[29] Penn ar bed n°153 jui/aoû/sep 2019
[29] Penn ar bed n°153 jui/aoû/sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°153 de jui/aoû/sep 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Finistère

  • Format : (220 x 275) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 6 Mo

  • Dans ce numéro : le Finistère s'engage pour l'environnement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
JEUNES MAGAZINE PENN AR BED/N°153/JUIN 2019 44 COLLÈGE DE SIZUN MOUTONS ET POULES Au collège du Val-d'Élorn à Sizun, moutons noirs d'Ouessant et poules "travaillent" à l'entretien et à la préservation de l'environnement. DDans un enclos de 2 000 m², trois moutons noirs d'Ouessant et deux poules sont à l'œuvre. Pendant que les trois premiers entretiennent les pâtures, les deux autres picorent les restes du repas de midi. Depuis cinq ans, le collège du Vald'Élorn de Sizun est engagé dans une importante démarche environnementale. Objectif  : obtenir le label « écocollège », label international d'éducation au développement durable et être labellisé « Agenda 21 ». « Nous sommes en zone Natura 2000. Il nous semblait donc essentiel de limiter notre impact sur l'environnement », explique Ronan Nicol, le principal du collège. « C'est en réfléchissant à la façon de sensibiliser à la quantité de déchets de cantine, que nous avons décidé de prendre des poules », souligne Cécile Le Bohec, CPE*. Depuis, les actions s'enchaînent. Le collège est devenu un refuge LPO**, les élèves participent au comptage des oiseaux pour Vigienature, des hôtels à « Je trouve important de pouvoir sensibiliser les autres aux problèmes d'environnement. » insectes, des pièges pour frelons asiatiques ont été installés… « Notre objectif est de favoriser la biodiversité au sein de l'établissement. C'est dans cet esprit que nous avons décidé d'installer l'an passé des moutons pour gérer de manière écologique les espaces verts », poursuit la CPE. Pour cela, ils ont fait appel aux Tontons À L'ŒUVRE 2 000 m² d'enclos réservés aux poules et moutons + D’INFOS SUR www.collegevaldelornsizun.ac-rennes.fr et lestontonstondeurs.fr Tondeurs, une société bretonne spécialisée dans l'écopâturage. « Ils nous accompagnent dans la mise en place, s'occupent des animaux lorsque nous sommes absents et sont présents dès que nous en avons besoin », apprécie Cécile Le Bohec. « Ce qui est intéressant dans cette démarche globale, c'est que les élèves s'en sont emparés. Une trentaine d'entre eux se sont portés volontaires pour être écodélégués » se réjouit le principal. Lou et Tifenn, élèves de 4 e en font partie. « Je n'aime pas la pollution et je trouve important de pouvoir sensibiliser les autres aux problèmes d'environnement », s'enthousiasme le premier tandis que la seconde résume  : « Je trouve vraiment bien de pouvoir m'occuper de la nature au collège. » *CPE  : Conseillère Principale d'Éducation **LPO  : Ligue pour la Protection des Oiseaux MATHIEU LE GALL VIDÉO SUR E-MAG-PENNARBED.FR
SCAËR UN ARBORETUM AU COLLÈGE LÉO-FERRÉ Le collège Léo-Ferré, à Scaër, est labellisé « collège durable » depuis 2014. Ses dernières actions en faveur du développement durable  : la création d’un arboretum, après l’installation de nichoirs et de mangeoires pour oiseaux, avec un intervenant de la LPO (Ligue de protection des oiseaux). Le parc de trois hectares sert ainsi de terrain d’expérimentation aux 5 e et aux latinistes, accompagnés par leurs professeurs Mme Grollemund (latin) et M. Blanchard (SVT). Louise a ainsi participé à la mise en place de l’arboretum  : « Le projet est d’identifier toutes les espèces d’arbres et d’arbustes, de mettre des pancartes pour que les collégiens s’y intéressent et ensuite de l’ouvrir au public. » Un de ses camarades énumère en latin, les principales essences du parc  : « On trouve le Pinus negra, un pin noir, le Fraxinus excelsior, un frêne gigantesque, et tout à l’heure on a pu voir un Abies concolor, un sapin à couleur unique. On a aussi placé des nichoirs et des mangeoires aux endroits où l’on a pu repérer que les oiseaux vont naturellement. On les protège, on les nourrit. On a même ici un club potager qui aide à nettoyer et entretenir les nichoirs. » QUIZ Élaboré par les membres du club Terre et Mer du collège Germain- Pensivy (Rosporden). Trouver LA seule bonne réponse parmi les propositions. 1 Les abeilles peuplent la planète depuis  : A. 450 millions d’années, date d’apparition des premiers insectes B. 85 millions d’années, d’après les fossiles d’ambre qui ont été datésC. Aristée, héros de la mythologie grecque associé à l’agriculture 2 Sachant que certaines abeilles sont solitaires et que d’autres vivent en société dans la ruche, quel est le pourcentage d’abeilles solitaires ? A. 4% des abeilles B. 40% des abeillesC. 80% des abeilles 3 Les différents stades de développement d’une abeille à miel sont, dans l’ordre  : A. œuf, larve, nymphe, ouvrière B. œuf, nymphe, ouvrière, reineC. œuf, nymphe, larve, ouvrière 4 Parmi les affirmations suivantes faites à propos de la reine, cocher la seule erreur  : A. elle est nourrie de gelée royale uniquement B. elle est la seule femelle reproductrice de la rucheC. elle pond entre 2000 à 3 000 œufs par jour bien qu’elle ne se soit accouplée qu’une fois avec le mâle D. elle est reconnaissable par sa petite taille due à son abdomen plus court E. elle est unique dans sa ruche ABEILLES 5 Cocher le seul métier exercé dans sa ruche par une reine  : A. nettoyeuse B. maçonneC. butineuse D. reproductrice E. sentinelle F. ventileuse 6 Une abeille se nourrit  : A. de miel, pollen, nectar, eau B. de fruits en décomposition, pollen, nectarC. de pollen et de nectar, et d’amour et d’eau fraîche 7 La danse des abeilles leur permet  : A. d’attirer les mâles en vue de se reproduire B. de se détendre après avoir bien travailléC. d’indiquer un endroit riche en pollen 8 Le périmètre exploré par une abeille butineuse s’étend sur  : A. 500 mètres B. 1 kmC. 3 km 9 Le nombre de fleurs nécessaires pour produire 1 kg de miel s’élève à  : A. 500 000 fleurs B. 1 million de fleursC. 2 millions de fleurs 10 Lorsqu’une abeille vous pique  : A. elle laisse son dard dans la peau puis meurt B. elle vous « marque » par son dard afin de vous géolocaliser plus tard pour la piqûre de rappelC. elle repart plus légère, puis son dard se régénère D. elle vous laisse 2 dards pour le prix d’un 11 Un apiculteur  : A. est un agriculteur très content B. est un éleveur d’abeilles devant surveiller ses ruches menacées par le frelon asiatique.C. est une personne passionnée par le nombre Pi 12 Il est vital de protéger les abeilles car  : A. des recherches actuelles montrent qu’elles détectent les personnes atteintes de cancer B. elles participent à la pollinisation naturelle nécessaire à la production des fruits et légumes, ce qui concerne 70% des espèces végétalesC. elles détruisent les insectes ravageurs des cultures 13 Les abeilles de l’apiculteur Vincent Buon du rucher pédagogique de Rosporden peuvent être victimes  : A. des attaques de guêpes et bourdons B. des apiculteurs apiphobesC. de l’utilisation de néonicotinoïdes (pesticides) dans l’agriculture conventionnelle Réponses  : 1 B. 2C. 3 A. 4 D. 5 D. 6 A. 7C. 8C. 9 B. 10 A. 11 B. 12 B. 13C. FRANCK BÉTERMIN JEUNES MAGAZINE PENN AR BED/N°153/JUIN 2019 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :