[30] Le Gard mag' n°3 jun/jui/aoû 2018
[30] Le Gard mag' n°3 jun/jui/aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de jun/jui/aoû 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Gard

  • Format : (420 x 542) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : sport, le Gard qui gagne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Lorsqu’il quitte la course camarguaise, Didier Lascombe, accompagné de son épouse, s’exile en Auvergne. Ensemble, ils tiendront un bar-hôtel-restaurant quelques années, juste assez pour découvrir l’art du couteau et s’apercevoir qu’ils ne peuvent vivre loin des taureaux et de la Camargue. En 1993, de retour dans le Gard, à Bezouce, Didier dépose la marque du « couteau camarguais » et porte sur les fonts baptismaux une entreprise familiale comptant, en plus du « patron », trois employés et un apprenti. « Le Camarguais » propose une gamme de couteaux tout à la fois avant-gardistes et fidèles à nos traditions. Chaque pièce est entièrement montée sur place après un travail minutieux de 5 à 7 heures. Et si la possibilité de personnaliser votre couteau demeure la marque de fabrique de la maison, « ce luxe restera accessible à toutes les bourses », insiste Didier. À CHACUN son Gard Maître artisan Redessan DANS LA PEAU DE DEUX ÉLUS p.II LEUR COUP DE CŒUR À BEZOUCE p.I PRÈS DE CHEZ MOI p.IV RASETEUR PROFESSIONNEL DANS LES ANNÉES 80, DIDIER LASCOMBE A FONDÉ LA COUTELLERIE « LE CAMARGUAIS » ALORS QUE RIEN NE L’Y PRÉDESTINAIT, SI CE N’EST SON AMOUR POUR CETTE TERRE ENTRE CIEL ET MER. « LE CAMARGUAIS » l’art du couteau Formé sur le tas, notre coutelier apprend vite  : artisan d’art depuis 2009, Didier Lascombe vient d’être nommé Maître artisan en métier d’art pour la qualité et l’amour qu’il met dans son travail. « Ma plus grande réussite est d’avoir transmis ce savoir-faire à mon fils », indique Didier. Alors n’hésitez pas, à mi-chemin entre Nîmes et le Pont du Gard, plus qu’un lieu, c’est un monde que nous invite à découvrir la famille Lascombe. Route d’Avignon – Bezouce Tél  : 04 66 75 28 21 I-15
À CHACUN son Gard DANS LA PEAU DE DEUX ÉLUS MURIEL DHERBECOURT ET GÉRARD BLANC, CONSEILLERS DÉPARTEMENTAUX DU CANTON DE REDESSAN ILS SE PLAISENT À DIRE QUE LEUR BINÔME ALLIE L’EXPÉRIENCE DE L’UN ET LE REGARD NEUF DE L’AUTRE. INSÉPARABLES, ILS SONT DES ÉLUS DE TERRAIN QUI ARPENTENT LES RUES DES 21 VILLAGES DU CANTON DE REDESSAN, PRÉSENTS, ATTENTIFS ET ENGAGÉS SUR LEUR TERRITOIRE. DANS LES PAS DE NOS DEUX CONSEILLERS. 9h Gérard Blanc « La journée commence avec une commission d’appel d’offres au Département. Nous examinons les marchés de travaux supérieurs à 221 000 € et les appels d’offres, soit environ 80 dossiers dans l’année. Le Département passe plus de 400 marchés par an. C’est un gros donneur d’ordres. Je fais également partie de la commission des finances. J’ajoute à ces fonctions d’autres commissions techniques, comme celle des infrastructures et des routes. » 10h Muriel Dherbecourt « Je participe 16 #03 été 2018 avec Gérard Blanc au conseil d’administration du Pont du Gard où s’arbitrent des choix stratégiques pour les besoins, le développement et l’attractivité du site. Ce monument est la pépite gardoise et la porte d’entrée touristique du département. Chaque année, des centaines de milliers de visiteurs s’y pressent, en toutes saisons. Les Féeries du Pont, qui ont eu lieu début juin, ont rassemblé 24 000 spectateurs en quatre soirées. Je me réjouis que le tourisme soit devenu une priorité de l’action départementale. » 11h Gérard Blanc « Reconstruit et agrandi, l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Montfrin accueille désormais 60 résidents. Sur les 10 millions de travaux réalisés, le Département a contribué à hauteur de 1,7 M € . Avec deux autres établissements, à Cabrières et Redessan, une maison de retraite privée à Meynes et une Maison d’accueil rural pour personnes âgées à Castillon, le canton est bien couvert en termes d’offres d’accueil pour personnes âgées. » 13h Muriel Dherbecourt « Nous sommes présents à la fête du vallon d’Escaunes à Cantarelles, organisée par l’association du même nom. C’est l’occasion de goûter le Rouget de Sernhac, un abricot juteux et sucré mais produit en petite quantité. Le canton de Redessan est très arboricole. Il 10h est d’ailleurs le plus grand verger de France en oliviers. L’association a mis en place une ingénieuse opération « Adoptez une olivette ». Le concept  : donner un lopin de terre à un citadin afin de l’entretenir, de le mettre en valeur et en profiter. Le Département est partenaire du projet de valorisation de ce site. À proximité du vallon d’Escaunes, la voie verte de Beaucaire à Sernhac est un véritable atout pour un tourisme doux. Le Département est maître d’ouvrage de cette réalisation qui permettra à terme de relier bientôt Uzès à la mer. » II-16



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :