[28] Eurélien n°7 mar/avr/mai 2008
[28] Eurélien n°7 mar/avr/mai 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7 de mar/avr/mai 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général d'Eure-et-Loir

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : Plan Santé 28... faciliter l'accès pour tous aux professionnels de santé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Le 28 « plaqué » en 2009 ? À compter de l’an prochain, les véhicules recevront une fois pour toutes une immatriculation. Attribué de façon chronologique dans une série nationale, le numéro comportera 7 caractères à raison de deuxlettres, trois chiffres et deux lettres. Ce sera donc la fin des immatriculations « départementalisées » et le 28 disparaîtra des plaques d’Eure-et-Loir. Sur proposition de Claude Térouinard, Conseiller général de Cloyes-sur-le-Loir, des élus ont émis le vœu que la présence du 28 reste tolérée à proximité de l’immatriculation officielle. Associations familiales : la ressource « info-famille » Testé en 2006, le service « info-famille » de l’Union départementale des associations familiales (UDAF) a prouvé qu’il était capable de fournir une réponse à la totalité de ceux qui l’interrogeaient. Ouvert à toute problématique de la vie quotidienne des familles, le service peut être soumis à des interrogations à la fois multiples et complexes : « Cela peut demander trois à quatre jours de recherches », reconnaît le directeur de l’UDAF, « mais nous avons toujours présenté des réponses ou des clefs pour les trouver ». 02 37 88 32 77 ou allo.info.famille@udaf28.fr Champhol : un pont sécurisé L’ouverture d’une liaison Champhol- Chartres-Propylées-RN10 était si attendue, que quelques semaines après son ouverture, plus de 8 000 conducteurs en avaient l’usage quotidien. Une telle affluence n’était pas compatible avec l’unique tablier du pont de Vauventriers et la circulation alternées. Mise en chantier à l’automne 2006 pour un budget de 1,6 million d’euros, la réalisation d’un double tablier de pont élargi, notamment pour le passage d’une voie cyclable s’est achevée en mars. De prochains comptages évalueront l’impact sur les trajets des usagers du nord-est de l’agglomération chartraine. Eurélien n°7 - Printemps 2008 - Actualité actualité Forum interprofessionnel : la recherche de qualifications Plus de quarante stands ouverts au Forum départemental interentreprises ont permis aux entreprises de présenter aux demandeurs d’emplois leurs recherches de collaborateurs pour aujourd’hui et pour demain. Comme l’analysaient les spécialistes de l’ANPE en organisant ce forum au Centre culturel de Lucé, le marché de l’emploi confirme ses tendances « structurelles » dans les secteurs du service aux personnes, l’hôtellerierestauration et le bâtiment où l’offre de postes demeure sensiblement supérieure à la demande. Une autre tendance significative émerge depuis quelque temps : la recherche de La recherche de collaborateurs plus qualifiés collaborateurs plus qualifiés dans la plupart des postes techniques de l’industrie. « Il y a une forte évolution dans les métiers ce qui appellera de fortes évolutions dans l’adaptation des personnels à de nouvelles techniques, voire de nouveaux métiers », énonce l’ANPE qui se prépare à développer plus encore ses techniques d’évaluation personnalisée. Au-delà des savoirfaire acquis, il s’agit d’évaluer l’habileté et les qualités d’un futur collaborateur afin de cerner ses capacités d’adaptation et d’apprentissage. Au de-meurant, la présence à ce forum de stands présentant les différents dispositifs de formations invitait clairement les quelque 2 000 participants à envisager ces évolutions. 6 300 clichés viennent enrichir le patrimoine eurélien Le 8 avril dernier, François Laillet a fait don aux Archives départementales d’Eure-et-Loir d’un fonds de plus de 6 300 clichés et épreuves photographiques réalisés par son grand-père, Robert Laillet, photographe à Chartres durant l’entre-deux-guerres. Né en 1881 à Chartres, ce dernier succède à Clovis Baret, son beau-père, en 1912, comme marchand d’estampes et de produits photographiques. Il reprend la boutique du 4, rue Delacroix à Chartres puis ouvre un autre magasin, « À l’Âne qui vielle », situé encore aujourd’hui rue du Cloître Notre- Dame. Ce fonds se compose de documents photographiques de toutes natures : plaques de verre, tirages papier, cartes postales, films souples et vues stéréoscopiques, etc. À noter, la présence, rare, d’un daguerréotype datant de 1844, de nombreuses vues stéréoscopiques et d’une dizaine d’autochromes en très bon état de conservation. Un fond d’une grande richesse qui, une fois numérisé et classé, sera consultable par tous les Euréliens… Un foisonnement d’images des monuments chartrains, des boutiques de la ville, des villages de Beauce, au premier tiers du 20 e siècle. Guichets de l’Hôtel des Postes de Chartres au début du siècle dernier
Afin de protéger les bassins versants aux pieds desquels les collectivités puisent leur eau de consommation, le Conseil général avait mis en place un dispositif d’aides financières. En s’engageant par contrat, les agriculteurs concernés s’impliquaient dans des techniques culturales qui n’assuraient plus des rendements, mais la protection des nappes contre la présence de molécules chimiques. Le bouleversement économique des valeurs de productions agricoles (schématisées par la formule « prix du Le frustre écrin (silex-grisons), de l’église Saint-Martin de La Croix-du- Perche (moins de 200 âmes) recelait un trésor méconnu sinon de rares spécialistes : une exceptionnelle voûte à charpente apparente et décor peint léguée par la première moitié du XVI e siècle. L’église a bénéficié d’aides du Conseil général à la restauration du patrimoine et d’une subvention d'État pour réhabiliter clos, couvert et… voûte. Les Croisiens découvrirent, alors, leur héritage ignoré. Le volontariat citoyen, par l’Association de l’église, a permis de relayer l’effort communal et de réunir les 55 000 euros Eurélien n°7 - Printemps 2008 - Actualité actualité Captages d’eau : des aides aux protections énergétiques Priorité aux cultures énergétiques blé ») a contraint l’Europe, l'État et le Conseil général à revisiter cette stratégie et les niveaux d’intervention. L’objectif eurélien n’en reste pas moins identique. Le Conseil général y associe, désormais, un but complémentaire : pour la protection de ces bassins d’alimentation en eau potable, les exploitants recevront une aide à l’implantation de cultures énergétiques qui appellent peu, voire pas du tout, d’intrants chimiques. Les mises en culture de miscanthus, de panic érigé ou de taillis de saules renforceront le La Croix-du-Perche découvre son patrimoine envoûtant d’une autre étape (retable, statuaire, tableaux). Les bénévoles puisent dans leur énergie pour, d’une part, entretenir et rendre le monument visitable quotidiennement (tél. 02 37 29 51 16), d’autre part trouver les recettes de concerts allégeant la charge communale. Le résultat sera visible fin juin. Le retable révèle, de jour en jour, son harmonie originelle. Les statues (dont les guérisseurs Blaise, Sébastien et Fiacre) ont retrouvé vie. Enfin, les trois tableaux (actuellement en atelier) exprimeront, bientôt, l’inspiration de leurs auteurs. potentiel de la filière « énergie-bois » sans, en l’occurrence, avoir d’impact sur les productions agricoles « alimentaires ». +4,2% 1 re récolte de miscanthus en Eure-et-Loir. EN CHIFFRES 25 ans âge de Victor Provot de Thiron-Gardais, benjamin des maires élus en 2008 Fontaine-la-Guyon enregistre la plus forte progression de population depuis 1999 en Eure-et-Loir 900 m² la plus grande surface commerciale française « bio » est ouverte à Chartres 5 483 5 483 nombre d’élus municipaux dans les 403 communes d’Eure-et-Loir 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :