[30] Le Gard mag' n°3 sep/oct/nov 2016
[30] Le Gard mag' n°3 sep/oct/nov 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de sep/oct/nov 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Gard

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : engagés sous contrat(s).

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
L’INFO DU DÉPARTEMENT DU GARD UN JOUR AVEC VOS ÉLUS 8 LE GARD, TERRITOIRE ATTRACTIF Comment se déroule la journée-type d’un élu ? Partager 12 heures de la vie d’un binôme permet de réviser bien des idées reçues. Si on imagine facilement les conseillers départementaux animer des réunions ou voter des délibérations, on mesure moins à quel point ils sont disponibles sur le terrain pour répondre aux besoins des maires et des habitants, évaluer l’avancée concrète des dossiers et leurs obstacles… Le 30 a marché dans les pas des conseillers du canton de Calvisson, Maryse Giannaccini et Christian Valette, pour vérifier comment se vivait et s’illustrait la solidarité territoriale dans le Gard. Interpellés sur les problèmes les plus variés, ces élus de terrain sont en première ligne… et apprécient cette proximité. À Fons-outre-Gardon, le maire Gérard Gire et son adjointe Monique Maurice ont alerté le Département sur la nécessité de construire une nouvelle bibliothèque, l’actuel bâtiment ne répondant plus aux nouvelles normes d’accessibilité. Entendus, ils vont pouvoir signer un contrat territorial et ouvrir le nouveau lieu dès la fin de l’année. « Il faut aller à la rencontre des gens, les écouter et transmettre leurs problèmes aux directions départementales concernées, qui apportent des réponses concrètes. Nous sommes des facilitateurs », résume Maryse Giannaccini, également présidente du Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE) du Gard. Le Département intervient aux côtés de la Région et de la Drac pour soutenir le projet municipal. 10h Nages-et-Solorgues, la À rencontre se fait près de l’école, dont il a fallu sécuriser l’accès à la suite des attentats. Jean-Baptiste Estève, maire de cette commune de près de 1 600 habitants, confie aussi ses préoccupations en matière d’urbanisme  : « Les propriétaires subdivisent leurs parcelles pour la vente, ce qui peut à terme défigurer nos communes. » 8h30 « Les nouveaux contrats territoriaux vont simplifier l’aide du Département aux communes  : pour les deux parties, il sera possible de mieux planifier les projets. Les élus auront une meilleure visibilité de leur budget, mais ils devront faire des choix », souligne Christian Valette, vice-président du Département délégué à l’aménagement du territoire et à la solidarité territoriale. Intégrée dans un environnement promis à devenir un lieu de vie stratégique dans cette petite commune de 1 300 habitants, la future bibliothèque accueillera des projets intergénérationnels, avec les écoliers et la maison de retraite. Devant ses concitoyen(ne)s, le maire le reconnaît  : « Le Département est un bon partenaire  : pour l’eau et l’assainissement, les logements sociaux, l’école, la traversée de village… » Des travaux d’aménagement et de mise en sécurité de l’entrée du village sont d’ailleurs en cours, sur la RD 137, avec la création d’un rond-point et de trottoirs aux normes.
11h la station d’épuration de Congénies, les élus sont accueillis par le maire, Michel Febrer, et l’équipe de maintenance À du site. Christian Valette rappelle que « le Département est très présent auprès des communes sur les dossiers vitaux, comme l’eau potable et les stations d’épuration. La qualité de l’eau est une question de santé publique. De la même façon, nous soutenons les écoles, les équipements de sécurité… La plupart des habitants ignorent que c’est là que vont leurs impôts. Si on investit, c’est pour les communes, avec de l’emploi à la clé ! » D’autres dossiers sont en cours avec le Département, comme l’aménagement de l’avenue de la Gare (400 000 euros). Maryse Giannaccini découvre le lit de séchage planté de roseaux pour la déshydratation naturelle des boues, « un vrai plus pour l’environnement ». 14h L’INFO DU DÉPARTEMENT DU GARD Véronique Poignet-Senger, maire de Montignargues, réfléchit à l’accessibilité de l’hôtel de ville. « Quand on parle d’accessibilité, on pense aux personnes handicapées, mais pas aux poussettes, aux personnes âgées, aux cyclistes…, note Maryse Giannaccini. Au total, beaucoup de gens sont concernés dans ce petit village de 645 habitants ! » « En bordure de départementale, sécurité et accessibilité sont étroitement mêlées, renchérit Christian Valette aux côtés du 1er adjoint, Joseph Pair. Il faudra prévoir un aménagement de l’abri de bus et tout inclure dans le contrat territorial, pour que le projet soit cohérent. » Maryse Giannaccini conclut  : « Nous avons besoin d’être sur le terrain pour bien appréhender les problèmes et envisager rapidement les solutions adaptées. Comme les nouveaux cantons (23 au lieu de 46) sont plus étendus, il faut être mobiles ! » De Junas à Sauzet, de Saint-Clément à Nages, c’est un vaste territoire que les conseillers départementaux arpentent ainsi au quotidien. 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :