[31] Haute-Garonne n°155 jui/aoû 2019
[31] Haute-Garonne n°155 jui/aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°155 de jui/aoû 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Haute-Garonne

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : le département s'engage pour le climat.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
36 MA HAUTE-GARONNE EXPRESSIONS POLITIQUES GROUPE SOCIALISTE, RADICAL ET PROGRESSISTE SÉBASTIEN VINCINI Président du groupe Socialiste, Radical et progressiste Conseiller départemental du Canton d’Auterive - - - CONTACT Bureau B114 Tél. 05 34 33 32 93 groupesrp31.com PScd31 groupesocialiste31 - - - POUR CET ÉTÉ, LES ÉLUES DE LA MAJORITÉ ONT PENSÉ À VOUS... Pas de trêve estivale pour la culture en Haute- Garonne ! De nombreuses manifestations sont organisées dans le Département pendant tout l’été. Le Président du groupe majoritaire, Sébastien Vincini, répond à nos questions. En matière de politique culturelle, qu’est-ce qui vous différencie des autres collectivités ? SÉBASTIEN VINCINI  : Nous refusons de faire de la culture une variable d’ajustement budgétaire ou une simple politique d’affichage. Au Conseil départemental de la Haute-Garonne, nous avons compris que pour qu’une politique culturelle soit réellement accessible à tou.te.s et partout, elle ne peut pas être verticale, elle doit se construire avec les professionnels du secteur. Pour nous, « faire culture ensemble » ne doit pas être un voeu pieu mais une réalité. C’est pour cette raison que nous avons lancé une grande consultation « Objectif Culture pour tous » avec plus de 4 000 citoyen.ne.s qui ont participé, 7 séances publiques organisées après un forum de lancement qui a réuni 200 acteurs-mobilisateurs, des rencontres professionnelles à Aurignac et à Toulouse avec 200 participants, des Apéros Culture ont rassemblé près de 500 citoyens… En sont ressortis neuf pistes de réflexion avec comme fil conducteur de faire culture ensemble. Qu’elle est la traduction concrète de votre slogan « La culture partout et pour tous » ? Un exemple concret  : cet été les Haut-Garonnaises vont pouvoir bénéficier du festival 31 notes d’été. Ce festival est devenu un incontournable de la période estivale avec la 22 e édition cette année. C’est une manifestation construite autour des valeurs de la République. Le festival est accessible à toutes, il est entièrement gratuit. Ce sont 70 spectacles répartis sur tout le territoire dans 33 communes et pas seulement dans les « grandes » villes, de nombreuses expositions également du 5 juillet au 31 août... Cette manifestation phare qui attire des centaines de spectateurs est aussi l’occasion de diffuser les valeurs qui fondent notre action. Nous proposons des interventions des Colporteurs des Chemins de la République en amont des spectacles, nous rendrons hommages aux combattants républicains espagnols pendant toute la durée du festival à l’occasion des 80 ans de la Retirada… D’accord mais ce festival a lieu chaque été depuis 20 ans, rien de nouveau... C’est faux ! Comme chaque année, il y a des nouveautés. Pour cette 22 e édition, nous avons par exemple souhaité permettre à des groupes amateurs de se produire en assurant des premières parties. Cette année, nous avons aussi 3 concerts d’envergure nationale et internationale… Tout l’enjeu est de savoir évoluer pour répondre au mieux aux attentes des Haut-Garonnaises… finalement, c’est notre leitmotiv depuis 2015. Vous dites que la culture est une compétence centrale pour le Département, de quelle manière est-elle reliée aux autres politiques que vous menez ? Sans faire un inventaire des liens qui existent entre notre politique culturelle et les autres politiques départementales, je vais prendre deux exemples. Nous nous attachons à lier nos politiques culturelles et touristiques. Pour notre majorité, la Haute-Garonne regorge de richesses patrimoniales, artistiques, architecturales, qui constituent un véritable vecteur d’attractivité pour notre territoire. Si l’on reprend l’exemple de 31 notes d’été, c’est au nom de cette complémentarité entre culture et tourisme que nous avons décidé
de proposer au public des visites touristiques en amont de chaque spectacle. Il y a aussi un lien avec le dialogue citoyen avec la concertation « Objectif Culture pour tous ». Toutes les actions que nous menons sont interdépendantes. Notre action en matière d’éducation est reliée à la culture, nous finançons des écoles de musique, nous portons des initiatives comme « Jazz au Collège », nous soutenons les projets pédagogiques… Les choix politiques de notre majorité ne sont pas déconnectés les uns des autres, il y a une cohérence, notre action ne se résume pas à une juxtaposition d’actes administratifs. Nous portons une vraie vision politique pour la Haute-Garonne et ses habitants selon le cap fixé par Georges Méric. Le mot de la fin ? Depuis notre élection, sous l’impulsion d’Anne Boyer, vice-présidente du Conseil départemental de la Haute-Garonne en charge de la culture, nous portons une vision partagée de la culture, nous construisons notre politique culturelle avec les acteurs du secteur, les décisions ne « tombent pas d’en haut » comme on l’entend trop souvent. Nos slogans politiques se traduisent en actes. Le budget alloué à la culture a augmenté de 20% depuis 2016, le nombre de projets culturels soutenus par le Département a doublé. Nous préservons le pouvoir d’achat des Haut- Garonnaises  : plus de 500 manifestations gratuites organisées chaque année, toujours sans augmentation des impôts départementaux. Quelle que soit la période de l’année, trêve estivale ou non, nous agissons pour une égalité réelle dans l’accès à la culture. À l’heure où les populismes gagnent du terrain, sans l’ouverture d’esprit que seule la culture permet, la paupérisation des valeurs de notre République est à craindre… Notre responsabilité est de ne pas faiblir, de se rappeler en toutes circonstances que, comme le disait le philosophe Abdenour Bidar, « on a oublié une évidence dans notre société  : la fraternité s'apprend ». GROUPE ENSEMBLE POUR LA HAUTE-GARONNE MARION LALANE - DE LAUBADÈRE Présidente du Groupe Ensemble pour la Haute-Garonne Conseillère départementale du canton Toulouse 11 - - - CONTACT Bureau B242 Tél. 05 34 33 33 11 et 05 34 33 33 12 - - - 37 LES COLLÈGES VOIENT (ENCORE) ROUGE ! Il y a un an, dans ce même magazine, nous alertions la majorité sur leur manque d’anticipation. En effet, le Conseil départemental espère pallier à la saturation de nos collèges en créant 6 900 places d’ici à 2024, c’est-à-dire au-delà du mandat. Mais aujourd’hui, les projections académiques nous annoncent a minima plus de 9 000 collégiens à l’horizon 2025. C’est donc plus de 2 000 places qui manqueront dans les collèges haut-garonnais. Puisqu’il faut au moins quatre ans pour construire un nouveau collège, ou entreprendre d’importants travaux d’extension, nous encourageons la majorité à répondre à l’urgence dont manifestement ils n’ont toujours pas pris la mesure. En 2025… des collégiens sans collège ?



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :