[25] Vu du Doubs n°249 nov/déc 2018
[25] Vu du Doubs n°249 nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°249 de nov/déc 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Doubs

  • Format : (289 x 350) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 4,1 Mo

  • Dans ce numéro : un service plus efficace sur les routes en hiver.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 La parution de notre bilan à mi-mandat sous la forme d’un dossier spécial de Vu du Doubs participe de notre volonté de transparence et d'information. » 10-31-1282 Certifié PEFC Ce produit est issu de forêts gérées durablement et de sources contrôlées. pefc-france.org Illustration de couverture  : Euréka l'agence Vu du Doubs n°249 - Nov./Déc. Directrice de la publication  : Christine Bouquin Rédacteur en chef  : Patrice David Ont collaboré à ce numéro  : Patrice David, Christophe Deplaude, Audrey Garcini- Perrin, Véronique Vuillemin-Filippi Mise en page  : Agence Elixir Création graphique  : Scoopcommunication Infographie (p5-8)  : Euréka Vu du Doubs est une publication périodique éditée par le Département du Doubs - 7 avenue de la Gare-d’Eau - 25031 Besançon cedex - Tél. 03 81 25 83 13 (direction de la communication) - Fax  : 03 81 25 80 41 - www.doubs.fr et vududoubs@doubs.fr ISSN  : 0294- 0329 Dépôt légal 9958 Impression  : Maury Distribution  : La Poste Vu du Doubs est imprimé à 203 500 exemplaires sur papier blanchi 100% sans chlore PEFC. Photo  : Yves Petit Nov./Déc. 2018 Projet départemental  : le cap est tenu ! Souvenez-vous, c’était en 2015, avec mon exécutif, j’ai pris des engagements envers vous  : - Stabiliser la pression fiscale en gelant le taux d’imposition sur le foncier bâti, seul impôt sur lequel nous pouvons intervenir  : cet engagement a été tenu au prix d’importants efforts de gestion, et il le sera jusqu’à la fin de notre mandat. - Renforcer la cohésion sociale et les solidarités humaines  : notre plan de 10 millions d’euros pour la réhabilitation des EHPAD [Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes] en est l’une des illustrations. - Soutenir le développement humain  : notre programmation de 12 M € pour le numérique éducatif et notre investissement annuel pour le déploiement de la fibre optique jusque chez l’habitant, jusqu’au local professionnel et au service public, en témoignent. - Stimuler le développement des territoires dans une démarche écoresponsable  : les contrats P@C Porter une action concertée, passés avec les communes et leurs groupements, se mettent en place avec, à la clé, un budget de 52 M € pour la période 2018-2021. Soit une augmentation de 22% de l’enveloppe consacrée aux projets des territoires ! En vous présentant le projet départemental C@P25, pour Construire, Aménager, Préserver ce département qui nous est si cher, je me suis engagée dans une démarche d’efficience et d’évaluation de nos actions. Notre administration a été réorganisée et modernisée pour répondre à nos objectifs de performance. La parution de notre bilan à mi-mandat sous la forme d’un dossier spécial de Vu du Doubs participe de notre volonté de transparence et d’information. Plus que des grands discours, ces chiffres-clés illustrés rendent compte de notre engagement permanent au service de nos concitoyens et de nos territoires. En 2015, je m’étais aussi engagée à assurer un niveau d’investissement élevé – entre 320 et 350 M € sur la durée du mandat. C’est un moteur de croissance pour nos territoires. En effet, 1 € investi par le Département génère 5 € de dépenses dans le secteur du bâtiment et des travaux publics, par exemple. Par ailleurs, nos grands équilibres financiers sont sains avec, notamment, une baisse de notre encours de dette supérieure à 30 M € en trois ans. Notre objectif, c’est bien de retrouver des marges de manœuvre pour déployer toutes nos politiques et répondre aux grands enjeux de solidarité et développement durable. Christine Bouquin, présidente du Département du Doubs EN BREF Le numérique pour tous ! 5 000 C’est le nombre de kilomètres de câbles de fibre optique déployée ou en cours de déploiement dans le secteur rural du Doubs depuis 2014, soit en souterrain, soit en aérien. 40 000 C’est le nombre de foyers et de locaux professionnels et publics raccordés à la fibre optique à fin 2018. Plus de 5 000 clients sont d’ores et déjà recensés, notamment dans les petites communes mal desservies jusque-là. 50 000 C’est le nombre de foyers et de locaux professionnels et publics qui seront raccordés à la fibre optique entre 2019 et 2021. À terme, en 2022, 120 000 prises auront été installées. Le débit Par fibre optique, il peut atteindre 1 gigabit entrant et 200 mégabits sortants, alors que l’Adsl oscille entre moins de 3 mégabits et 80 mégabits. Êtes-vous éligible au Très haut débit ? Pour le savoir, rendez vous sur le site Internet doubs-thd.fr, onglet  : Eligibilité Qui fait quoi ? Le secteur urbain et péri-urbain, dense en population, est aménagé par les opérateurs privés. Le secteur rural relève de l’initiative publique. À cette fin, le Département du Doubs et les 18 communautés de communes et d’agglomération concernées composent le Syndicat mixte Doubs Très haut débit présidé par Denis Leroux, par ailleurs vice-président du Département. 180 à 200 millions d'euros C’est le budget estimé des travaux pour la zone couverte par le Syndicat mixte Doubs Très haut débit. Ce budget est alimenté par des contributions du Département (4M € en 2018) et des communautés de communes  : 10 € par an et par habitant pendant 15 ans. La Région Bourgogne-Franche-Comté (2,7 M € par an en moyenne) apporte son soutien ainsi que le Plan France Très haut débit, qui émane de l’État, (2,5 M € par an en moyenne). Doubs la fibre C’est la filiale du groupe Altitude Infrastructure à laquelle la gestion du réseau THD est confiée. Pour en savoir plus, consultez doubs.fr/aménagement et usages numériques Courriel  : contact@dsp.doubs-thd.fr Tél  : 09 70 02 07 60
Photo  : Jack Varlet Photo  : Jack Varlet 3 2 2 Pouilley-les-vignes UNE ÉCOLE À L’ÉNERGIE POSITIVE Depuis septembre, c’est un superbe bâtiment à énergie positive qui accueille, à Pouilleyles-Vignes, quelque 230 enfants venus de trois communes des environs. De plain-pied, habillés de bardage en bois à claire-voie, les 2100 m² du groupe scolaire de la Lanterne ont été bâtis en forme d’équerre. Neuf classes sont utilisées actuellement sur les 14 aménagées, car le secteur va continuer de croître en population. L’accueil périscolaire compte 150 places. La grande salle de motricité et la salle de restauration de 200 m² sont modulables suivant les activités. La commune a bénéficié de l’Assistance à maîtrise d’ouvrage du Département et d’une subvention de 120 000e. L’opération, d’un coût global de 4,5 MeHT, est financée à hauteur de 55% par emprunts sur 25 ans. 1 4 Forces vives Nov./Déc. 2018 PRÈS DE CHEZ vouS Suivez l'actualité du Doubs sur www.doubs.fr et @cddoubs Photo  : Yves Petit 1 Médière UNE VOIRIE À NEUF « Nul n’est préparé à une telle catastrophe » confie Chantal Vurpillot, maire de Médière. Au matin du 25 juin 2016, après un orage diluvien, la commune se réveille les pieds dans l’eau  : le bitume est arraché, des torrents de boue ont dévasté le paysage tranquille de ce village de 320 habitants. Un bel élan de solidarité se met en place et les autorités soutiennent la commune qui est classée en catastrophe naturelle. Le montant des travaux, 655 000 € , est trop lourd pour la commune. Les demandes de subventions sont réalisées au plus vite et permettent de réunir 400 000 € , dont une aide du Département de 51 000 € . Deux ans plus tard, les trois rues les plus touchées, représentant 800 mètres de linéaire, sont métamorphosées. Des trottoirs aux bordures basses pour l’écoulement des eaux et de gros arceaux empêchent le stationnement sur la dalle du ruisseau. « L’esthétisme a joué son rôle mais la sécurité a primé », conclut Chantal Vurpillot. Photo  : Jack Varlet 3 Besançon UN BOUQUET DE VILLES ET VILLAGES FLEURIS Les prix du label Villes et Villages Fleuris ont été remis le 11 octobre sous le patronage de Doubs Tourisme. Ce label souligne la qualité de vie et l'attractivité des territoires. Désormais axé sur des aspects environnementaux, écologiques et sociétaux, il s'adresse à l'ensemble des communes. Il prend aussi en compte les aménagements paysagers, les espaces verts, la gestion des ressources, l'implication de la commune (élus et bénévoles)… Plus de 70 communes étaient inscrites cette année, dont 51 déjà labellisées. La remise des prix du concours des écoles fleuries et le concours de la Chambre interdépartementale d’Agriculture du Doubs et du Territoire de Belfort ont complété le programme. Le Doubs a obtenu le label Département fleuri en 2014. Le palmarès complet est accessible sur https://www.doubs-tourisme-pro.com/vvf/Christine Bouquin et Thierry Maire du Poset entouraient les nombreux lauréats accueillis par Pierre Simon, président de Doubs tourisme. Photo  : Daniel Nowak Le point de vue de l'élu « Le secteur de l’Isle-sur-le-Doubs a été très touché par ces violents orages mais Médière a été une des communes les plus impactées  : voirie mais aussi bâtiments communaux, logements de particuliers… Tout le monde s’est senti concerné, de l’État au Département. » Rémy Nappey, conseiller départemental du canton de Bavans Visite inaugurale le 15 septembre. 4 Indevillers C’EST REPARTI POUR 100 ANS… Ou presque ! Deux ans à peine avant son centenaire, les 16 sociétaires de la coopérative d’Indevillers se sont dotés d’une fromagerie toute neuve de près de 700 m², à proximité du village. Bien étudié, le bâtiment abrite un atelier de fabrication de comté et de gruyère, des caves et un petit magasin. Des tâches sont désormais automatisées et des économies d’énergie sont réalisées grâce à un système de refroidissement du sérum et un échangeur lait-sérum. Le Département a contribué à hauteur de 43 000 e à la réalisation du projet qui a reçu des aides de la Région et du Fonds européen agricole pour le développement rural (Feader), afin de compléter un autofinancement de plus de 800 000 e et un emprunt de 2,4 millions d’euros. Tout est réuni pour assurer la croissance de la coopérative ! Photo  : Jack Varlet 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :