[28] Eurélien n°10 sep/oct/nov 2009
[28] Eurélien n°10 sep/oct/nov 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de sep/oct/nov 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général d'Eure-et-Loir

  • Format : (199 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,8 Mo

  • Dans ce numéro : Conseil général... investir en local pour construire demain !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 Service Eurélien n°10 - Automne 2009 - Service Le Centre départemental de l'enfance : une maison pour les enfants confiés au Conseil général Accueillir et aider les enfants en situation de danger dans leur milieu familial. Tel est l’objectif assigné au Centre départemental de l’enfance (CDE), service du Conseil général, qui prend en charge, sur décision judiciaire ou administrative, en urgence dans la majorité des situations, des enfants en difficulté. Le CDE est réparti sur quatre sites : une structure à Champhol, créée en 1976, regroupant le pôle d’accueil d’urgence (44 places) et le pôle petite enfance (30), un centre maternel à Chartres (14), deux maisons d’enfants à caractère social de 15 places chacune, à Dreux et à Nogent-le-Rotrou. Ces quatre unités œuvrent en faveur de la protection de l’enfance, accueillant des nourissons, adolescents et aussi de jeunes mères et leurs enfants. Durant leur séjour, ils sont pris en charge par des éducateurs, des auxiliaires de puériculture, des infirmières et des psychologues. Un tiers des enfants retourne dans leur famille d’origine au bout d’un séjour de six mois à un an en moyenne. Les autres sont orientés vers un lieu de placement (ex. : famille d’accueil agréée) en tenant compte de chaque situation individuelle.
Eurélien n°10 - Automne 2009 - Service « Le CDE est un nouveau point de départ » « Les enfants accueillis au CDE sont avant tout des enfants. La différence se trouve dans la violence – pas toujours physique –, qu’ils ont subie au sein de leur famille. Certains jeunes arrivent ici avec des histoires familiales complexes générant chez eux une forte détresse. Notre rôle est de les protéger en leur donnant un Accueillir, observer, orienter : les piliers de la maison CDE lieu d’accueil ; de les observer afin de comprendre leurs difficultés pour les aider ; de les orienter vers d’autres établissements ou lieux d’accueil, car le CDE n’est pas une fin en soi, mais un nouveau point de départ. Nous faisons tout pour permettre aux enfants de retrouver le statut d’enfant auquel ils ont droit. Sur le plan institutionnel, il Le Centre départemental de l’enfance (CDE) est un établissement d’accueil et de protection pour les enfants et les adolescents âgés de 0 à 18 ans. Les principales missions du CDE se définissent ainsi : l’accueil, l’observation et l’orientation des enfants. Lorsque le maintien à domicile de l’enfant est rendu impossible (situation de danger ou de crise prolongée), les enfants peuvent être confiés par mesure administrative ou judiciaire au Conseil général (service de l’Aide sociale à l’enfance - ASE) au titre de la protection de l’enfance. Ces enfants sont alors retirés de leur famille et arrivent en La pouponnière : lieu de maternage des bébés Des photos d’enfants sont accrochées sur un mur de la salle à manger. Elles témoignent de leur passage ici, à la pouponnière, lieu d’accueil des bébés et des nourrissons placés sous ordonnance du juge. Ils sont chaleureusement accueillis par les auxiliaires de puériculture qui leur pratiquent quotidiennement un maternage. « Ils ont entre zéro et deux ans, restent en moyenne quelques mois et bénéficient de tous les services possibles pour s’épanouir », indique Stéphanie Renaudin, responsable de la pouponnière. Et ils s’épanouissent, malgré l’absence des parents qui peuvent bénéficier de temps de visite. Dans le couloir, on entend un nourrisson pleurer : c’est l’heure du biberon ! Une auxiliaire porte l’enfant jusqu’à son transat avant de lui donner son repas. « Elles suivent un planning qui indique les temps des levers, changes, repas, bains, etc. Sans oublier les câlins ! ». Dans cette même salle à manger, sur les photos accrochées au mur, la plupart des enfants sourient… est essentiel d’élaborer un projet d’établissement dont l’objectif sera de définir nos valeurs et le sens de nos pratiques professionnelles. Le but étant d’offrir un service encore plus efficace et proche de l’intérêt de l’enfant. Chacun doit pouvoir bénéficier d’une prise en charge adaptée afin de pouvoir croire à nouveau en l’avenir. » Gaëlle Nerbard, directrice du CDE urgence au CDE, de jour comme de nuit. Observés par une équipe pluridisciplinaire, ils sont ensuite orientés dans un dispositif adapté à leur situation. Certains retournent dans leur famille lorsque les difficultés rencontrées ont pu être traitées. En outre, le CDE dispose d’un centre maternel pouvant accueillir des mères en difficulté et leur enfant. Les résidentes bénéficient d’un soutien à la parentalité et d’un accompagnement pour une insertion socioprofessionnelle. Quelques chiffres• Budget 2009 : 7,8 millions d’euros.• 0 à 18 ans : âge des enfants accueillis.• 118 places réparties dans 4 lieux d'accueil.• Effectif : 160 personnes.• 125 kg de linge lavé par jour.• 21 litres de lait consommés par jour. 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :