[30] Le Gard mag' n°76 déc 10/jan 2011
[30] Le Gard mag' n°76 déc 10/jan 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°76 de déc 10/jan 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Gard

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : les Gardois associés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
solidaires, c’est avant tout être solides », rappelait Damien « Etre Alary, lors du débat d’orientations budgétaires précédant le vote du budget départemental. Il s’agit donc de s’appuyer sur les atouts du Gard. Le Département va ainsi continuer à soutenir l’économie locale et l’emploi par la commande publique : avec 150 millions d’euros, il maintient le niveau d’investissement de l’exercice précédent. Il faut aussi se développer sans laisser 2 GARD mag’n°76 - décembre 2010/janvier 2011 Nos meilleurs vœux pour 2011 « A l’approche de la nouvelle année, je me joins à l’ensemble des conseillers généraux pour vous souhaiter de tout cœur, à vous et vos proches, d’excellentes fêtes et une année 2011 pleine de bonheur et de paix. Je compte sur vous, comme vous pouvez compter sur moi, pour inventer chaque jour en 2011 un Gard meilleur, un département de solidarités et d’excellence, une terre dans laquelle s’enracinent nos espoirs, un creuset dans lequel se forge notre destin commun de Gardois. » Budget solidaire et volontaire Et Georges Frêche s’en est allé… Damien Alary et l’assemblée départementale au bord du chemin les Gardois en difficulté : + 15,5% de bénéficiaires du RSA entre 2009 et 2010 et un taux de chômage de 12,7%, toujours supérieur à la moyenne nationale. Pour lutter contre la précarité, le Conseil général entend jouer un rôle de véritable « laboratoire d’innovation sociale ». Pour relever le défi démographique et ses conséquences sur la prise en charge de la dépendance, mais aussi les défis de l’accès aux soins et au logement, le Département ne peut plus compter sur ses recettes fiscales habituelles : seule lui reste la taxe sur le foncier bâti. Par ailleurs, l’Etat n’a pas compensé les quelque 480 millions d’euros de charges transférées. Malgré cet effet de ciseau (moins de recettes, plus de dépenses), il propose un budget équilibré avec une fiscalité maîtrisée. Plus de détails dans notre prochain numéro. P.F. du Gard (notre photo : lors du match Nîmes- Olympique/Laval, le 16 mai 2008), l’ancien président du « Supporter » Conseil régional, Georges Frêche, restera dans nos mémoires comme un bâtisseur et un partenaire privilégié des grands projets gardois : lycées, logement, transports, entreprises etc. Le 25 novembre, un mois après son brutal décès, c’est devant l’assemblée départementale réunie en séance plénière que le président du Conseil général du Gard a solennellement rendu hommage à « celui, qui fut tout sa vie, un serviteur de la chose publique, un défenseur des territoires, un développeur incontesté ». Hommage en images sur gard.fr
ÉNERGIE Implantée en bordure de Rhône, la centrale d’Aramon est l’une des quatre unités thermiques à fioul de l’Hexagone. Entre investissements et recrutements locaux, portes ouvertes à la population, préservation de l’environnement immédiat etc., la production d’électricité jouit d’un fort « accent régional ». Jamais à court d’électricité… R éactivité : dans les couloirs de la centrale thermique d’Aramon, l’expression est reine. « Notre rôle est d’apporter une réponse au besoin du réseau. En fonction des pics de consommation, la centrale joue un rôle d’équilibre. La réactivité est primordiale », explique la directrice Valérie Audoubert. L’ingénieur, nommée à la tête du site en juin 2010, sait de quoi elle parle. C’est elle qui a orchestré, de 2006 à 2008, la remise en service de la première unité de production puis la modernisation de la seconde. Un investissement évalué à quelque 120 millions En 2009, les deux unités de la centrale ont produit, en 684 heures de fonctionnement, l’équivalent de la consommation annuelle résidentielle d’une ville comme Avignon, soit 240 gigawatts/heure. d’euros et qui assure aujourd’hui à la centrale d’Aramon une capacité de production de 1 400 mégawatts* grâce à la combustion d’un fioul à très basse teneur en souffre. Même si cette centrale, la seule thermique du Languedoc- Roussillon, tourne rarement à plein régime, « nos équipes se relaient 24 heures sur 24 pour répondre à toute demande », répète la directrice. 90% des déchets valorisés En 2009, les centrales thermiques à flamme d’EDF ont produit 16 TWh, soit 3,6% de la production annuelle, le reste 24 heures sur 24, une équipe assure la surveillance et l’exploitation de la centrale depuis une salle de commande à la pointe de la modernité. Page réalisée par I.T. étant assuré par la production nucléaire (87%) et hydraulique (environ 9,4%). Pas de quoi pour autant minimiser l’action d’un site industriel où innovation technique rime avec ambitions environnementales. Et, les initiatives ne manquent pas. « Nous effectuons des tests de combustibles et des réglages de combustion afin de réduire à la fois notre consommation de fioul mais aussi nos rejets atmosphériques. Par ailleurs, 90% de nos déchets font aujourd’hui l’objet d’une valorisation. » Une manière également pour la centrale d’Aramon de toujours mieux respecter une réglementation européenne des plus stricte mais aussi, de renforcer et pérenniser son implantation locale. « Pour notre part, il s’agit également de faire découvrir nos métiers et valoriser le travail de nos 131 collaborateurs, sans oublier les missions de nos prestataires locaux. Nous nous inscrivons pleinement dans le développement de la vie locale », assure Valérie Audoubert. Résultat : en 2009, sur les 25 millions d’euros d’achats, 10 étaient consacrés à des entreprises régionales... * L’équivalent d’un réacteur nucléaire. I.T. n°76 - décembre 2010/janvier 2011 GARD mag’3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :