[29] Penn ar bed n°150 oct/nov/déc 2018
[29] Penn ar bed n°150 oct/nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°150 de oct/nov/déc 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Finistère

  • Format : (220 x 275) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 8,0 Mo

  • Dans ce numéro : agir pour des territoires solidaires.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
GUY HERVÉ DÉCOUVERTES MAGAZINE PENN AR BED/N°150/OCTOBRE 2018 36 À L’AFFICHE COOPÉRATION CULTURELLE Du 10 octobre au 10 novembre aura lieu la 12 e édition du Culture hip-hop festival. Il se déroule cette année sur douze communes du sud Finistère, Morlaix et Dinan. VIDÉO SUR E-MAG-PENNARBED.FR 12 E CULTURE HIP-HOP FESTIVAL La particularité de cette douzième édition du Culture Hip-Hop Festival est de travailler en coopération avec de nombreux acteurs culturels. « Notre objectif est de faire découvrir différents aspects de la culture hiphop  : les arts plastiques, la danse, la musique, les sports de glisse, le cinéma, le street ball… mais aussi de créer du lien entre ces différents acteurs. L’idée est de rassembler plusieurs partenaires autour des cultures hip-hop », explique Savi Godefroy, coordinateur adjoint de la Hip- Hop New School. En effet, si le festival et ses différents événements sont bien coordonnés par l’équipe de l’association quimpéroise, les dates sont proposées par d’autres partenaires, comme la MPT de Penhars, le Novomax, l’Archipel à Fouesnant, le CAC de Concarneau, la MJC de Scaër ou des associations comme Les Lumières urbaines de Concarneau. En revanche, l’équipe de la Hip-Hop New School prend en Les danseurs de B.Live en pleine représentation. + D’INFOS SUR cultureshiphopfestival 32 ÉVÉNEMENTS ORGANISÉS PENDANT LE MOIS DU FESTIVAL PROGRAMME COMPLET  : HIPHOPNEWSCHOOL.COM charge un des temps forts du festival  : le Battle Dance international au pavillon de Penvillers, le 11 novembre. Un mix de toutes les cultures hip-hop « Les formes sont très différentes. Il y a des rendez-vous gratuits ou à des tarifs accessibles, entre 5 et 10 euros en moyenne. Nous organisons une inauguration en centre-ville de Quimper, le 13 octobre avec des mini-concentrés de ce qui est proposé pendant le festival, détaille Lucie Le Guen, chargée de communication. Pendant cet événement, il y aura des animations, des démonstrations de sports urbains. Quatre scènes seront installées et des déambulations dansées proposées entre les différentes scènes. » Les spectacles sont effectivement à géométrie variable. On pourra le 20 octobre, assister au Novomax, à Quimper, à une conférence sur l’histoire du sampling dans le hiphop, animée par le journaliste Brice Miclet, suivie de la finale régionale du dispositif national de repérage des jeunes artistes de la scène rap, « Buzz booster ». La Hip-Hop New School participe à la phase de repérage des artistes bretons. « Trois monteront sur scène, et nous accompagnerons pendant neuf mois le vainqueur pour préparer l’épreuve nationale. Fang The Great, un jeune artiste que nous avons accompagné, sera la tête d’affiche de ce concert », précise Savi Godefroy. Le 21 octobre au CAC, un battle régional de danse sera organisé dans le cadre du festival, avec des jeunes du Grand Ouest mélangés à des danseurs swing. « Nous allons faire un travail de connexion entre ces deux esthétiques. » Le 27 octobre à Pleyben, un DJ sera sur scène, dans la salle Arvest « pour montrer ce qui se fait comme musiques hip-hop de soirée pour danser ». À la MJC de Morlaix, le 2 novembre, un battle beat box présentera une autre esthétique  : le « human beat box » … Au-delà des frontières finistériennes, on retrouvera à la même date à Dinan, en tête d'affiche d'un concert, Di#se, un rappeur que la Hip-Hop New School accompagne depuis deux ans.
CENTRE D’INTERPRÉTATION DE L’ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE À LA DÉCOUVERTE DES ENCLOS PAROISSIAUX Situé dans le bourg de Guimiliau, au cœur du Pays de Landivisiau, le Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP) « Les Enclos » a ouvert ses portes en avril dernier. Une plongée dans l’univers d’un patrimoine exceptionnel. U Uniques en France, les enclos paroissiaux du Nord Finistère bénéficient depuis cet été d’un espace d’information, le CIAP. Ludique, informatif, interactif, il jouxte le très réputé enclos paroissial de Guimiliau. Ce centre a vocation à sensibiliser, informer et former tous les publics à l’architecture et au patrimoine des enclos paroissiaux, à l’échelle locale mais aussi nationale, voire internationale. Le contenu, élaboré par le Pays d’art et d’histoire de Morlaix, est basé sur les dernières recherches en la matière. Il présente notamment le contexte d’apparition des enclos (économie, religion, société), l’architecture mais également l’évolution de l’appréciation de ces monuments, leur « mise en tourisme », depuis les premiers voyageurs du XIX e siècle jusqu’aux actions contemporaines des associations locales. Comprendre et se plonger dans l’histoire Immergé dans une scénographie moderne et esthétique et à travers différents espaces ludiques, le visiteur remonte le temps pour (re)découvrir les enclos, véritables joyaux d’architecture et d’histoire. Maquettes en bois, fac-similés, jeux et projections scéniques permettent à tous, petits et grands, de mieux comprendre ce patrimoine unique au rayonnement international. Un espace multifonction de 40 m² complète l’outil scénographié. Il est destiné à l’accueil des publics dans HERVÉ RONNE tous les contextes d’offre du CIAP et à la médiation culturelle  : ateliers pédagogiques, conférences, expositions temporaires… Construit et géré par la Communauté de communes du Pays de Landivisiau et accolé à l’Office de tourisme intercommunautaire, le CIAP renforce la politique touristique du territoire. Il a été soutenu financièrement par le Conseil départemental au titre du contrat de territoire avec la Communauté de communes du pays de Landivisiau. La visite est libre et ouverte à tous. + D’INFOS SUR CIAP 53 rue du Calvaire 29400 Guimiliau www.ciap-enclos.fr Le nouveau Centre d'interprétation de l'architecture et du patrimoine à Guimiliau. Vue générale de l'enclos  : l'église, le calvaire et la sacristie en rotonde à quatre absidioles. À L’AFFICHE VIDÉO SUR E-MAG-PENNARBED.FR Les enclos paroissiaux, un patrimoine exceptionnel Les enclos paroissiaux reprennent tous la même structure. Ils sont constitués d’une église centrale, d’une porte monumentale, d’un calvaire et d’un ossuaire. Le mur d’enceinte, qui entoure l'enclos, est à la fois une limite physique mais aussi symbolique entre l’espace profane et l’espace sacré. Au sein de l’enclos, la richesse de la paroisse et la piété des fidèles s’illustrent dans des œuvres majestueuses  : calvaires aux multiples personnages, porches monumentaux, portes à l’allure d’arc de triomphe, retables aux décors exubérants… CCPL DÉCOUVERTES MAGAZINE PENN AR BED/N°150/OCTOBRE 2018 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :