on n’imagine pas les festivités qui se préparent. Car, cette année encore, l’embarcation du festival Convivencia, cachant dans sa soute une programmation chaleureuse et inattendue de musiques du monde, a bien l’intention de transformer, à chacune de ses escales, les berges du canal en joyeuses guinguettes. Désormais, seize villes ou villages-étapes, dont cinq en Haute-Garonne, acceptent de prêter leurs quais à cette scène itinérante, pour des concerts gratuits et des points de restauration garnis par les producteurs locaux. Parmi les artistes attendus dans le département  : Djé Balèti & L'asei Cougourdon Ourchestra, Bad Fat & Napoleon Maddox, Pat Kalla & Le Super Mojo ou encore San Salvador. Jamais en cale sèche, Convivencia propose aussi un programme en journée, mettant en lumière les territoires traversés  : week-end découverte autour d’une étape, oenotourisme, balade en vélo dans le sillage de la péniche, ou encore le vernissage d’une exposition à Revel, en écho aux 80 ans de l’exil républicain espagnol, organisée en partenariat avec les fonds régionaux d’art contemporain de Toulouse et de Montpellier. èINFOS  : du 30 juin au 28 juillet, scène navigante sur le canal du Midi ; concerts gratuits ; convivencia.eu CONVIVÉNCIA  : E QUE BARCASSEGE LA MUSICA ! Es la vint e tresena edicion del festenal de las musicas del monde e del sieu camin al fial de l’aiga, vertadièr junhent dels territòris occitans. - - - De veire la barcassa « Tourmente » se palaisar, pendent 40 jorns cap a Mediterranèa, podètz pas imaginar les fèstas que se preparan. Encara un còp, ongan, l’embarcacion del festenal Convivéncia, qu’amaga dins la sua sota una programacion de las calorosas e inatendudas de musicas del monde, a plan l’intencion de transformar, a cada escala, las ribas del canal en guinguetas gaujosas. D’ara enlà, setze vilas e vilatges-etapa, que n’i a cinc en Nauta-Garona, acceptan de prestar lors cais a n’aquela scèna caminaira per concèrts a gratis e punts de restauracion garnits pels productors locals. Demest los artistas atenduts dins lo departament  : Djé Balèti & L'asei Cougourdon Ourchestra, Bad Fat & Napoleon Maddox, Pat Kalla & Le Super Mojo o encora San Salvador. Jamai en cala seca  : dimenjada descobèrta a l’entorn d’una etapa, enotorisme, passejada en bicicleta per darrièr del selhatge de la barcassa, o encara, vernissatge d’una exposicion a Revèl consacrada als 80 ans de l’exili republican espanhòl, en aliança ambe los fons regionals d’art contemporanèu de Tolosa e de Montpelhièr. èINFOS  : del 30 de junh al 28 de julhet, scèna naviganta sul canal del Miègjorn ; concèrts a gratis ; convivencia.eu 43 Tizoo-Photographie



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :