[30] Le Gard mag' n°7 jun/jui/aoû 2019
[30] Le Gard mag' n°7 jun/jui/aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7 de jun/jui/aoû 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Gard

  • Format : (190 x 245) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 126 Mo

  • Dans ce numéro : le département soutient les projets des territoires.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
06 comment ça marche ? 1 2 WiGard, le Très Haut Débit partout et pour tous d’ici 2022 Pourquoi déployer la fibre optique ? La fibre optique est un fil de verre qui permet de transporter des données sous forme de lumière avec un débit en moyenne 5 fois supérieur à celui du réseau cuivre actuel. De plus, le débit reste stable, même avec une longue distance de réseau. Ai-je accès à la fibre ? Comment puis-je le savoir ? Les communes concernées par les travaux de déploiement de la fibre en 2019-2020 puis en 2021-2022 sont recensées sur le site gard.fr. L’avancement du déploiement est communiqué par le Département (sur les réseaux avec #wigard) et les mairies. À l’automne 2019, un site Internet permettra de tester votre éligibilité à la fibre. NRO :  : Nœud Noeud de Raccordement Optique de Raccordement Optique SRO :  : Sous-Répartiteur Optique Optique PBO :  : Point de Branchement de Branchement Optique Optique PTO :  : Prise Terminale Optique Optique #07 ÉTÉ 2019 3 Comment m'abonner ? Dois-je payer pour être raccordé ? Pour s’abonner, il suffit de contacter un Fournisseur d’Accès Internet (FAI) et le coût du raccordement est très souvent pris en charge dans son offre d’abonnement. Si des travaux sont nécessaires en partie privative (tranchée) pour pénétrer le logement, le coût sera alors à la charge du propriétaire. parole d'élue FRANÇOISE LAURENT-PERRIGOT, VICE-PRÉSIDENTE DU DÉPARTEMENT DÉLÉGUÉE AU HAUT DÉBIT « Avec WiGard, la suppression de la fracture numérique est engagée via un plan d’actions en 3 volets  : WiGard haut débit avec la poursuite des travaux de Montée En Débit (MED) pour couvrir rapidement les communes les plus mal desservies. WiGard mobile avec l’implantation de 7 pylônes pour résorber les zones blanches de téléphonie et Internet mobile. WiGard fibre qui permettra d’apporter la fibre optique aux habitants des 305 communes du Gard concernées. »
POUR/CONTRE Le petit-déjeuner à l'école THOMAS ROUSSEL, diététicien indépendant installé à Alès pour Nutrition. Je suis totalement pour cette généralisation car le petit-déjeuner représente 25% des apports nutritionnels journaliers et on sait que – dans les quartiers dits prioritaires – près d’un quart des enfants ne prennent pas de petit-déjeuner ou déjeunent mal. Idéalement, le petit-déjeuner se compose d’un laitage, d’un produit céréalier, d’un apport en vitamines (fruit) avec une boisson. Coût. Il n’est pas simple de mettre ce petit-déjeuner en œuvre, surtout qu’il faudrait quasiment un petit-déjeuner différent par enfant pour tenir compte des besoins et des spécificités de chacun. Mais la mesure reste très intéressante, car si on peut aider 25% des enfants à aller mieux, on va réduire les risques d’obésité ou de pathologies chroniques comme le diabète par exemple. Ces soucis de santé publique se développent de plus en plus tôt chez les jeunes, justement à cause de ce petit-déjeuner manquant. Il faut aussi explorer la piste du ticket de cantine à 1 euro, car le vrai problème financier est sans doute là pour les parents. Efficacité. Avec un petit-déjeuner obligatoire, on réduit le risque de compensation sur le reste de la journée. Car ne pas manger le matin, c’est avoir une baisse de régime en milieu de matinée, avec les difficultés d’attention et de concentration que cela entraîne. Si en plus les enfants mangent à la cantine (plus ou moins bien il faut le dire), ils vont compenser en se jetant sur des sucreries pour le goûter ou en se gavant le soir. Reste que – pour les enfants qui arrivent tôt le matin à l’école – la solution idéale reste de fractionner le petit-déjeuner en 2 temps avec les céréales et la boisson à la maison et le laitage et le fruit à l’école, ou l’inverse, pour éviter un double petit-déjeuner. Une mesure à tester peut-être… À L’HEURE OÙ CE SUJET FAIT DÉBAT DANS LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE, NOUS NOUS SOMMES INTERROGÉS SUR LA FAÇON DONT CETTE MESURE ÉTAIT PERÇUE PAR LES PARENTS ET LES PROFESSIONNELS DE LA NUTRITION. contre JESSICA DE CORO, maman de deux enfants scolarisés à Sainte-Anastasie Nutrition. Il est évident qu’en tant que maman, je pense qu'il est très important que l'enfant ait tous les nutriments nécessaires pour être en éveil toute la matinée afin d'apprendre un maximum de choses. Je suis contre le fait que mes enfants partent à l'école sans petit-déjeuner dans le ventre. Un laitage, des céréales et un fruit ou un jus de fruits leur permettent de tenir toute la matinée sans fatigue et sans fringale. Coût. La mesure a été entre autres annoncée parce que certains parents rencontreraient des difficultés financières pour ce petit-déjeuner mais le coût ne me paraît pas si important. Efficacité. C’est vrai que le petit-déjeuner obligatoire pourrait permettre à certains enfants qui arrivent très tôt à l’école de recharger les batteries avant de démarrer les cours. Mais il faut faire attention à l’heure de ce petit-déjeuner, car s’il est trop tardif, il pourrait couper l’appétit des enfants au moment du déjeuner. Une solution pourrait être aussi de distribuer un fruit à la récréation, comme nous avions nous-mêmes des briques de lait. 07



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :