[30] Le Gard mag' n°110 mars 2015
[30] Le Gard mag' n°110 mars 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°110 de mars 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Gard

  • Format : (210 x 290) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : deux nouveaux centres de secours dans le Gard.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
En actes Le Département La résidence nîmoise Hélène Boucher au Chemin Bas d’Avignon : une construction d’Habitat du Gard. De l’habitat pour tous Autre bailleur social et, là encore, de nouvelles constructions : les 28 janvier et 4 février derniers, Un toit pour Tous inaugurait deux résidences : « Les Terrasses de Vauban », à Nîmes, et « Les Saladelles » à Vauvert. « Les Terrasses de Vauban » sont situées au pied de l’enceinte extérieure du Fort Vauban, et les habitations construites en lieu et place de deux immeubles qui hébergeaient le personnel de prison dans les années 1950. Le patrimoine du site a inspiré les architectes : toitures-terrasses, appartements traversants afin de garantir une bonne exposition et une ventilation naturelle, vue privilégiée sur les toits de la ville. Inauguration encore à Vauvert. Le programme « Les Saladelles », construit sur une friche qui accueillait d’anciennes installations sportives, compte 22 logements. La résidence dispose d’un local commun géré par le Centre communal d’action sociale (CCAS), ce qui permet l’organisation d’activités sur place. La volonté du bailleur est de construire 4 LeGARDMAG mars 2015 Logement social : Habitat du Gard double la mise des résidences à taille humaine : « La dimension moyenne des opérations réalisées par Un toit pour Tous se limite volontairement à une vingtaine de logements pour éviter leur concentration sur un même Le bailleur social Habitat du Gard, qui a livré 231 logements en 2014, en proposera 420 cette année. Un bond quantitatif, doublé d’une recherche qualitative. Stéphane Cabrié, son directeur, explique : « Partout dans le Gard, les demandes des maires se multiplient pour réaliser des programmes qui répondent aux besoins des habitants de leurs communes. Les réalisations privilégient la qualité et le confort des familles locataires de logements à la fois écologiques et économiques ». Au nombre des projets livrés au printemps prochain, la construction de 28 logements (appartements et villas individuelles) à Domessargues s’accompagnera de celle de six commerces et d’une micro-crèche – un nouveau service public et de l’activité économique pour le village tout entier. D’autres constructions sont prévues à Villevieille (dix villas), Beaucaire (une résidence de 36 appartements), Quissac (transformation de l’ancienne gendarmerie en résidence de cinq logements) ou encore Saint-Gilles (résidence Mistral, 21 appartements). Bénéficiant des labels et certifications Bâtiment Basse Consommation (BBC) et Qualitel Effinergie-Énergie Renouvelable, ces projets préfigurent un autre programme, lancé cette année à Nîmes. Prochainement en travaux, la résidence Gaston Doumergue franchira un pas supplémentaire dans l’éco-responsabilité : le bâtiment, dit « à énergie positive », produira plus de chaleur qu’il n’en consommera pour son fonctionnement – la quantité d’énergie produite sur les parties extérieures compensant celle consommée sous les toits. Un habitat précurseur et la norme d’un futur plus si lointain. DD À Vauvert, Jean Denat a pu rencontrer les premiers locataires de la Résidence Les Saladelles. site et donc faciliter l’insertion dans le tissu urbain. Construire des ensembles immobiliers à taille humaine, c’est aussi un moyen de faciliter le bien-vivre ensemble à l’échelle des résidences. » DD
Gard durable : le développement durable près de chez vous On le sait : le développement durable ne se cantonne pas à la préservation de l’environnement. Dans son volet social, il rencontre les missions départementales de solidarité avec les personnes fragiles, démunies ou dépendantes. Dans sa dimension économique, il rejoint aussi la volonté du Conseil général d’accompagner vers l’emploi et de soutenir l’activité sur le territoire. Quelques exemples écologiques, économiques ou sociaux de ce Gard durable qui nous concerne tous. S’adapter au changement climatique Un Plan climat décliné en lutte contre les inondations, des chantiers ALABRI pour lutter contre la vulnérabilité de l’habitat, l’accompagnement des communes dans leur démarche « PLU Gard durable », les transports Edgard et la plateforme de covoiturage pour limiter les déplacements individuels, le schéma de protection des 140 espaces naturels sensibles… : le Gard, très exposé aux aléas climatiques, doit s’adapter. Prévenir la dépendance 10 509 bénéficiaires de l’Allocation Personnalisée pour l’Autonomie (APA) : dans un contexte de vieillissement de la population (près de 80 000 Gardois avaient plus de 75 ans en 2013, d’après l’Insee), Le Conseil général agit pour maintenir l’autonomie des personnes. On évalue à 2 000 les emplois générés pour l’accompagnement des personnes âgées et handicapées. Favoriser les modes de production et de consommation responsables Plus de 800 producteurs et 20 000 ha engagés dans le bio, une unité de conditionnement de légumes pour ravitailler les collèges, des jardins partagés, des circuits courts : le Gard doit valoriser ses filières vertes, bois énergie, bio pour un développement économique respectueux des ressources. Accéder à un habitat de qualité 3 332 ménages bénéficiaires du Fonds de Solidarité pour le Logement : accéder ou se maintenir dans le logement est un préalable pour l’emploi, la réussite éducative, la santé... Le Gard a tenu sa première édition des Assises de l’Habitat pour résorber l’habitat insalubre et proposer des logements adaptés aux besoins de tous. PF Liens publics Une collecte pas comme les autres Après le chef Michel Kayser du restaurant Alexandre, l’an dernier, c’est au tour de Vincent Croizard, chef nîmois du célèbre restaurant éponyme, de régaler les papilles des généreux donneurs de sang qui répondront à l’appel de l’Établissement français du Sang, le 31 mars prochain au CHU Carémeau. Donneur régulier lui-même, il préparera une collation savoureuse, pour que ce geste de solidarité des Gardois se transforme en manifestation festive. PF De 9h30 à 16h30, Site EFS de Nîmes, CHU Carémeau. 1,5 million de visiteurs au Pont du Gard En 2014, le Pont du Gard aura accueilli 1 504 000 visiteurs, soit 13,5% de plus que l’année précédente – un nouveau record, fruit du travail de prospection commerciale du Site à l’étranger et de la fidélisation des familles gardoises, avec 53 000 abonnés en janvier 2015. Ce mois aura d’ailleurs vu la multiplication par trois de la fréquentation par rapport à la même période, en 2014, grâce à la Nuit des Lucioles, événement marquant l’ouverture du 30 e anniversaire de l’inscription du monument au Patrimoine mondial de l’Unesco. Prochains rendezvous : Garrigue en fête les 5 et 6 avril prochains, et Cirque au Pont les 30 avril, 1er et 2 mai. PF www.pontdugard.fr Gagnez vos places Envie d’assister aux matchs de handball de l’USAM Nîmes et du HBC Nîmes et aux matchs de rugby du RC Nîmois ? Pour cela il suffit de se connecter sur la page Facebook du Conseil général du Gard (https://www.facebook.com/legard30) et de participer aux quizz réguliers « Gagnez vos places ! » 22 places sont à décrocher jusqu’à la fin du mois d’avril. CM mars 2015 LeGARDMAG 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :