[30] Le Gard mag' n°110 mars 2015
[30] Le Gard mag' n°110 mars 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°110 de mars 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Gard

  • Format : (210 x 290) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : deux nouveaux centres de secours dans le Gard.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Liens publics Au fil de l’épée… Du 13 au 17 avril, le Gard accueillera l’élite de l’escrime française. Avant les dernières épreuves sélectives pour les Championnats d’Europe et du monde et les Jeux Olympiques, l’équipe de France d’épée sera en effet en stage de préparation à Nîmes. L’occasion pour les internationaux de se confronter aux seniors et aux jeunes de la Société d’Escrime de Nîmes, pour des séances spéciales d’entraînement. Autre temps fort, les 18 et 19 avril : la capitale gardoise accueillera le circuit national épées seniors hommes. Pas moins de 250 épéistes de sept à huit nationalités différentes se confronteront aux 32 meilleurs du classement français. Partenaire historique de la Société d’Escrime de Nîmes (SEN), le Département soutiendra le club dans l’organisation des deux événements. DD Derrière les pots de pharmacie : un pan de notre histoire C’est un conte (et non un compte) d’apothicaire que nous livre Alain Girard, conservateur en chef du patrimoine et directeur du Musée d’art sacré du Gard, à Pont-Saint-Esprit, dans cet ouvrage que vient de publier le Conseil général : L’apothicairerie de l’Hôtel-dieu de Pont Saint- Esprit. L’auteur replace la création de la pharmacie de l’hôpital dans son contexte, en s’attachant à la vie quotidienne de l’institution, fidèle à sa démarche habituelle : restituer, autour d’objets du quotidien que l’on peut découvrir au Musée (comme les pots de pharmacie), comment s’articulent les faits, les idées et les croyances d’une époque. Une manière originale de revisiter l’histoire gardoise. PF Musée d’Art Sacré, 2 rue Saint-Jacques, Pont-Saint-Esprit, tél. 04 66 39 17 61 8 LeGARDMAG mars 2015 Un peloton fort de quelque 170 coureurs pour cette 45 e édition. Étoile de Bessèges : prime à la jeunesse Du 4 au 8 février dernier, la dernière Étoile de Bessèges, courue en cinq étapes entre Bellegarde et Alès, a vu la confirmation de jeunes talents : en premier titre le Luxembourgeois Bob Jungels, 22 ans et vainqueur du contre-la-montre de l’Ermitage. Le Français Tony Gallopin, vainqueur à Laudun, termine second du général et prépare de la meilleure des façons le prochain Paris-Nice ; Bryan Coquard emporte, quant à lui, le sprint à Bessèges. Autre animateur de la course, l’inusable Thomas Vœckler. Rugby club nîmois : priorité à la formation Club phare du département, le Rugby Club Nîmois est avant tout un club formateur. Son équipe fanion, évoluant en fédérale 2 et actuellement au coude à coude avec Céret et Castelsarrasin pour la première place, est à l’image de son projet : qualitative et empreinte d’un très bon esprit. En effet, le RCN a fait le choix de la formation, un choix bien illustré par la composition de son équipe 1 : une moyenne d’âge de 24 ans et une très grande majorité de joueurs formés par le club. Pour cela, le RCN accueille plus de 350 jeunes qui participent tout au long de l’année aux entraînements et tournois qui permettent à ses joueurs de se confronter aux meilleures équipes de la région, de France et même d’Europe. Parmi ceux auxquels participe l’école du RC Nîmois, Pour cette 45 e édition de l’épreuve, dont le Département est le partenaire historique avec un soutien à hauteur de 70 000 €, 21 équipes étaient représentées. Courue dans des conditions difficiles (rafales de vent avec des pointes à 120 km/h), l’Étoile – chronologiquement la première course par étapes du circuit cycliste européen – a rassemblé l’ensemble des équipes françaises et, sur le bord des routes, des centaines de spectateurs passionnés ont bravé le froid pour suivre la compétition. DD le Tournoi International de la Camargue est organisé par le club les 9 et 10 mai prochains. Chaque année, il réunit près de 1000 joueurs, âgés de 5 à 14 ans, venus de la France entière et de l’étranger : Espagne, Italie, etc. Il scelle généralement la fin de la saison à domicile. Cette année, fidèle à son ambition, le RCN accueille des pointures : sont ainsi attendus les prestigieux clubs de Montpellier et de Bourgoin. Les autres participants viennent de Corse, de Sardaigne… Il se murmure même que des clubs anglais et belges seront de la fête. Une fête ouverte au plus grand nombre : toutes les écoles de rugby gardoises sont invitées à participer à l’événement. FL Inscription et renseignements : 04 66 29 52 05
Deux nouveaux centres de secours dans le Gard Le 24 janvier dernier étaient inaugurés les travaux d’agrandissement du centre de secours de Saint-Jean-du-Gard, inauguration qui intervient un mois après celle de la nouvelle caserne des Angles. Le centre de secours de Saint-Jean-du- Gard couvre un périmètre de dix communes * – pour une population de quelque 5 000 habitants. Ces travaux ont été menés en dix mois, pour un coût de 700 000 euros, et ont consisté en la création de « locaux à sommeil », d’une salle de formation/réunion et en l’agrandissement des vestiaires. Cette nouveauté permettra l’hébergement de trois sapeurs-pompiers pour une garde de nuit, sur place, et non plus une simple astreinte à domicile. Le bâtiment abrite cinq sapeurs-pompiers professionnels, 66 volontaires dont deux infirmières... Ce service améliore ainsi la réponse opérationnelle à la population, en particulier dans le cadre du secours aux personnes. Les personnels du centre de secours effectuent aujourd’hui 500 interventions annuelles. Aux Angles, la nouvelle caserne était inaugurée le 13 décembre dernier, en présence de Jean Denat. Ce 30 e centre de secours gardois intervient dans les communes des Angles, d’Aramon, Saze, Rochefort du Gard, Pujaud, Lirac, Tavel et de Domazan. Associé à la caserne de Villeneuve-les- Avignon, ce nouvel équipement renforce le maillage territorial dans l’est du département. DD * Saint-Jean du Gard, Corbès, Les Plantiers, L’Estréchure, Mialet, Peyroles, Saumane, Saint-André-de-Valborgne, Sainte-Croix-de- Caderle, Thoiras. Gardon : le Smage engagé PAROLE D’ÉLU Gérard Garossino, conseiller général du canton de Vézénobres, délégué à l’équipement rural En tant que membre du Smage, j’ai sollicité le syndicat pour l’organisation d’une rencontre entre élus et services techniques. Le 15 janvier dernier, représentant le Président Denat et Olivier Gaillard, vice-président du Conseil général en charge des infrastructures et déplacements, j’ai fait valoir la nécessité d’une réflexion élargie. Il ne faut pas se contenter d’aménager la Droude. Il faut aller plus loin et analyser les autres situations de croisement entre réseau routier et réseau hydraulique. Les inondations de l’automne dernier ont montré la nécessité de nouveaux travaux sur les Gardons et leurs affluents. Directeur du Syndicat Mixte d’Aménagement et de Gestion Equilibrée (Smage) des Gardons, Lionel Georges explique : « À la suite de l’inondation du pont submersible de la Droude (notre photo), et du tragique accident qui a coûté la vie à une famille qui franchissait l’équipement, il nous faut améliorer la prévention et l’information aux particuliers et poursuivre le travail mené depuis plusieurs années dans l’entretien et la restauration des cours d’eau. » La végétation des cours d’eau est entretenue depuis plus de 10 ans (850 km traités) ainsi que les atterrissements (amas de graviers) des Gardons et de certains affluents (dont le secteur du pont submersible de la Droude, où des travaux étaient Liens publics Aux Angles, la nouvelle caserne abrite 15 pompiers professionnels et 45 volontaires. Le 15 et le 18, main dans la main Signées à la mi-décembre, cinq conventions clarifient les missions du SDIS et du CHU de Nîmes. Nouveauté : la mise en place d’un dispositif expérimental de garde médicale sur le secteur Saint- Ambroix, Bessèges et Barjac, les week-ends et les jours fériés. Un véhicule et un infirmier du SDIS seront à l’avenir mis à disposition du médecin, à la fois correspondant du SAMU et médecin de sapeurspompiers, chargé de la permanence des soins et de l’aide médicale urgente. Le SDIS, fréquemment sollicité pour des interventions qui ne sont pas de son ressort, sera désormais indemnisé par le CHU. prévus en 2015). Un important travail est engagé pour optimiser la gestion au niveau des ouvrages les plus sensibles, en concertation avec les élus et les gestionnaires des routes. DD mars 2015 LeGARDMAG 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :