[30] Le Gard mag' n°5 déc 18/jan-fév 2019
[30] Le Gard mag' n°5 déc 18/jan-fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de déc 18/jan-fév 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Gard

  • Format : (190 x 245) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 25,4 Mo

  • Dans ce numéro : croco et maestro.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
POINTS DE VUE Le Bon Sens Républicain Investissons dans l’avenir du Gard ! Alors que les collectivités naviguent en plein brouillard, ne sachant pas quelle sera la réforme de la fiscalité locale proposée par le Gouvernement ni la compensation versée par l’État pour les responsabilités nationales que nous assumons lors du versement des nombreuses aides sociales (RSA, APA, PCH), le Département a dû préparer le budget pour 2019. Les contraintes budgétaires croissantes ne doivent pas nous faire repousser les projets et entraîner la chute de l’investissement comme les travaux sur nos routes, ponts ou collèges. À notre sens, la mise en œuvre plus rapide des audits que nous avions demandés en début de mandat nous permettrait aujourd’hui de ressentir une baisse significative des dépenses de fonctionnement au profit de l’investissement. Mais ce n’est pas le cas. NON, nous ne préparons pas l’avenir du Gard, un département attractif, dont la population va progresser de 20% en 20 ans en réduisant les investissements, les constructions de nouveaux équipements au profit de la vie quotidienne des Gardois. Nous serons 891 000 Gardois en 2040, 145 000 de plus ! Dans 10 ans, nous aurons 50 000 personnes âgées supplémentaires résidant dans notre département, dans 4 ans 1000 collégiens de plus. L’investissement pour les Gardois reste prioritaire à nos yeux. Ce sont aussi des chantiers, créateurs d’emplois et d’activité économique. Investissons dans l’avenir du Gard ! Très bonne année 2019 à tous. Laurent Burgoa, Président du groupe Le Bon Sens Républicain 30 #05 HIVER 2018 UDI et Indépendants Le moment est venu de baisser la fiscalité ! En 2016, nous déclarions  : « Cette hausse fiscale ne devra être qu’un remède temporaire. Une fois l’institution guérie, c’est le contribuable qu’il faudra soigner ! ». Le moment est venu. Alors que la majorité continue d’augmenter les dépenses de fonctionnement et de diminuer les dépenses d’investissement, nous préférons que la baisse des dépenses de fonctionnement se fasse au bénéfice de l’investissement. Notre conception d’un Gard moderne, ambitieux et responsable se traduit donc par une gestion rigoureuse des deniers publics, en bon père de famille. Le budget de la collectivité, bâti sur une hausse de la fiscalité de 10%, ne peut se justifier sur une hausse du fonctionnement. Depuis trois ans, nous, élus du groupe UDI et Indépendants, en réclamons la baisse. Les ménages gardois et au-delà sur tout le territoire national, en pleine détresse, l’ont aussi clairement exprimé dans la rue. En revanche, si nous ne pouvons faire l’impasse sur cet aspect, il ne doit cependant pas grever un développement structurel et économique dont notre département a grand besoin car l’emploi doit aussi être au cœur de nos préoccupations et au centre de nos priorités. C’est donc une équation qui n’est pas simple mais que l’on peut résoudre. Le levier fiscal ne doit plus être un vecteur de développement. Imaginons des dispositifs, inspirons-nous de ce qui se fait de bien ailleurs et surtout trouvons le courage de redonner de la confiance et de l’espoir à toutes celles et tous ceux qui n’y croient plus ! Thierry Procida, Président du groupe UDI et Indépendants Rassemblement National En 2019, les Gardois pourront toujours compter sur notre vigilance Une nouvelle année a débuté et nous espérons le meilleur pour notre territoire ainsi que pour vous tous. Le contexte difficile où l’État cherche partout des économies pour accroître au final la dépense publique n’excuse pas tout. Notre opposition, la seule véritable opposition à la majorité socialo-communiste, se veut à la fois vigilante et constructive. En 2018, alors que LR, UDI, PS, EELV et communistes s’entendaient sur la quasi-totalité des dossiers, nous avons poursuivi notre lutte contre l’argent public gaspillé, notamment au profit d’associations véhiculant une idéologie contestable, nous avons dénoncé le coût et le danger de l’accueil des migrants « mineurs non accompagnés », nous avons combattu la volonté idéologique et absurde d’introduire l’écriture inclusive dans la collectivité, et nous avons fait des propositions allant dans le sens de l’intérêt général, que ce soit en matière économique, touristique ou environnementale. Ouverts sur ce qui existe ailleurs, vos élus du Rassemblement National réfléchissent sans cesse à apporter des réponses à vos préoccupations. En matière d’emploi par exemple, nous avons noté que nos voisins vauclusiens proposent désormais aux allocataires du RSA des heures de bénévolat, à l’instar de ce qui a été fait dans le Haut-Rhin. Voilà une mesure qui permet de mener vers l’emploi des personnes qui, pour des raisons diverses, en sont très éloignées. Soucieux que l’argent public soit utilisé à bon escient, nous sommes à l’écoute des Gardois. C’est l’un des messages exprimés lors de la révolte populaire des gilets jaunes que nous avons soutenue. Nous défendons vos intérêts ! Nicolas Meizonnet, Président du groupe Rassemblement National
Ingrédients Os d’agneau (pour le jus)  : 1 kg Sauté d’agneau  : 1 kg Oignons doux des Cévennes  : 500 g Lavande  : 30 g Abricot  : 20 g 1 bouquet garni Vin blanc  : 2 l Crème liquide  : 1/2 l Chapelure brune  : 300 g Le Gard militant du GOÛT Agneau mijoté à la fleur de lavande, cromesquis au jus d’agneau et abricot proposé par Sébastien Rath Niveau Moyen Personnes 8 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :