[28] Eurélien n°13 jun/jui/aoû 2010
[28] Eurélien n°13 jun/jui/aoû 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de jun/jui/aoû 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général d'Eure-et-Loir

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : tourisme... l'Eure-et-Loir « Paris » sur la séduction !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 découverte Situé dans la vallée de l’Eure, au cœur du pays drouais, le plan d’eau de Mézières-Écluzelles est un lieu exceptionnel. Doté de milieux naturels riches en biodiversité et d’une offre de loisirs variée, cet espace de 110 ha mérite d’être préservé et valorisé par des actions pédagogiques concertées. Reportage au cœur de cet écrin naturel. Eurélien n°13 - Été 2010 - Découverte Mézières-Écluzelles : plus qu’un plan d’eau, un site naturel remarquable Le lac reflète la cime des saules cendrés, aulnes glutineux et autres arbres verdoyants qui arrêtent l’horizon. Peu de vagues, peu de bruits, mis à part celui du vent et le chant des oiseaux qui vont et viennent, profitant de ce lieu que s’est réappropriée la nature. Ancienne ballastière, le plan d’eau de Mézières-Écluzelles bénéficie désormais d’une attention particulière de la part de son gestionnaire, d’associations et du Conseil général, pour organiser des actions de préservation. Tiens, un héron bihoreau gris ! Une espèce protégée L’un des douze panneaux illustrés qui ponctuent le sentier pédagogique du marais, inauguré en mai dernier. dont le seul site de nidification en Eure-et-Loir répertorié est précisément ici ! Douze nouveaux panneaux L’été, la floraison des plantes comme l’iris vient colorer les berges qui ont fait l’objet d’un travail considérable : nettoyage, implantation de végétaux, revitalisation… Un changement radical s’est opéré ici ces dernières années ! Comme dans la zone du marais où la création d’un îlot recouvert de cailloux
accueille des sternes, une espèce nichant sur un sol non végétal. Cet îlot, non accessible au public, sert aussi aux autres espèces qui trouvent une certaine quiétude. Pour mieux comprendre cette biodiversité, douze panneaux pédagogiques viennent d’être installés autour du marais. Fruit d’un travail partenarial entre le Sipeme (Syndicat mixte du plan d’eau de Mézières-Écluzelles, propriétaire et gestionnaire), l’association Eure-et-Loir Nature (contenus) et le Conseil général (financeur via la taxe départementale des espaces naturels sensibles). Magnifiquement illustrés, ils montrent toutes les richesses naturelles de ce site. En haut du lac, un coteau où se cachent les orchidées Et le site prend toute sa dimension sur le coteau calcicole… Un point de vue splendide s’offre aux promeneurs, amoureux des plantes rares Grèbe huppé Eurélien n°13 - Été 2010 - Découverte et photographes amateurs de beaux paysages : on peut y observer le lac, le marais, les espaces boisés, le vol des oiseaux et plus loin, imaginer le ruissellement de l’Eure… Mais au fait, qu’est-ce qu’un coteau calcicole précisément ? « C’est une zone sèche et calcaire, peu fertile, utilisée autrefois comme pâture. Ces endroits contiennent une très forte diversité d’orchidées », explique Joël Duforeau, du Sipeme. Propice à la promenade Au loin, on aperçoit des voiliers naviguer sur le lac, laissant derrière eux un fin sillage. Les élèves de l’école de voile rentrent au centre nautique du Drouais pour partager leur expérience. On aperçoit aussi des canoës et des kayaks qui descendent l’Eure. Sur les berges, outre les pêcheurs, de nombreuses personnes empruntent les chemins de randonnée, la promenade étant une des activités phares et idéales pour découvrir le site. Et si le Département aide financièrement le Sipeme pour améliorer les chemins de randonnée, c’est bien pour favoriser plus globalement la découverte des sites naturels et des paysages ruraux euréliens, en y développant la pratique de loisirsnature. Propice à la détente, à la promenade, à la découverte, le plan d’eau de Mézières-Écluzelles offre véritablement une palette de loisirs de toute nature. Découverte Un site naturel né d’une exploitation douloureuse de la nature... Paradoxalement, ce lieu qui est aujourd’hui l’un des plus beaux sites naturels euréliens, était une ballastière de 1962 à 1975, une carrière exploitée pour ses granulats. Toujours douloureuse pour la nature, il naîtra cependant à la fin de l’exploitation des granulats, un site naturel exceptionnel. Dans les années 70, un projet ambitieux de création d’un parc d’attractions est imaginé. On y annonce un restaurant panoramique, un parc zoologique, un ranch, un village lacustre, un cabaret… Mais le projet ne verra jamais véritablement le jour, à part un vieux bâtiment que l’on appelle encore l’Aquaparc. En 1979, les communes voisines se constituent en syndicat (Sipeme) qui achète, un an après, le plan d’eau avec pour objectif l’acquisition de terrains et l’exploitation du site. Ce n’est vraiment que dans les années 2000 que des actions majeures sont menées pour le valoriser. Depuis, la volonté des acteurs locaux est bien de préserver la richesse naturelle du site tout en y favorisant le développement de loisirs nature « doux », en complément du centre nautique. L’héritage de Solange Épiphane En décembre dernier, Solange Épiphane s’éteignait, emportée par une longue maladie, après six années à la tête du Sipeme. Six années durant lesquelles elle a su donner un nouveau souffle à la « reconquête » du site, en menant des actions exemplaires : renaturation des berges, acquisition de véhicule électrique, plantation de nouveaux arbres, etc. Maire de Garancières-en-Drouais de 1995 à 2009, Solange Épiphane appréciait s’investir dans les affaires publiques et concrétiser des projets d’intérêt public. André Cochelin, maire de Sainte-Gemme-Moronval, lui a succédé. 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :