[29] Penn ar bed n°151 jan/fév/mar 2019
[29] Penn ar bed n°151 jan/fév/mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°151 de jan/fév/mar 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Finistère

  • Format : (220 x 275) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 10,9 Mo

  • Dans ce numéro : la solidarité, c'est notre ADN.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
DOSSIER PORTRAIT D’UN CHARGÉ DE MÉDIATION Pour faciliter les échanges avec les services de l’action sociale et médico-sociale, les chargés de médiations peuvent être sollicités. Portrait de l’un d’entre eux. FACILITATEUR D’ÉCHANGES DDepuis trois ans, Raphaël Claus, président de l’Adepape 29 (Associations départementales d’entraide des personnes accueillies en protection de l’enfance), est chargé de médiation. Une mission bénévole qu’il a choisi de mener, comme quatre autres volontaires dans le Finistère. « On est des facilitateurs d’échanges », explique le médiateur, dont la mission est de « rétablir le contact » entre usagers et services de l’action sociale ou médico-sociale du Conseil départemental. Concrètement, lorsqu’une personne se trouve dans une impasse (problèmes d’ordre administratif, décision incomprise...) vis à vis de l’un de ces services sociaux ou médicaux-sociaux (comme un CDAS), il peut avoir recours à un chargé de médiation. La démarche se fait par courrier ou par mail auprès du Conseil départemental, qui transfère ensuite la demande au chargé de médiation de son territoire. Une rencontre est ensuite organisée, dans un lieu neutre choisi par l’usager. Une solution est ensuite proposée, après une rencontre avec le service concerné par la demande de médiation. 20 MAGAZINE PENN AR BED/N°151/JANVIER 2019 CONTACT contact@finistere.fr www.adepape29.fr Neutralité et impartialité La particularité de Raphaël Claus, comme des autres chargés de médiation, c’est sa neutralité et son impartialité, vis à vis des services du Département. « Je suis président bénévole d’une association qui aide les jeunes accueillis par les services de la protection de l’enfance (ASE) après leurs 18 ans », précise-t-il. Jusqu’à présent, il a été sollicité deux fois, et sa collègue de l’Adepape, Sylviane Gorret également chargée de médiation, trois fois. Ils citent le cas d’une personne en conflit avec un professionnel d’un CDAS, où le chargé de médiation a œuvré au rétablissement du dialogue. « Ça s’est bien passé, mais ça demande beaucoup de temps et de patience. Notre rôle est d’arriver avec un œil neuf. On ne doit pas exprimer ce que l’on pense. Notre avantage, c’est aussi de ne pas être des professionnels, d’être plus accessibles. Mais c’est parfois difficile de rester neutre », explique Sylviane Gorret. Raphaël Claus reconnaît aussi que parfois il est allé trop loin en voulant s’investir plus, alors que le rôle du chargé de médiation est de rétablir le contact. « Nous recueillons une parole », conclut-il. FRANCK BÉTERMIN
ACCÈS AUX POLITIQUES SOCIALES UN PROJET EMBLÉMATIQUE + D’INFOS SUR infosociale.finistere.fr En quoi consiste l’accessibilité des politiques sociales ? L’accessibilité des politiques sociales, c’est réunir les conditions, qui vont permettre à chaque Finistérien.ne.s de faire valoir ses droits relatifs aux politiques sociales. Pour cela, il faut qu’il soit informé sur ses droits. Mais aussi qu’il puisse être bien orienté, sur les lieux qu’il peut fréquenter pour y accéder. Et une fois cette orientation faite, qu’il soit accueilli dans les meilleures conditions. Le Département porte une attention particulière aux personnes les plus fragiles, car ce sont souvent les plus éloignées de la connaissance des dispositifs qui pourraient les aider. Comment le Département agit-il pour favoriser cet accès ? Nous avons développé un outil numérique qui s’appelle infosociale. Cette plate-forme permet d’informer sur les droits et les services que les Finistérien.ne.s peuvent trouver sur leur territoire. Elle donne accès à une information sur toutes les questions et problématiques qui touchent à la vie quotidienne. Il est à destination de tous les Finistérien.ne.s, mais aussi des partenaires. Favoriser l’accès aux politiques sociales est un projet emblématique du Département. Le déploiement de la plateforme infosociale doit notamment permettre de constituer un premier réseau d’accueil du public. Explications. DEUX QUESTIONS À Isabelle Assih Conseillère départementale, déléguée à l’accessibilité des politiques sociales et aux projets des CDAS « Le Département porte une attention particulière aux personnes les plus fragiles. » Pour les personnes qui sont le plus éloignées de l’usage du numérique, l’accessibilité des politiques sociales passe par des lieux d’accueil physiques, que sont nos CDAS, mais aussi ceux des partenaires (mairies, CCAS, MSAP, centres sociaux). Notre objectif est qu’ils aient le même niveau d’information et qu’infosociale devienne l’outil commun à tous les acteurs. Pour optimiser le niveau d’accueil de nos CDAS, nous sommes également en train de créer un schéma d’accueil où il y aura quatre volets (information communication, partenariat, sécurité, conditions matérielles et humaines). Cet accueil doit être valorisé, car c’est le premier maillon du contact avec les Finistérien.ne.s. Infosociale.finistere.fr Le conseil départemental a développé une plateforme d’information sur les droits et les services des Finistérien.ne.s en matière de politiques sociales. Cet outil, crée à l’origine pour les agents d’accueil, permet de trouver rapidement une information géolocalisée en réponse à un besoin exprimé par un usager. Son objectif est de constituer un réseau de professionnels, autour de cet outil de partage de connaissance. Infosociale peut aussi être utilisée par tout Finistérien. Pour cela, il suffit de taper son adresse et tous les services près de chez soi apparaissent à l’écran. Ils sont classés selon huit thématiques telles que « Faire face à des difficultés administratives, juridiques ou judiciaires », « Se déplacer » ou « Emploi, formation ». DOSSIER MAGAZINE PENN AR BED/N°151/JANVIER 2019 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :