[30] Le Gard mag' n°3 jun/jui/aoû 2018
[30] Le Gard mag' n°3 jun/jui/aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de jun/jui/aoû 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Gard

  • Format : (420 x 542) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : sport, le Gard qui gagne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
pour contre POUR/CONTRE L’intelligence artificielle FLORENT BRUGUIER, Enseignant-chercheur en informatique IUT de Nîmes. Département Génie électrique et Informatique industrielle Une révolution industrielle. Tout comme l’apparition de la machine à vapeur, l’intelligence artificielle permettra de remplacer l’homme dans des tâches ingrates, difficiles et répétitives et donc de faciliter la vie. Une interactivité homme-machine. Avec l’intelligence artificielle, la parole, les images et les vidéos sont analysées. Ces informations permettent une vraie communication, des échanges entre l’homme et la machine. Des avancées pour la médecine. Grâce aux capacités de traitement, l’intelligence artificielle permettra de diagnostiquer, mieux qu’un médecin, une maladie complexe et d’améliorer aussi le traitement de pathologies. Mieux anticiper les phénomènes. L’intelligence artificielle intègre plus facilement les interactions dans l’environnement ou entre les hommes. Les algorithmes permettent de modéliser des événements qui ne sont pas complètement prévisibles ou compréhensibles par l’homme. LES PROGRÈS DE L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE (IA) ONT CONDUIT À DES AVANCÉES SPECTACULAIRES. EN MAI DERNIER, LE DÉPARTEMENT A SOUTENU LE CONCOURS DE ROBOTIQUE CO-ORGANISÉ PAR L’ASSOCIATION « LES PETITS DEBROUILLARDS » ET L’IUT DE NÎMES. DEUX ENSEIGNANTS-CHERCHEURS NOUS LIVRENT LEURS ESPOIRS ET LEURS CRAINTES. PHILIPPE REITZ, Enseignant-chercheur en informatique IUT de Nîmes. Département Gestion des Entreprises et Administrations L’IA peu intelligible. L’intelligence artificielle atteint des résultats parfois extraordinaires. L’homme n’arrive cependant pas toujours à comprendre comment ils ont été obtenus  : c'est comme une boîte noire. Cette opacité peut engendrer une certaine réserve. Une concurrence implacable. Les métiers faiblement qualifiés, faisant appel à des capacités cognitives et manuelles modestes, seront remplacés par des machines. Les compétences requises pour ces tâches ont plus de chance d’être acquises par l’intelligence artificielle. Les inégalités renforcées. Les outils d’intelligence artificielle seront mis d’abord au service de ceux qui les financent  : si ces outils ne sont pas au service de tous, à des tarifs raisonnables, ceux qui n’en ont pas les moyens seront privés de leurs usages, renforçant ainsi les inégalités numériques. Des dérives inévitables. Les organisations criminelles ont toujours su exploiter les technologies à leur profit  : pourquoi en serait-il autrement avec l’intelligence artificielle ? 07
SPORT LE GARD qui gagne DES PALMARÈS ÉBOURIFFANTS CÔTÉ PRO, UNE PRATIQUE GÉNÉRALISÉE ET DIVERSIFIÉE CÔTÉ AMATEURS… LES SCORES EN COMPÉTITION COMME L’ENGOUEMENT POUR LES CLUBS SONT LES INDICES D’UNE VITALITÉ CROISSANTE QUE LE DÉPARTEMENT ACCOMPAGNE AVEC LE SOUCI DE PRÉPARER L’AVENIR. LE SPORT, C’EST LA SANTÉ MAIS C’EST AUSSI L’ATTRACTIVITÉ D’UN TERRITOIRE. « Le Gard, destination sport »  : rien d’exagéré pour un département qui compte plus de 165 000 licenciés, 3 200 équipements sportifs et près de 360 sites de sport nature. Un tiercé gagnant qui traduit la volonté de développer le sport de pleine nature, le sport pour tous et les manifestations et équipements structurants pour tout le territoire. Des exemples ? Le Département soutient 85 associations et 20 comités sportifs d’activités de pleine nature, ainsi que l’espace Gard Découvertes. Il consacre 156 000 € à l’égalité d’accès aux pratiques et à la réduction des exclusions  : 1 200 licenciés en sport adapté, 967 en handisport… Il consacre enfin 674 000 € aux clubs et comités et 280 000 € aux manifestations sportives…. Soit, au total, près d’1,6 million d’euros pour sa politique sportive. Une culture du sport Derrière les performances médiatisées, c’est ainsi tout un territoire qui développe et entretient une véritable culture du sport. 08 #03 été 2018



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :