[31] Haute-Garonne n°150 sep/oct 2018
[31] Haute-Garonne n°150 sep/oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°150 de sep/oct 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Haute-Garonne

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : cap sur la réussite !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
40 PRATIQUE ARTISTIQUE  : TOUT LE MONDE EN SCÈNE ! Le Conseil départemental soutient depuis plusieurs années l’enseignement musical et son essor sur le territoire. Il va plus loin en cette rentrée 2018 avec un dispositif innovant, qui vise à ouvrir grand les portes des écoles de musique aux familles les plus modestes. - - - En Haute-Garonne, la culture « partout et pour tous » se traduit sur le terrain via une démarche de soutien à la pratique artistique amateur engagée par le Conseil départemental il y a presque 30 ans, et confirmée, en 2006, par l’adoption d’un schéma départemental des enseignements artistiques. Un engagement qui se traduit, par exemple, par un soutien financier (une aide au fonctionnement) apporté aux écoles de musique, publiques ou associatives, reconnues par le schéma et par le pilotage du Brevet musical départemental - qui permet à chaque musicien d’évaluer son niveau - depuis trois décennies. Rendre la pratique artistique amateur accessible au plus grand nombre En cette rentrée 2018, une « bourse aux jeunes musiciens » illustre une fois de plus l'idée de démocratisation de la pratique artistique MES LOISIRS CULTURE ET PATRIMOINE amateur. Concrètement  : le Département prend en charge l’intégralité des frais (adhésion ou frais de dossier, frais de scolarité) pour l’inscription dans un cursus complet (instrument et formation musicale) d’un jeune de moins de 18 ans, issu d’un foyer fiscal dont le quotient familial est inférieur ou égal à 520, dans l’une des 59 écoles soutenues par le Département. Les familles éligibles devront en faire la demande auprès du Conseil départemental via un formulaire à télécharger sur le site www.haute-garonne.fr ou à retirer auprès de l’école de musique la plus proche de leur domicile. Par ailleurs, des instruments de musique seront mis à disposition des élèves boursiers en fonction des besoins. Un accès facilité aux orchestres symphoniques Autre nouveauté  : les instrumentistes à cordes (violon, alto, violoncelle) inscrits dans une école de musique du département peuvent désormais intégrer les orchestres symphoniques du Conservatoire de Toulouse… Là encore, l’idée est simple  : il s’agit de rendre accessible la musique symphonique aux jeunes musiciens qui n’ont pas d’orchestre près de chez eux. Par ailleurs, la « bourse au chant choral » permet depuis l’année passée d’aider les ensembles vocaux amateurs à développer leur formation, proposer des manifestations et créer des projets innovants.
« L’ÉCOLE DE MUSIQUE A ÉTÉ MA RAMPE DE LANCEMENT » Jonas Chirouze, 32 ans, a intégré l’école de musique de la MJC de Castanet-Tolosan à l’âge de 11 ans. Il est aujourd’hui musicien professionnel et se produit sur les scènes du grand Sud-Ouest. Rencontre. - - - Le premier contact de Jonas avec la musique se situe dans le Var, il n’a pas six ans et joue du tambour dans la fanfare municipale. Souvenirs flous, débuts balbutiants. Mais lorsqu’il arrive à Castanet-Tolosan avec ses parents, cinq ans plus tard, tout s’accélère. « J’ai intégré l’école de musique* de la commune où j’ai commencé un double enseignement  : batterie et piano, dit-il. Très vite, on m’a proposé de jouer à plusieurs, des ateliers de jazz pour jeunes, puis un orchestre d’harmonie, c’est là que j’ai fait l’apprentissage de la musique en groupe. » Entre autres expériences, Jonas participe deux années d’affilée au stage d’orchestre symphonique à Aspet organisé et financé par le Département. Arrivé en fin de premier cycle dans son école de musique, il décroche son Brevet musical départemental… Mais se dirige vers une autre voie. « Une prépa scientifique, un diplôme d’ingénieur en hydraulique et mécanique des fluides, puis un doctorat. » Pourtant, une fois encore, c’est la musique qui prend le dessus. En 2014, il part en voyage avec l'association Fanfare sans frontières, où il anime des ateliers d’éveil musical auprès d’enfants des rues au Népal, à Madagascar et en Colombie, pendant huit mois. « En rentrant, je savais où était ma vie ! » Il se lance alors dans des projets tous azimuts, et finit pas décrocher son statut d’intermittent. Aujourd’hui, Jonas fait partie de plusieurs groupes - notamment Super Panela (musique colombienne), The Filibusters (fanfare funk’n’roll), Alfredo Buendía y Los Picaflores (mambo). Quand il se retourne sur son parcours, il l’avoue  : « Ma formation initiale a été déterminante, 99% de mon apprentissage, je le dois à l’école de musique. » * L’école de musique de la MJC de Castanet-Tolosan fait partie des 59 écoles reconnues par le schéma départemental des enseignements artistiques 41 À VOIR SUR CD31.NET/MAG150



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :