[30] Le Gard mag' n°79 mai 2011
[30] Le Gard mag' n°79 mai 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°79 de mai 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Gard

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : Damien Alary, « un Gard actif avec vous. »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Tribunes politiques Groupe socialiste et apparentés Les 20 et 27 mars, les Gardois(es) ont renouvelé leur confiance à notre majorité départementale malgré une abstention record et un vote pour le Front national très conséquent. A l’aune de ce constat et à l’écoute de nos concitoyens, nous proposons un projet ambitieux pour le Gard autour de 4 grandes priorités, l’économie et l’emploi, l’aménagement du territoire et l’habitat, l’environnement et la qualité de vie, les jeunes Gardois. Notre programme repose sur un socle : la solidarité, valeur fondamentale de la gauche et ciment de nos actions au quotidien. Nous n’avons qu’une ambition : de nouveau vous servir pour construire ensemble un Gard meilleur. groupe-socialiste@cg30.fr Groupe Ecologistes et Républicains 18 GARD mag’n°79 - mai 2011 Jean Denat Les cantonales de mars dernier se sont déroulées dans un contexte particulier puisque annoncées comme les dernières élections des conseillers généraux. Sauf si 2012 nous permet d’espérer des changements. Définir les politiques départementales dans le cadre d’une démarche participative qui se concrétisent dans notre projet Gard durable reste une priorité. Les résultats des élections du 20 et 27 mars nous obligent à redoubler d’efforts pour répondre aux attentes. Nous devons participer à la disparition du vote FN qui ne peut être banalisé. Nous accueillons avec plaisir notre ami Eric Doulcier, conseiller général et maire du Vigan. Son élection est importante puisque nous sommes heureux de pouvoir constituer un groupe politique porteur de l’écologie politique au nom des élus écologistes et républicains. Nous inscrivons ce groupe au sein de la majorité départementale. cavard_c@cg30.fr Christophe Cavard Groupe communiste - Front de gauche Les élections cantonales ont été marquées par une forte abstention, l’écroulement des candidats du Président de la République, et le score élevé de l’extrême droite. Ce résultat en dit long sur les attentes de nos concitoyens en matière de justice sociale et de sécurité, sur l’importance des réponses que nous devons leur apporter. Cependant, nous devons souligner que les Gardoises et les Gardois ont su se mobiliser pour qu’il n’y ait pas d’élu FN dans le Gard. Nos trois élus sortants, Jean-Michel Suau, Jacky Valy, Edouard Chaulet ainsi que Christian Bastid, qui succédait à Alain Clary, ont été d’efficaces rassembleurs contre la droite et l’extrême droite. Les conseillers généraux PCF - Front de Gauche seront, plus que jamais, de tous les combats au service de tout le Gard. groupecommuniste@cg30.fr Intergroupe Républicain et Libéral Patrick Malavieille Conçue pour relier le Languedoc Roussillon à la région PACA, la liaison Est-Ouest (LEO) représente un intérêt économique pour le Gard rhodanien et l'ensemble du Département. La poursuite de cette opération est primordiale pour un développement durable et équilibré. L’Etat a annoncé son souhait d’accélérer la réalisation des tranches Est et Ouest. Un comité de pilotage politique se tiendra dès avril 2011. Selon le principe de décroisement des investissements publics, l'exécutif gardois ne souhaite pas participer au financement de ce projet. Par le passé, le Département a pourtant généreusement dérogé au principe. Nous espérons que le Gard et la Région participeront au tour de table financier. Un refus de participation serait une erreur historique ! rosso_l@cg30.fr Léopold Rosso
Initiative Pour permettre aux femmes vivant sur des exploitations agricoles fragiles de développer des activités nouvelles, la Fédération départe mentale des Civam du Gard (FD Civam) a organisé une action collective destinée aux porteuses d’un projet dans le secteur de Quissac et de Sommières. Le Conseil général les a accompagnées. Femmes en campagne Sardan, 1er mars 2011 : l’heure du bilan pour huit femmes, après quatre mois de participation à l’action « Projets au féminin en milieu agricole et rural » issue d’un partenariat inédit entre Civam et MSA du Gard, avec le soutien du Conseil général. « Auparavant, je n’avais jamais eu le temps de prendre du recul pour créer une activité. Aujourd’hui, j’aimerais développer la culture de fruits pour vendre des confitures de mûres, d’abricots, et accueillir des randonneurs », annonce Menou Fath qui souligne que « dans le groupe, on est plusieurs à faire de la transformation de produits, alors on va mutualiser pour avoir un local commun... » Récolter les fruits de la formation Ces effets de voisinage, de proximité, sont rendus possibles par le parti-pris initial : constituer un groupe de femmes d’un même territoire, qu’elles soient agricultrices, conjointes d’agriculteur ou salariées d’une autre activité...comme Michèle Roche, secrétaire de mairie qui, à quatre ans de la retraite, souhaite produire des olives bio, quand son père était agriculteur conventionnel : « J’ai tout à acquérir : la conduite de tracteur, la taille... Ce stage m’a permis de savoir où trouver les infos. » Rencontres avec des professionnels, découverte du savoir-faire avec les autres femmes du groupe, transmission d’informations sur les foires et marchés, prêts de matériels : l’action accorde autant d’importance aux échanges collectifs qu’à la construc tion des projets individuels, à la pratique qu’à la théorie. « Pas de formule toute prête mais du sur mesure, avec une implication des conjoints et de compagnons de projet », résume Sophie Péronne, coordinatrice à la FD Civam. Une liberté qui sied à Jouer « collectif » Face au désarroi des exploitants, les Civam du Gard, de l’Hérault, de l’Ardèche et de Provence Côte d’Azur avaient souhaité travailler en partenariat étroit pour « sortir les acteurs agricoles de leur isolement professionnel et personnel, spécialement les femmes, moins visibles dans la sphère publique, moins reconnues pour leur contribution à la production et pourtant forces de changement ». Une démarche de Reconnaissance des Acquis de l’Expérience a également été conduite en partenariat avec la MSA du Gard. Huit femmes pour huit projets au féminin en milieu agricole et rural. Thérèse Andrieux, dite « la glaneuse », qui souhaite « dynamiser la vie agricole et rurale en valorisant ce qui n’est pas récolté (fruits et légumes, herbes et bois), proposer des animations de glanage en famille et des ateliers de transformation. » Du sur mesure Maryline a le courage de se lancer dans la culture du safran (« 300 m² pour une première récolte de 11 grammes » !), une troisième vie après une carrière dans la confection et une reconversion dans le secrétariat médical. Elle a élaboré une gamme alléchante de produits, de la gelée de vigne rousse aux grignotins de noix, tous à base de safran. Marjorie Burlot s’est intéressée aux boissons issues de plantes aromatiques, Elisabeth Nef rêve d’une diversification bio de son exploitation maraîchère et de la possibilité d’habiter sur place pour limiter ses trajets. Odile Leyris veut créer un caveau de dégustation de ses vins AOC Coteaux du Languedoc et vins du Pays d’Oc, et organiser des événements. Toutes se disent enrichies par cette expérience collective, menée dans la mixité (de profils, d’âge, d’expérience), et financée dans le cadre d’un projet du Fonds social européen (FSE). ■ Retrouvez les points de vente sur En savoir plus : www.civamgard.fr n°79 - mai 2011 GARD mag’19 P.F.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :