[25] Vu du Doubs n°245 jan/fév 2018
[25] Vu du Doubs n°245 jan/fév 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°245 de jan/fév 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Doubs

  • Format : (289 x 350) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : 2018, une nouvelle dynamique départementale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2, vu du Dou bs CC « Un budget, ce ne sont pas d'abord des chiffres, mais des visages, des situations, des territoires et les politiques du Département pour répondre à ces enjeux ! » 10-31-1282 Certifié PEFC Ce produit est issu de forêts gérées durablement et de sources contrôlées. pefc-france.org Photos de couverture  : Département du Doubs Vu du Doubs n°245 - Janv./Fév. Directrice de la publication  : Christine Bouquin Rédacteur en chef  : Patrice David Ont collaboré à ce numéro  : Patrice David, Christophe Deplaude, Véronique Vuillemin-Filippi Mise en page  : Agence Elixir Création graphique  : Scoopcommunication Infographie (p4)  : Euréka Vu du Doubs est une publication périodique éditée par le Département du Doubs - 7 avenue de la Gare-d’Eau - 25031 Besançon cedex - Tél. 03 81 25 83 13 (direction de la communication) - Fax  : 03 81 25 80 41 - www.doubs.fr et vududoubs@doubs.fr ISSN  : 0294- 0329 Dépôt légal 9958 Impression  : Maury Distribution  : La Poste Vu du Doubs est imprimé à 204 300 exemplaires sur papier blanchi 100% sans chlore PEFC. Photo  : Jack Varlet Janv./Fév. 2018 2018  : un budget qui tient parole Le budget est l’acte le plus important de vos élus puisqu’il conditionne l’action départementale des 12 mois à venir. C’est le moment de traduire le projet C@P 25 en réalisations, en services, en accompagnements... Un budget, ce ne sont pas d’abord des chiffres, mais des visages, des situations, des territoires et les politiques du Département pour répondre à ces enjeux ! D’un montant de 541 M € , ce budget est quasiment stable par rapport à celui de 2017. Mais cette stabilité cache une baisse importante de nos dépenses de fonctionnement au bénéfice des services que nous vous apportons au quotidien et d’investissements pour l’avenir. Ces économies sont rendues possibles par un travail sur notre organisation dans la dynamique de ces dernières années. Cela sans diminuer nos prestations. Au contraire, nous augmentons notre participation aux services à la personne dans les EHPAD (Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Nous accompagnons financièrement la hausse du nombre d’allocataires de la PCH (Prestation de compensation du handicap). Nous déployons des crédits supplémentaires pour la protection de l’enfance, comptetenu des enjeux qui la concernent. Sur le plan des investissements, avec des crédits supplémentaires, nous accélérons la modernisation des EHPAD et de nos collèges. Nous poursuivons nos engagements en faveur du numérique éducatif. Nous impulsons une dynamique territoriale ambitieuse à travers la montée en puissance de notre soutien aux projets des territoires et au déploiement de la fibre optique. Nous programmons près de 74 millions d’euros pour nos routes d’ici 2021. Bien sûr, tous nos investissements sont des investissements d’avenir. Ce n’est pas une politique du chiffre que nous pratiquons mais celle du projet et du service rendu. C’est pourquoi nous donnons priorité aux investissements productifs, ceux qui permettent de baisser les coûts de fonctionnement, en intervenant, par exemple, sur l’isolation des bâtiments. Mais surtout, nous poursuivons la logique des deux dernières années pendant lesquelles nous avons transformé le Département en profondeur. La réorganisation de nos services et de nos procédures a permis de moderniser notre action. Aujourd’hui, le budget 2018 fait entrer le Doubs dans une nouvelle phase de modernisation. Il se saisit des enjeux actuels d’ordre social et environnemental contenus dans notre projet C@P 25, tout en respectant notre engagement d’une fiscalité inchangée sur toute la durée du mandat. En somme, il tient parole ! Christine Bouquin, présidente du Département du Doubs EN BREF Photo  : DR Des temps forts tout l’hiver m Terrain de sport grandeur nature, le Doubs accueille de nombreuses manifestations dont l’envergure et l’audience rejaillissent sur son image et son impact touristique. Soutenues par le Département, elles sont autant de moments festifs qui rassemblent des centaines de bénévoles motivés et un large public. À partager sans modération ! Combiné nordique à Chaux-Neuve Le retour de Jason Lamy-Chappuis en équipe de France va donner un éclat particulier à cette manche de coupe du monde, les 20 et 21 janvier. Le champion olympique de 2010 doit reformer un trio talentueux avec François Braud et Maxime Laheurte, avec les prochains JO d’hiver en perspective. L’épreuve individuelle classique, le samedi, est complétée pour la première fois d’une épreuve par équipe, le dimanche, où les tricolores sont très attendus. m www.worldcup-chauxneuve.fr Cyclo-cross à Nommay Le courage et le dépassement de soi sont à l’honneur de la 8 e manche de la Coupe du monde de cyclo-cross, à Nommay, le 21 janvier. L’élite mondiale est représentée dans quatre catégories  : juniors hommes, espoirs hommes (moins de 23 ans), élite femmes, élite hommes, soit 50 à 65 participants par épreuve, sélectionnés parmi les 15 à 20 meilleures nations. www.cyclo-cross-nommay.fr Transjurassienne Lamoura-Mouthe 1000 ski de fond tracées dans le Doubs. La 40 e édition de la mythique course de fond (68 km) attirera plusieurs milliers de concurrents le 11 février, au départ de Lamoura pour rallier Mouthe (clôture des inscriptions le 4 février), mais la Transjeune aura lieu aux Rousses dès le 24 janvier. Les 10 et 11 février, d’autres rendez-vous sont proposés, en fonction des ambitions et de la forme de chacun  : Transju’classic (56 km), Trans 25CT, Transju’marathon, Trans 25 FT… http://latransju.com/C’est le nombre de kilomètres de pistes de C’est le nombre de kilomètres de pistes damées 400 réservées aux piétons et aux raquettistes. La station de Métabief déploie 35 pistes de descente sur 37 kilomètres. Le ski de descente se pratique aussi à Charquemont (la combe Saint- Pierre), Chaux-Neuve, La Chaux-de-Gilley, Les Fourgs, Pontarlier (Le Larmont), Morteau (Meix-Meusy, Le Chauffaud)… Des adresses à retenir  : www.station-metabief.com www.espacenordiquejurassien.com www.doubs-reservation.com Photo  : DR Photo  : DR
Photo  : Jack Varlet 4 1 2 Lola Sémonin, créatrice et interprète de la Madeleine Proust. 2 PieRRefontaine -les-varans LES ADIEUX DE LA MADELEINE PROUST Après 35 ans de scène, la Madeleine Proust arpentera pour la dernière fois, en 2018, sa cuisine en blouse fleurie… afin que Lola Sémonin, sa créatrice et interprète, vogue ensuite vers d’autres horizons. Cette fois, « ce ne sera pas parti pour rester »  : cette tournée d’adieux débute le 20 janvier à Pierrefontaine-les-Varans… et s’achèvera à Paris en juin. Pour Lola Sémonin, la boucle sera bouclée. « Je vais finir le tome 3 de ses mémoires et, pourquoi pas, la dizaine d’autres ouvrages que j’ai commencés », prévoit celle qui fut institutrice dans une autre vie. Lola Sémonin qui estime « être en vacances sur scène… sans mails ni coups de fil » a encore d’autres projets  : profiter de sa famille, du jardin, aller aux champignons… « et aussi ne rien faire » ! D’ici là, six mois de tournée mèneront dans tout le Grand Est la paysanne du Haut-Doubs presque octogénaire pour qu’elle commente son quotidien et les travers de notre société. Elle passera par Saône (25 février), Baume-les-Dames (2 mars), Villers-le-Lac (17 mars), Besançon (31 mars et 1er avril), Pontarlier (29 mai) avant de filer une dernière fois à l’Olympia, le 3 juin. Alors, Lola pourra enfin prendre le temps. Quoique, si on en croit la Madeleine  : « Depi que j’ai été mise en retraite, j’ai rien à faire et j’arrive pas à faire c’que j’ai à faire ! » 3 www.madeleineproust.fr Forces vives Janv./Fév. 2018 PRÈS DE CHEZ vouS Suivez l'actualité du Doubs sur www.doubs.fr et @cddoubs 1 Amagney LA MAISONNÉE PREND SOIN DES ADULTES AUTISTES Ouverte au début de l’automne à Amagney, la Maisonnée est un nouveau cadre accueillant et sécurisant pour 16 adultes autistes. Après Frasne, c’est le deuxième établissement de ce type à ouvrir ses portes dans le Doubs. Nicolas, Gaétan et les autres ont trouvé leurs repères dans ce Foyer d’accueil médicalisé (FAM) à taille humaine. Neuf résidents sont déjà arrivés depuis fin août, « progressivement, afin que chacun s’habitue à l’endroit comme aux autres pensionnaires », commente Paolo Fazio, le directeur. Tous sont jeunes, de 20 à 30 ans, et trouvent ici une maison adaptée à leurs besoins, avec une équipe de 19 professionnels (soignants, personnel éducatif…). Ateliers de pâtisserie, de jardinage, d’informatique, activités créatives, salle de détente sont complétés par des temps de participation au quotidien  : mettre la table, ranger sa chambre… « Tout est mis en œuvre pour que les résidents se sociabilisent et que leur vie se rapproche le plus possible d’une vie familiale », souligne Dominique Ducasse, président des Maisonnées du Doubs. L’établissement de 1000 m², porté par la Fédération ADMR du Doubs, est soutenu, pour ses frais de fonctionnement (2,5 M € pour Frasne et Amagney) par le Département et l’Agence régionale de santé. http://maisonnees-doubs.blogspot.fr/Témoignage « Je suis enfin sereine car je sais que Nicolas a désormais un "chez lui" où il se sent bien et où il est accueilli et accompagné par des professionnels compétents et bienveillants ». Véronique, maman de Nicolas (21 ans) 3 Étupes S’EXPRIMER POUR AVANCER Parce qu’il n’est pas toujours facile d‘expliquer ses difficultés sociales face aux administrations, le Centre médico-social d’Étupes a mis en place un atelier d’expression. Avec à la clé la réalisation d’un film d’animation qui met cela en mots  : « échos démo ». « Ce projet est parti d’un constat  : notre public s’exprime peu, il ne se permet pas de parler de ce qu’il vit, fait remarquer Sylvie Barré-Galland, assistante sociale. Nous avons donc mis en place cet espace d’expression avec une contrainte  : utiliser une forme artistique ». Le choix du groupe s’est porté sur la vidéo  : « Il a fallu mettre tout le monde en confiance, commente Nathalie Deporte, l’autre assistante sociale à l’origine du projet. Le groupe s’est resserré, des thèmes se sont dégagés, les scénarios se sont construits, autour de leurs difficultés au quotidien. » « On a toutes appris quelque chose. Si c’était difficile de se livrer au départ, c’est devenu un plaisir de retrouver le groupe », confie Judith, l’une des participantes. « On parlait différemment de nos problèmes, ajoute Véronique. On n’était plus seule à en avoir. Un lien de confiance s’est tissé. C’était notre groupe, notre moment. Maintenant, nous allons faire face à notre projet personnel. » « Ces histoires nous reflètent, considère Kaoutar. Les idées venaient, il fallait trouver les personnages, faire des essais, tâtonner. Nous sommes arrivées au bout, je suis contente. Il faut garder espoir, aller de l’avant. » Photo  : Lionel Georges De gauche à droite  : Kaoutar, Nathalie, Véronique, Sylvie et Judith 4 Besançon 404 CONTEURS  : UN PARI NOMADE… La dernière création de la Boutique du Conte, intitulée « 404 conteurs » partira à la rencontre de ses origines africaines à bord d’une mythique 404 Peugeot break de 1972. L’idée  : rallier Besançon à Dakar par la route (et en bateau), au départ de la place des Nations (Planoise) le 13 février, pour chercher là-bas matière à un futur projet qui verra le jour en 2019... D’ici là, cette longue route de 5 500 km à l’aller sera l’occasion de proposer des rencontres et des échanges sur les étapes du périple qui s'achèvera à Dakar le 7 mars. Rafik Harbaoui et les trois complices-acteurs qui l’accompagnent donneront, à l’intérieur et à l’extérieur de leur fidèle véhicule, des représentations où il sera question de magie et de marabouts, où la farce et le burlesque auront toute leur place. La Boutique du Conte, déjà soutenue par le Département, notamment, cherche encore des sponsors pour réaliser cette aventure culturelle qui traversera le Maroc, la Mauritanie et le Sénégal. M www.boutiqueduconte.com Une ambiance familiale. Photo  : DR d Rafik Harbaoui ? Photo  : Yves Petit 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :