[30] Le Gard mag' n°95 mars 2013
[30] Le Gard mag' n°95 mars 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°95 de mars 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Gard

  • Format : (210 x 290) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : le Gard, chef de chantier(s).

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Économie et emploi Partenaire d’Unîmes sur la filière « risques » Accompagner vers l’emploi 15 000 personnes ont été accueillies en 2012 par le Réseau des Métiers des Pays gardois, animé par le Département. 1 100 chefs d’entreprise et exploitants agricoles ont été accompagnés par le Conseil général, et 2 600 emplois ont été créés ou maintenus grâce aux dispositifs du Département. 41% des contrats signés par les 26 871 bénéficiaires du RSA portaient en 2012 sur des mesures de retour à l’emploi, dont 10% pour l’accès direct à l’emploi (aidé ou pas) et 7% pour l’aide à la création d’entreprise. Sylvain, Hugo, Lisa, Hamou, Morgane, Fouad, Hina et Elodie : ils viennent de Martigues, Strasbourg, Carcassonne, Perpignan, Nîmes, la Martinique, la Polynésie ou l’Algérie, ont 21 ou 22 ans et sont les premiers étudiants en master RISNUC (gestion et maîtrise du risque nucléaire), sur le site de GIS (géochimie isotopique) de l’Université de Nîmes. « Après un bac scientifique, un DUT génie industriel et maintenance et une licence de maintenance appliquée aux traitements des pollutions, j’avais besoin de consolider mes connaissances sur la gestion des risques, notamment nucléaires, témoigne Hugo Piani. Unîmes propose la seule spécialité en France de ce type, en réponse aux besoins du secteur. Pour nous, ce sont de vraies opportunités d’emploi ! J’ai obtenu un stage à Marcoule à partir d’avril et, si tout se passe bien, j’y travaillerai en alternance l’an prochain, sur des audits environnementaux. » Neuf étudiants pour cette première promo, avant leur master 2 : un atout pour Isabelle Techer, maître de conférence : « Les échanges sont plus faciles avec les étudiants, on est proches d’eux. » Outre ces masters, le Département soutient aussi les activités de recherche sur les différents risques (sismiques, climatiques etc.) : 100 000 € au total. Soutenir le bio et les circuits courts Le Gard est le 2 e département français (1 er en Languedoc-Roussillon) en nombre de producteurs bio (730). Il possède 18 000 hectares de surfaces bio et 190 entreprises de transformation, artisanales et commerciales bio. Le Département soutient la filière et encourage la consommation de produits bio et/ou labellisés Militant du goût. Ce label est un outil de promotion et de développement local, comme la création de l’unité de conditionnement de légumes (UCL) qui ravitaille les collèges gardois, en circuits courts, avec des légumes et fruits frais. Aider à l’embauche des jeunes vidéo sur www.gard.fr dans votre webzine Daniel Martinez, chef d’entreprise de STIC Distribution à Nîmes (neuf salariés), a recruté en juillet dernier, en CDI à temps plein, Jérémy Debono, 23 ans, comme opérateur sur machine à découper numérique : « Grâce 50 contrats « Un jeune, un parcours, un emploi » par an au Conseil général qui a financé 100% des salaires nets versés pendant six mois, on a pu apprendre totalement le métier à ce jeune sans qualification. Nous sommes spécialisés dans les flexibles et l’étanchéité industrielle, et nos domaines d’application vont de la pétrochimie à la pharmacie, en passant par l’aéronautique ou le nucléaire… donc le savoir-faire est primordial ! Jérémy aura dans les mains un métier qu’on peut difficilement apprendre à l’école, et qui fera la différence… » 16 | LeGARDMAG | mars 2013
Aménagement du territoire et habitat Des « Maisons en partage » Marie-Louise Passet, 94 ans, vit depuis 2007 à la résidence Les Ormeaux, une petite structure d’hébergement regroupé à loyer modéré, qui accueille neuf pensionnaires à Lanuéjols : « Je suis très entourée : par des aides-soignantes, des infirmières, des aides-ménagères… Dominique (Miecamp, l’agent d’entretien) peut changer nos ampoules, faire une course, répondre en cas d’alarme, et Fabienne Teissier, la directrice, nous aide pour les papiers administratifs, sert de confidente… Ici, on peut rester tranquillement chez soi… ou retrouver les autres dès qu’on pousse la porte de son appartement. L’environnement est stimulant, je participe à toutes les animations : jeux, promenades, lectures. L’ambiance est animée. On commente l’actualité : en ce moment, le mariage pour tous et la démission du pape. Mes fils, à Auxerre et à Nîmes, peuvent être rassurés ! » Sur le modèle de cette structure d’accueil, cinq maisons en partage vont voir le jour, dont deux en 2013. Alternatives au tout-domicile et à la prise en charge en établissement, elles répondent, notamment en milieu rural, aux besoins d’une population en manque ou en perte d’autonomie, pour qui cet habitat, accessible financièrement, est aussi un moyen de préserver son environnement social. vidéo sur www.gard.fr dans votre webzine Haut débit dans les zones rurales À 50 ans, Guy Girault a installé sa société de vente par correspondance au lieu-dit Le Trouial, un mas au cœur de 58 hectares, entre Peyrolles et L’Estréchure. « J’ai fait le choix de la qualité de la vie, sans que mon activité de vente d’accessoires pour motos tout-terrain et quads en pâtisse : mon chiffre d’affaires augmente de 25 à 30% chaque année, dans un contexte pourtant morose ! » Un pari rendu possible par l’ADSL. Le Département s’est engagé à apporter une couverture à 2 Mégabits par seconde à au moins 80% de la population de chaque commune. « Même nos trois enfants en profitent car, comme nous sommes en zone blanche, sans Internet, leurs téléphones portables ne passeraient pas. Et, avec mon épouse, nous pouvons, tout en travaillant, nous consacrer à la restauration du mas pour en faire des chambres d’hôtes. » Là encore, Internet facilitera les réservations… Label « PLU durables » pour plus de communes Le Conseil général accompagne six communes pilotes dans l’élaboration de leur plan local d’urbanisme (PLU) durable, un label départemental qui garantit un aménagement solidaire et concerté, économe en ressources, en espace et en déplacements. Après Aigues-Mortes, Aubussargues, Bagnols-sur-Cèze, Générac, Méjannes-le-Clap et Notre-Dame-de-la-Rouvière en 2012, six à huit communes nouvelles seront concernées chaque année. + d’infos sur gard.fr 8 ports en réseau Pour développer le tourisme nautique et fluvial, huit ports gardois projettent leur mise en réseau. En mutualisant leurs efforts, sous l’impulsion du Département, les communes concernées (Le Graudu-Roi, Beaucaire…) pourront améliorer les capacités d’accueil des ports et des bateaux et espérer des retombées économiques grâce aux services proposés, aux visites et à l’intermodalité. Déplacements doux, tourisme responsable, rayonnement des ports gardois… et emplois à la clé. vidéo sur www.gard.fr dans votre webzine L’état du trafic en ligne Le site départemental www.inforoute.gard.fr informe en temps réel les usagers des routes du Gard des conditions de circulation : trafic, intempéries, chantiers, accidents… Prochainement, ils pourront aussi s’abonner à des alertes par SMS ou e-mail et bénéficieront d’une visibilité directe de la route qu’ils ont prévu d’emprunter, grâce à des webcams installées à des postes stratégiques. Double page réalisée par PF mars 2013 | LeGARDMAG | 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :