[30] Le Gard mag' n°70 mai 2010
[30] Le Gard mag' n°70 mai 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°70 de mai 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Gard

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,5 Mo

  • Dans ce numéro : la santé tout-terrain.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Dossier Enfance - famille En faire une question personnelle Personnaliser la prise en charge et, surtout, agir le plus tôt possible : le Conseil général a mesuré très rapidement l’intérêt de la prévention, adaptée à la situation de chacun. C’est évident en Protection maternelle et infantile (PMI) : « L’entretien prénatal précoce et le suivi de grossesse, par des sages-femmes notamment, permettent de préparer au mieux la venue du bébé, de même que les consultations petite enfance dans les centres Chiffres• 8 100 enfants de 3-4 ans ont bénéficié en 2009 d’un bilan de santé en école maternelle.• 2 273 carnets de maternité ont été adressés aux professionnels de santé en 2009.• 2 936 futures mamans ont reçu la visite à domicile d’une sage-femme de PMI.• 1 354 personnes ont été accompagnées par le centre maternel départemental, qui accueille les femmes enceintes et les mères avec des enfants de moins de 3 ans. 4 GARD mag’n°70 - mai 2010 médico-sociaux (notre photo) offrent un accompagnement aux parents et un suivi médical aux petits de moins de six ans », confie l’un des vint-cinq médecins répartis sur tout le territoire. Avec les puéricultrices, infirmières, psychologues, sagesfemmes, conseillers conjugaux... ces professionnels sont bien placés pour dire qu’il vaut mieux prévenir : ce sont eux qui auront aussi à prendre en charge les cas d’enfants en difficulté.* Consultations de nourrissons à Saint-Christol-les-Alès. Des bébés bien accueillis 2500 assistantes maternelles sont agréées par le Conseil général, pour 5 400 places d’accueil. Evaluées, for - mées et suivies dans leurs pratiques professionnelles par des puéricultrices du Département, elles peuvent aussi s’appuyer sur 14 relais gardois (RAM) pour rencontrer les parents, participer à des animations avec les enfants etc. Un plus pour la qualité de l’accueil des tout-petits... qui sont également bien reçus en accueil collectif : 118 crèches, sous la responsabilité du Conseil général, proposent quelque 3 500 places. P.F. Avec 18 personnels de santé pour 100 000 habitants, le Gard est l’un des Départements les mieux dotés de France – une donnée brute qui ne tient certes pas compte de la complexité des situations et de la précarité observée sur le territoire. Du « sur mesure » Les actions de la direction « Petite Enfance- Enfance Famille » du Conseil général convergent toutes vers un objectif humain : « Il s’agit non pas de traiter un dossier, mais de travailler avec les personnes. Il faut respecter les parents, encourager leur autonomie et rechercher une solution spécifique », observe Jean- Michel Suau, vice-président du Conseil général délégué à l’action sociale. « Ce sont les regards croisés des différents professionnels (de la Protection maternelle et infantile, de l’Action sociale et de l’insertion, de l’Aide sociale à l’enfance), en concertation avec nos partenaires, comme la CAF, qui donnent toute son efficacité à notre action », confirme Roselyne Bécue, la directrice. (*) Le Conseil général a mis en place le n°d’appel Alerte Enfance Gard : 0 810 8000 30 pour recueillir les informations préoccupantes concernant les mineurs. P.F. Le relais Assistante maternelle « A petits pas » à Sainte-Anastasie propose un atelier aux enfants le mercredi.
Particularité gardoise : le Conseil général gère directement le CAMSP de Nîmes (et finance 20% des deux autres, à Alès et Bagnols-sur-Cèze) qui, créé en 1982, accueille une cinquantaine d’enfants de 0 à 6 ans porteurs de handicaps. Améliorer le bien-être des enfants handicapés Depuis le 1er avril 2008, la prestation de compensation du handicap (PCH) versée par le Conseil général est ouverte aux enfants et adolescents handicapés. Elle permet d’accorder des aides humaines et techniques au logement, au transport et aux animaux. En 2009, la MDPH a procédé auprès des enfants, dans le cadre de l’aide humaine, à 69 évaluations à domicile par un travailleur social, assisté ou non d’un psychologue (sur 507 au total). Concer nant l’aide technique et l’aménagement du domicile : 45 évaluations ont été réalisées par un ergothérapeute (sur un total de 373). Soutenir les parents Le Gard se démarque des autres Dépar - tements par son souci de soutenir les parents dans la socialisation la plus précoce possible de leurs enfants handicapés ou atteints de maladies chroniques. Le « relais accompagnement petite enfance handicapée », créé en 2001 à Nîmes, facilite le lien entre les familles et les structures adaptées (centres d’action médicosociale précoce – CAMSP –, instituts médico-éducatifs – IME –, la MDPH), les équipes de crèches, les assistantes maternelles... Ce service du Conseil général, confié à deux puéricultrices et une éducatrice de jeunes enfants, a été étendu à l’ensemble du département. P.F. Dossier Les bienfaits du sport ! « Dès que vous vous adonnez à une activité sportive régulière, vous préservez votre santé physique et morale. En favorisant l’accès aux sports pour tous, le Conseil général agit pour le bien-être des Gardois mais aussi, souvent, pour l’intégration sociale », explique William Toulouse, conseiller général délégué aux sports. Côté santé, une étude de l’Inserm, publiée en 2008, révèle qu’une activité physique régulière diminue la mortalité, prévient l’apparition de maladies cardiovasculaires, de l’obésité... L’information n’a visiblement pas échappé aux quelque 168 000 sportifs gardois ni au Département qui, en partenariat avec le Comité départemental olympique et sportif (CDOS), soutient la formation des bénévoles. Chez les sportifs de haut niveau, un suivi médical de prévention est réalisé. Une action à laquelle s’associe le Conseil général avec 250 000 euros répartis entre les centres de formations de l’USAM, du HBCN, du CAC Alès et le centre d’hébergement de Nîmes Olympique. A l’heure actuelle, quatre-vingt-sept disciplines sportives sont recensées dans le Gard, s’adressant à un public âgé de « 7 à 77 ans ». Preuve en est avec le développement des sections « baby » et le succès des clubs affiliés aux comités départementaux de la retraite sportive ou de l’éducation physique gymnique volontaire. Un Gardois sur quatre pratique une activité sportive régulière. Discipline la plus prisée : la course à pied ! n°70 - mai 2010 GARD mag’I.T. 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :