[25] Vu du Doubs n°247 jun/jui/aoû 2018
[25] Vu du Doubs n°247 jun/jui/aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°247 de jun/jui/aoû 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Doubs

  • Format : (289 x 350) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 11,5 Mo

  • Dans ce numéro : trois ans à votre service.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
, vu du Dou bs Juin/Juillet/Août 2018 2 10-31-1282 Certifié PEFC Ce produit est issu de forêts gérées durablement et de sources contrôlées. pefc-france.org Vu du Doubs n°247 - Juin/Juillet/Août Photos de couverture  : Conseil Départemental. Directrice de la publication  : Christine Bouquin Rédacteur en chef  : Audrey Garcini-Perrin Ont collaboré à ce numéro  : Christophe Deplaude, Véronique Vuillemin-Filippi Mise en page  : Agence Elixir Création graphique  : Scoopcommunication Vu du Doubs est une publication périodique éditée par le Département du Doubs - 7 avenue de la Gare-d’Eau - 25031 Besançon cedex - Tél. 03 81 25 83 13 (direction de la communication) - Fax  : 03 81 25 80 41 - www.doubs.fr et vududoubs@doubs.fr ISSN  : 0294- 0329 Dépôt légal 9958 Impression  : Maury Distribution  : La Poste Vu du Doubs est imprimé à 203 500 exemplaires sur papier blanchi 100% sans chlore PEFC. CC En 2021, nous voulons un Département connecté et innovant, avec des services publics toujours plus adaptés pour répondre aux besoins des personnes les plus démunies. » S’adapter, agir, innover et se renouveler Photo  : DR Après avoir été 14 ans conseillère générale sur le canton de Maîche, Christine Bouquin est à la tête du Conseil départemental du Doubs depuis avril 2015. Quel regard portez-vous sur le Département du Doubs aujourd’hui ? Depuis 2015, nous, élus et agents du Département, mettons tout en œuvre pour rendre notre territoire performant et dynamique. C’est tout l’objectif fixé par C@P25  : améliorer les services rendus à nos habitants. Les évolutions des comportements liées aux nouvelles technologies et le développement des outils numériques ont influencé la constante recherche de modernisation de notre action publique. Ces évolutions nous ont conduit à construire une relation nouvelle avec nos concitoyens, relation basée sur la transparence, la simplification des démarches administratives et une accessibilité simple et rapide à l’information. Le Département évolue avec son temps, s’engage résolument dans les défis du nouveau monde et tente de les anticiper. En ce sens, notre investissement pionnier dans le déploiement du numérique a permis la création de nouvelles applications destinées à simplifier Notre projet départemental C@P25, qui signifie Construire, @ménager, Préserver, se fonde sur quatre principes et toutes nos actions découlent désormais de ces objectifs. Tout d’abord, assurer les solidarités humaines et territoriales, en soutenant par exemple les EHPAD via un plan d’investissement de 10 millions d’euros adopté en janvier 2018. Ensuite, demeurer un acteur de l’économie et de l’emploi, en restant le premier partenaire des communes et des associations puis en développant de nouveaux outils pour soutenir l’économie locale. Enfin, contribuer à un développement soutenable pour l’avenir au profit des territoires. D’ailleurs, les contrats territoriaux, appelés P@C (Porter une @ction Concertée) en seront, dès cette année, la parfaite illustration. Une fois ces contrats signés avec les communes et leurs groupements, c’est plus de 42 millions d’euros qui seront consacrés à leurs projets locaux ».
la vie de nos usagers mais aussi d’une nouvelle méthode de travail novatrice au sein de notre collectivité. Dans cette optique de partage et d’efficience, nous avons récemment lancé Doubsdata, plateforme numérique permettant à chacun d’accéder aux informations de la collectivité, de les réutiliser et les redistribuer. Dans ce même esprit d’innovation et dans le but de sécuriser les déplacements de chaque habitant du Doubs au quotidien sur notre territoire, les données vidéo routières recueillies par webcam seront prochainement disponibles sur le site Inforoute25. C’est cette constante recherche de transparence qui a guidé naturellement l’évaluation globale de notre action, mettant en lumière, tant nos réussites que nos difficultés dans le but ultime du service à l’usager. Comment voyez-vous l’action des conseillers départementaux ? Si nous tenons nos engagements depuis 2015, malgré les nombreuses contraintes rencontrées, c’est grâce à l’investissement de chaque élu. Je tiens personnellement à les remercier pour leur implication dans l’exercice de leurs missions quotidiennes. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai voulu, dans ce numéro spécial « Vu du Doubs », que chacun d’entre eux puisse s’exprimer sur ses trois premières années de mandat. Quelle que soit l’appartenance politique ou les désaccords sur certaines actions, tous les élus travaillent dans le même sens et ont toujours à cœur de satisfaire les besoins des habitants du Doubs. C’est pourquoi, afin d’être plus proche de leurs attentes, nous avons fait le choix de transformer notre organisation interne à travers la mise en place de C@P.org. Ce changement d’organigramme, difficile je le conçois, a été un véritable cap à franchir pour les agents comme pour les élus, mais nous a néanmoins permis de développer une méthode de travail efficace. A l’heure où les Départements sont questionnés sur leurs missions et leur utilité, les élus départementaux du Doubs n’oublient pas la raison de leur engagement  : la proximité avec les territoires mais aussi avec les habitants de la naissance jusqu’à la fin de vie. DOSSIER DOSSIER SPÉCIAL  : LA PAROLE À VOS ÉLUS ! DoSSIER SPÉCIAL  : LA PARoLE À voS ÉLuS ! À travers votre projet départemental C@P25 quel avenir construisezvous pour le Doubs ? En 2021, nous voulons un Département connecté et innovant, avec des services publics toujours plus adaptés pour répondre aux besoins des personnes les plus démunies. Pour cela, nous continuerons à investir pour la population, sans augmenter les impôts et en baissant le niveau de la dette. Je peux d’ailleurs vous réaffirmer que cette stabilité fiscale sera maintenue jusqu’en 2021. Avec C@P25, nous mettons la priorité sur les solidarités territoriales et sur l’investissement dans les infrastructures routières et numériques. Permettre à toutes les communes du Doubs d’accéder le plus rapidement possible à l’Internet Très Haut-Débit, via la fibre optique, est essentiel pour le développement économique des territoires ruraux et le développement pédagogique des collèges. Cela devrait être fait d’ici 2022. Nous voulons que les jeunes puissent travailler dans les meilleures conditions possibles. C’est pourquoi nous poursuivrons la modernisation de nos collèges et parfois même leur construction. C@P25 c’est aussi le sport et la culture, deux valeurs essentielles à l’épanouissement personnel. C’est aussi Courbet l’artiste visionnaire avec la célébration du bicentenaire de sa naissance en 2019 afin de traduire toutes les facettes de l’homme dans les valeurs et le caractère de notre territoire. Avec les Saisons C@ P25, mises en place en 2017, nous irons par exemple cet automne à la rencontre d’artistes venus en résidence sur notre département. Enfin un élément essentiel de C@ P25 est la préservation de nos atouts naturels. Nous avons le plus beau des départements, avec une diversité de paysages rares que nous nous devons donc de protéger ! AuDINCouRT Christine COREN-GASPERONI Juin/Juillet/Août 2018 mil vu du Doubs La parole à vos élus Depuis 2015, les 38 conseillers départementaux travaillent au service des habitants du Doubs. Dans ce dossier spécial, ils reviennent sur leurs trois premières années de mandat. Depuis avril 2015, quelle action ou projet sur votre canton souhaiteriez-vous mettre en valeur ? Au collège d’Hérimoncourt, des réunions, en décembre 2017, réunissant l’administration, la commune, le Département et la gendarmerie, ont mis en lumière des problèmes importants de sécurité pour les élèves. Le Département a été réactif et les travaux ont été réalisés début 2018. Je reste très vigilante sur cette question car sur notre canton, un autre établissement, celui de Seloncourt, a un besoin important de restructurations. Et plus globalement sur le territoire départemental ? Dans le cadre de mon mandat au Département, je siège au Conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques (CODERST). Tout projet public ou privé pouvant avoir une conséquence sur la qualité de l’air, de l’eau (rivières et potable), des milieux aquatiques, des risques sanitaires est soumis à notre avis avant décision du Préfet. Il est rassurant d’entendre l’avis de membres experts et de savoir qu’une grande vigilance est exigée par l'Etat pour préserver la qualité de vie de nos concitoyens. Depuis avril 2015, quelle action ou projet sur votre canton souhaiteriez-vous mettre en valeur ? Je suis satisfait du plan EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) du Département, doté de 10 millions d’euros sur quatre ans. Tous les acteurs du grand âge devraient abonder cette initiative. Ces établissements sont des véritables lieux de vie, il faut les tourner vers l'activité quotidienne alentours. Celui d’Audincourt a une démarche tournée vers l’extérieur, on l’a vu avec la vidéo qui a fait le buzz sur Internet, son salon de coiffure qui est ouvert à tous, et de nombreuses animations et fêtes qui permettent des rencontres régulières. Il faut aller encore plus loin, nous le devons à nos anciens. Et plus globalement sur le territoire départemental ? J’aimerais rendre hommage aux sapeurs-pompiers du Service départemental d’incendie et de sécurité (SDIS 25), aux professionnels bien sûr mais aussi aux volontaires, qui représentent bien plus de la moitié des effectifs. J’ai toujours été très admiratif de leur engagement, physique et sur leur vie personnelle, c’est un véritable don de soi ! Ils sauvent des vies, parfois au péril de la leur, ils méritent le meilleur des accueils et le plus grand des respects. VERS DES RÉPONSES INNOVANTES POUR LA PRISE EN CHARGE DES PERSONNES ÂGÉES, EN LIEN AVEC LES AUTRES ACTEURS DU SECTEUR L’autonomie des personnes est le budget le plus important du Département. Pour les personnes âgées, le Département se mobilise pour trouver des solutions adaptées, avec toujours en priorité les services d’aide à domicile. David BARBIER Les « mamies » font le buzz Six résidentes de l’Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de la résidence du parc à Audincourt ont créé le buzz sur Internet grâce à une vidéo les mettant en scène de manière décalée et humoristique. Un clip présenté dans des colloques qui prouve que nos « anciens » sont plein de vie. Photo  : DR 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :