[31] Haute-Garonne n°131 sep/oct/nov 2014
[31] Haute-Garonne n°131 sep/oct/nov 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°131 de sep/oct/nov 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Haute-Garonne

  • Format : (211 x 298) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : transport... Autonobus 31 est lancé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
cg31 CULTURE Rendez-vous aux Archives 41 km linéaires de documents sont conservés aux Archives départementales 36 HAUTE-GARONNE 131 APPEL A COLLECTE A l’occasion du centenaire du début de la guerre de 14-18, les Archives départementales lancent un appel aux personnes qui seraient en possession de documents familiaux consacrés à cette période (croquis, photos, journaux de poilus, correspondance…). > Plus de renseignements auprès de Marie-Astrid Zang au 05 34 31 19 70 ou archives@cg31.fr. Cette année encore, les Archives Départementales multiplient les animations gratuites à destination du grand public. Expositions, visites, ateliers, conférences… La nouvelle saison des Archives Départementales s’annonce riche et variée. Tout au long de l’année, ce service du Conseil Général qui conserve des documents publics, mais aussi privés depuis le X e siècle, propose de nombreuses animations entièrement gratuites à Toulouse, ainsi que dans son antenne du Comminges, à Saint-Gaudens. Une fois par mois, les curieux peuvent ainsi assister à une visite guidée du bâtiment toulousain situé en bordure du Canal du Midi*. L’occasion de découvrir l’envers du décor de ce lieu chargé d’Histoire qui concentre bien des merveilles comme des registres comportant des arrêts du Parlement de Toulouse datant du XVII e siècle ! Des conférences et des ateliers gratuits De septembre à juin, une vingtaine de conférences gratuites sont organisées par les Archives Départementales les jeudis à 17 h 30. A Toulouse, on s’intéressera plus particulièrement cette année au thème « des images » à travers l’histoire de la photographie, les vitraux ou encore l’histoire de la télévision régionale. L’antenne de Saint-Gaudens propose également une riche programmation animée par des chercheurs et historiens autour de thèmes variés. Aussi, afin de faire découvrir le monde des archives à un public toujours plus large, de nombreux ateliers gratuits sont proposés pour les enfants (les mercredis après-midis et en période de vacances scolaires) et les adultes à Toulouse et Saint-Gaudens. Paléographie (lecture des écritures anciennes), initiation à la généalogie, calligraphie ou encore reliure japonaise  : il y a en a pour tous les goûts ! * A noter que des visites de l’antenne de Saint-Gaudens sont également possibles à la demande. Infos pratiques Archives départementales  : 11 boulevard Griffoul-Dorval, à Toulouse. Tel. 05 34 31 19 70. Antenne du Comminges. Espace Pégot, à Saint-Gaudens. Tel. 05 62 00 73 00. Retrouvez l’ensemble du programme culturel sur  : www.archives.cg31.fr
CULTURE OCCITANE Lo teissut e los cisèls par REMÈSI PECH Lo primièr article de la primièra constitucion ja disiá en 1791  : Le Royaume est un et indivisible  : son territoire est distribué en quatre-vingt trois départements. Los diputats de l'Amassada de 89 avián daissat de caire un retalhage del territòri reial ambla regla e l'escaire, coma los Estats units d'America a punt de fargar lor novela nacion. Espeteron las provincias e foguèron descopats los nòstres departaments en petassent unis diocesis ambuna sola regla  : de pas espaçar lo caplòc de mai d'una jornada de caval de la mendre comuna, perque posquesson los elegits comandar coma cal amai reçaupre las informacions necessitadas per una bona governança. Sèm estonats de que la Nauta-Garona dintresse pas dins aquel esquèma  : aquo ven que los dos mostres politics pirenencs, l'Arieges Vadier e lo Tarbes Barère se carcanhavan per descopar per cadun un gros troç de las Pirenèus. Per los desseparar lo Comenge fosquèt ajustat al País tolosan e al Lauragues. Aquo rai, amai la « republica del Comenge » pro aluènhada de Tolosa, a pas empachat l'unitat mentre 225 annadas. La tresena republica saupèt remandar a las comunas un fum de poders per la leide 1884, e organisar la deconcentracion necesaria del poder central en retalhant academias, regions militaras, per recampament de maites departaments. Jos lo govèrn de Vichy los prefectes regionals reçaupèron responsabilitats aumentadas, dins un biais tecnocratic e autoritari amagat darrièr un discors sul retorn a las provincias. Per la reconstruction d'un país matrassat per l'ocupacion, los comissaris de la republica e los prefectes IGAME de la quatrena e de la cinquena posquèron amblas « regions de programa » organisar lo reviscol e lo desvelopament. La leiDefferre de 1982, puèi las leis de 1992 e 1999 marcan una decentralisacion vertadièra cap a las regions, als departaments e a las comunitats de comunas, los prefectes demorent sonque per la coordinacion entre los diferents poders. A l'ora d'ara sèm dins la preparacion d'una leinovela per tornar organisar territòris e poders. Sapiessen los elegits, sens escampar los aquesits del passat, trabalhar per un avenidor de justicia e de progres par cadun de sos mandataris, los ciutadans ! La carte du Département de la Haute-Garonne tel qu'il était délimité en 1790 Le tissu et les ciseaux Le découpage de notre pays en départements remonte à 1791. Les députés à la Constituante avaient préféré à un découpage géométrique à l'instar des États-Unis un assemblage de diocèses, avec la seule règle de l'éloignement maximum d'une journée de cheval du chef-lieu pour les points les plus éloignés. La rivalité des Pyrénéens Vadier et Barère provoqua l'ajout du Comminges au Lauragais et au Pays tolosan pour constituer la Haute- Garonne. La III e République sut garantir beaucoup de pouvoirs aux communes, et opérer des regroupements pour les académies et les régions militaires. Le gouvernement de Vichy donna plus de responsabilité aux préfets régionaux, dans un but technocratique et autoritaire masqué par un discours sur le retour aux provinces. La Libération, puis les IV e et V e républiques, avec les régions de programme, coordonnèrent la reconstruction et le développement économique. Mais c'est la loi Defferre de 1982 qui organisa une véritable décentralisation. Les lois de 1992 et 1999 introduisent ensuite les communautés de communes, et les préfets conservent la coordination de l'ensemble des pouvoirs locaux. Dans l'actuelle préparation d'une nouvelle loi réorganisant territoires et pouvoirs, souhaitons que les élus, sans rejeter les acquis du passé, sachent travailler pour un avenir de justice, de progrès et de proximité pour leurs mandataires  : les citoyens. Lire Ch. Amalvi et R. Pech (dir.), Mémoires plurielles de la Haute-Garonne, Toulouse, Privat, 2011. HAUTE-GARONNE 131 37 Archives départementales



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :