[30] Le Gard mag' n°4 déc 16/jan-fév 2017
[30] Le Gard mag' n°4 déc 16/jan-fév 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de déc 16/jan-fév 2017

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Gard

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : le haut débit crée de l'emploi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
30 L’INFO DU DÉPARTEMENT DU GARD 14 L’EXPRESSION POLITIQUE 2017  : du concret pour le Gard ! En décembre dernier, notre exécutif a voté le budget de l’institution pour l’année à venir. Un budget qui, s’il a dû faire face à des contraintes financières toujours plus importantes, est toujours ambitieux et ancre notre action dans le concret. En effet, nous accompagnons encore plus et mieux les collectivités locales dans la mise en œuvre de leurs projets. Ainsi, le 3 janvier, près de 120 contrats territoriaux ont été signés  : cela représente 48 millions d’euros investis sur le territoire. Notre intervention en faveur des personnes âgées, handicapées ou en difficulté financière sera également renforcée avec la mise en place du plan départemental d’insertion et du schéma en faveur de l’autonomie. L’action en faveur des plus fragiles restera donc l’une de nos priorités. Le Bon Sens Républicain Cap sur 2017 ! Ensuite, nous investirons 117 millions d’euros sur la transition numérique, les routes, les collèges, l’eau et l’assainissement… Autant de travaux indispensables pour améliorer le quotidien des Gardoises et des Gardois et pour faire vivre nos entreprises locales. Ainsi, notre majorité poursuivra son travail au service de ce département et de ses habitants. Soyez certains que nous, élus du groupe Socialistes et apparentés, nous continuerons d’assumer les responsabilités d’élus que les Gardoises et Gardois nous ont confiées. Les élus du groupe Socialistes et apparentés L’État chante, le département déchante Notre groupe politique s’est abstenu lors des votes des derniers budgets, évitant ainsi le blocage dans un contexte très contraint par un État qui ne tient pas ses engagements. Oui l’État continue à ignorer son obligation de compenser les dépenses sociales qu’il impose aux départements. C’est le cas pour l’augmentation du RSA versé à 30 000 bénéficiaires dans le Gard ou celle des rémunérations des agents territoriaux. Marque supplémentaire de son mépris pour les collectivités territoriales et les élus de la République, l’État, à quelques jours de la signature du bail et alors que les procédures de recrutement de 50 personnes étaient en cours, a renoncé à créer un Établissement Pour l’Insertion Dans l’Emploi En cette nouvelle année décisive pour l’avenir de notre pays, notre groupe gardera la même ligne de conduite que celle adoptée depuis notre élection en 2015. En effet, nous voterons les projets nécessaires pour le développement de notre territoire, mais nous refuserons le gaspillage d’argent public, synonyme d’augmentation de la fiscalité. Nous avons récemment approuvé 2 projets importants pour le Gard. Le premier est l’investissement de plus de 10 millions d’euros, afin que chaque coin de notre territoire ait accès au très haut débit. Cet effort nous est apparu nécessaire, afin que le principe d’égalité face à cet outil qu’est internet, soit réellement appliqué sur tout le territoire, avec le souhait que cela permette à des entreprises de venir s’installer dans les zones les plus reculées, avec pour principal objectif à la clé  : la création d’emplois. Le second est le pacte territorial, qui permet de soutenir financièrement les communes dans des projets importants, puisque ces dernières ont de moins en moins de moyens financiers. Cependant, nous avons exprimé le souhait que cette enveloppe soit maîtrisée, puisque notre institution se trouve elle aussi dans une situation financière difficile. Nous veillerons donc à ce que l’aide aux communes via ce pacte territorial soit justement utilisée, et qu’en contrepartie, cela n’impacte pas de façon critique les finances. Contact  : 04 66 76 37 77 Les élus du groupe Front national Socialistes et apparentés dans les locaux du collège Bigot, bâtiment départemental qui venait de fermer ses portes à Nîmes. Fruit de longs efforts, partagés par tous en dehors de nos divergences politiques, ce projet est utile et créateur d’emplois. Les EPIDE permettent à des jeunes éloignés de l’emploi et souvent en rupture de la société, d’avoir une seconde chance. Les élus de droite condamnent cet État qui, une nouvelle fois, ne respecte pas ses obligations, ses engagements ni la parole donnée. Pour le département et son président peu soutenu par ses amis de gauche parisiens, l’assurance d’un loyer annuel de 300 000 € s’envole en fumée  : de quoi déchanter ! Laurent Burgoa Président du groupe Le Bon Sens Républicain Front national
Restons ambitieux L’année 2017 est un grand rendez-vous politique, puisqu’auront lieu deux élections majeures de la V e République, la présidentielle et les législatives. Beaucoup auront les yeux rivés sur ces échéances, le conseil départemental quant à lui va poursuivre ses missions. Les baisses de ressources, programmées par le gouvernement, auxquelles le Gard, comme tous les départements, se trouve confronté, nous contraignent à réduire nos interventions sur bien des domaines qui touchent au quotidien de chacun. Nous avons la volonté de continuer à agir pour que notre département résiste et réponde malgré tout à vos attentes. La solidarité qui est au cœur de notre politique, et nous en sommes fiers, s’exprime par le haut niveau du budget consacré au développement social. UDI et Indépendants « Notre politique d’investissements permet de mettre en œuvre la solidarité territoriale. Avec la montée en débit des territoires, nous investissons 11 millions d’ € dès 2017, et 200 millions d’ € pour le très haut débit sur la durée du mandat. Nous engageons 7,3 millions d’ € cette année grâce au pacte pour les Gardois et ses divers dossiers en faveur des communes (près de 120 signés au Pont du Gard le 3 janvier pour 48 M € de travaux). Ces investissements permettent de maintenir et de créer des emplois localisés dans nos villes et villages. Mieux vivre ensemble dans un Gard innovant, attractif, solidaire, c’est notre objectif. Christian Bastid Président du groupe Communistes et Front de gauche Le Gard de la génération Y à la génération geek ! Un petit pas pour un homme, un pas de géant pour l’humanité ». Cette phrase célèbre de Neil Alden Armstrong illustre cette volonté de faire progresser la société. Notre département a fait le choix d’investir pour son avenir en développant le Très Haut Débit partout et pour tous. Un budget global de plus de 250 M € y sera consacré. Mais c’est surtout parce qu’il faut combler un retard qui s’est creusé ces dernières années que nous approuvons et soutenons cette décision. Le progrès file à très grande vitesse et chaque minute que nous perdons ne le rattrapera jamais. Aujourd’hui, la génération Y 30 L’INFO DU DÉPARTEMENT DU GARD Communistes et Front de gauche des années 1970-1980 a laissé la place à la génération « geek ». Nous sommes en effet entrés dans une ère numérique qui ne cesse d’envahir notre environnement et qui conditionne nos vies. L’éducation, le commerce, le tourisme, les loisirs, le travail… Dans tous les domaines nous devons surfer et cette nouvelle condition implique d’être à la pointe du progrès. La e-performance, voilà une nouvelle notion qui est aussi entrée dans ce monde connecté. Et celle-là doit être au rendez-vous, si nous ne voulons pas être à la traîne… Les élus du groupe UDI et Indépendants Conformément aux règles du Code électoral concernant la communication en période pré-électorale, certaines signatures nominatives ont été retirées à la demande des groupes politiques concernés 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :