[28] Eurélien n°22 mar/avr/mai 2013
[28] Eurélien n°22 mar/avr/mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de mar/avr/mai 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général d'Eure-et-Loir

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 27,6 Mo

  • Dans ce numéro : mobilisation pour l'emploi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Compétences Partenaire Comment ça marche ? Initiatives Découvertes Du champ aux papilles Un PARTENAIRE du Conseil général Assainissement : l’Agence technique départementale se pose en expert L’Agence technique départementale accompagne depuis 2011 les élus dans les domaines de l’assainissement collectif et non collectif. Un service essentiel de proximité et d’expertise. Une expertise précieuse pour les communes. Jean-François Manceau, Vice-Président de l’ATD L’assainissement n’est sans doute pas le domaine le plus médiatisé de la protection de l’environnement, mais il mérite toutefois une attention particulière car il concerne tous les Euréliens. Experte dans ce domaine, l’Agence technique départementale (ATD) tient un rôle capital en apportant chaque jour une assistance d’ordre technique, juridique et financier, aux collectivités euréliennes. « Depuis 1992 et la loi sur l’eau et les milieux aquatiques, les communes ont vu leurs obligations profondément élargies en matière d’assainissement collectif et non collectif, souligne Jean-François Manceau, Président de la commission Agriculture et environnement du Conseil général et Vice-Président de l’ATD. La création de l’ATD en 2011 a permis de pérenniser ce service et cette expertise précieuse pour les communes. » Experte en matière d’assainissement collectif et non collectif Constituée d’une quinzaine de personnes aux compétences confirmées et disposant d’une autonomie financière, l’ATD réalise des prestations pour des collectivités membres. Elle peut, par exemple, effectuer un suivi quotidien du bon fonctionnement des stations d’épuration d’Eure-et-Loir et assurer ainsi une bonne qualité des eaux traitées. Des mesures physico-chimiques sont ainsi effectuées puis exploitées afin d’optimiser le fonctionnement de ces équipements publics. En Eure-et-Loir, on recense 170 stations d’épuration d’eaux usées domestiques. Autre grand champ d’action de l’Agence : l’assainissement non collectif. 53 000 installations sont recensées. Les techniciens de l’ATD instruisent les dossiers dans le cadre des autorisations d’urbanisme (permis de construire, demande préalable de travaux…) et des réhabilitations. « Ils rendent un avis pertinent sur la conformité du projet. Avis transmis à l’élu, qui reste seul décisionnaire au final », précise Jean-Martial Minsat, directeur de l’ATD. Un service pour les élus et leurs citoyens L’ATD organise régulièrement des séances de formation et d’information auprès des élus et des employés communaux en charge de l’assainissement. Ces séances permettent à chacun d’approfondir ses connaissances sur le sujet. En 2012, une centaine d’agents publics et une soixantaine d’élus ont ainsi participé à ces formations. Des interventions en milieu scolaire sont également menées, pour expliquer aux plus jeunes le fonctionnement des stations d’épuration. Enfin, depuis le 1 er janvier 2013, l’ATD a pris la décision d’étendre son champ de compétences à l’assistance dans le domaine routier. « C’est pour venir en aide aux communes, de moins en moins accompagnées par l’État, que l’ATD propose un service d’assistance technique et administrative pour l’entretien et la gestion des voiries communales », explique Jean-François Manceau. 14 Eurélien Magazine n°22• PRINTEMPS 2013
COMMENT FONCTIONNE UNE STATION D’ÉPURATION ? Les eaux usées domestiques sont collectées par un réseau d’assainissement et acheminées vers une station d’épuration. Celle-ci traite les eaux usées pour qu’elles puissent être rejetées sans danger dans le milieu naturel (fossé, cours d’eau, sol). Le traitement se déroule en plusieurs étapes pour éliminer les polluants. La première consiste à tamiser les déchets grossiers et à extraire les sables et les graisses. La deuxième étape, qui est essentielle, consiste à laisser les eaux s’oxygéner biologiquement dans un bassin d’aération. Cette opération favorise le développement de bactéries qui vont dissoudre la pollution et la transformer en boues. Dernière étape, avec la clarification qui va permettre de séparer l’eau des boues. L’eau dépolluée est prête à retourner à son milieu naturel et les boues seront valorisées comme engrais, pour l’agriculture. En chiffres LE CONTEXTE Portrait 170 stations d’épuration d’eaux usées domestiques pour 330 000 habitants raccordés. 53 000 installations d’assainissement non collectif en Eure-et-Loir. 85% du territoire utilise les services fournis par l’ATD. 1 million d’euros : budget de l’ATD. Émilie Bounouane Technicienne en assainissement non collectif es conseils sont précieux pour les S élus et les particuliers qu’elle rencontre tous les jours. En 2012, Émilie Bounouane a traité 284 dossiers, dont 120 autorisations d’urbanisme et 164 réhabilitations d’installation. Les projets de construction passent entre ses mains. Son avis permet aux élus de prendre une décision. Elle suit les procédures de réhabilitation des installations existantes ; les Euréliens trouvent grâce à elle une aide dans leurs travaux de remises aux normes obligatoires. Affectée au secteur dunois, cette technicienne a rejoint l’équipe de l’ATD en 2011. Elle coordonnera aussi l’activité des services en termes de voirie. PRINTEMPS 2013• Eurélien Magazine n°22 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :