[25] Vu du Doubs n°244 nov/déc 2017
[25] Vu du Doubs n°244 nov/déc 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°244 de nov/déc 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Doubs

  • Format : (289 x 350) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : des services partout pour tous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 - vu du Dou bs s CI « Pour vous, nous bâtissons un territoire solidaire. » 9 Nov./Déc. 2017 PEFC, a.A.PA01- 10-31-1282 Certifié PEFC Ce produit est issu de forêts gérées durablement et de sources contrôlées. pefc-france.org Photo de couverture  : Lionel Georges Vu du Doubs n°244 - Nov./Déc. Directrice de la publication  : Christine Bouquin Rédacteur en chef  : Patrice David Ont collaboré à ce numéro  : Patrice David, Christophe Deplaude, Véronique Vuillemin-Filippi Mise en page  : Agence Elixir Création graphique  : Scoopcommunication Vu du Doubs est une publication périodique éditée par le Département du Doubs - 7 avenue de la Gare-d’Eau - 25031 Besançon cedex - Tél. 03 81 25 83 13 (direction de la communication) - Fax  : 03 81 25 80 41 - www.doubs.fr et vududoubs@doubs.fr ISSN  : 0294- 0329 Dépôt légal 9958 Impression  : Maury Distribution  : La Poste Vu du Doubs est imprimé à 204 300 exemplaires sur papier blanchi 100% sans chlore PEFC. Photo  : Lionel Georges Le Doubs, département de territoires solidaires La lutte contre la fracture territoriale et sociale fait partie des fondamentaux du Département. C’est notre mission première, notre principal objectif et notre cœur de métier. Avec notre projet C@P 25, nous avons donc choisi de réaffirmer haut et fort notre attachement aux solidarités. Solidarités vis-à-vis des personnes, du début à la fin de la vie. Solidarités vis-à-vis des territoires, pour promouvoir une véritable équité entre tous les habitants du Doubs, quel que soit leur lieu de résidence. Cette double résolution nous a amenés très concrètement à porter une action forte en faveur de  : la territorialisation de nos politiques, l’innovation et la mise en commun de nos savoir-faire et financements avec nos partenaires. Ce travail de fond, nous l’avons traduit par une réorganisation complète de notre fonctionnement, mais aussi en interrogeant le sens et le dimensionnement de nos politiques et en actualisant les enjeux sur lesquels le Département est aujourd’hui attendu. C’est ce que j’appelle être pragmatique  : toujours chercher la dépense utile correspondant à un besoin. Notre Département s’est donc associé à l’État pour établir un état des lieux précis et rigoureux des carences en services de proximité sur le territoire. D’une façon très pratique, il s’agit d’identifier l’offre en services de tous les jours – soins, numérique, essence, magasins d’alimentation… – sur un territoire donné. Les résultats de cette étude sont aujourd’hui consignés dans un Schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité des services au public. C’est un véritable outil d’aménagement du territoire. C’est aussi un formidable levier pour agir en direction des populations les moins bien desservies. Notre Département assure pleinement son rôle de garant des solidarités, y compris en mobilisant nos propres politiques. Pour soutenir les communes et EPCI dans cette démarche, nous mettons en place dès 2018 notre P@C – pour Porter une action concertée avec C@P 25 – qui propose un accompagnement sur-mesure aux projets locaux aussi bien sur la partie ingénierie que technique, financière ou administrative. Pour vous, nous bâtissons un territoire solidaire. 01%tz. iîà% otS0..k Christine Bouquin, présidente du Département du Doubs LE CONTEXTE Découvrez la nouvelle organisation départementale Lors de son assemblée du 25 septembre, le Conseil départemental a présenté sa nouvelle organisation politique mise en cohérence avec son organisation administrative. Elle s’inscrit dans le prolongement des changements liés à la loi NOTRé (Nouvelle organisation territoriale de la République), en particulier le transfert des compétences économie et transports scolaires à la Région. Les quatre nouvelles commissions de travail s’appuient sur les quatre piliers du projet C@P25  : solidarités humaines, développement humain, dynamique territoriale, efficience et ressources internes. Voici l’organigramme  : 4 1 Présidente du Conseil départemental  : Christine Bouquin 1 ère vice-présidente  : Annick Jacquemet, présidente de la 1 ère commission (solidarités humaines), chargée de l’autonomie et du développement social Philippe Alpy, vice-président chargé du développement territorial Virginie Chavey, vice-président chargée des collèges Serge Cagnon, vice-président chargé des routes et des transports individualisés Odile Faivre-Petitjean, vice-président chargée de l’enfance-famille Ludovic Fagaut, vice-président président de la 2 e commission (développement humain), chargé des actions culturelles, de la lecture, des archives et patrimoines, du sport et de l’éducation populaire Béatrix Loizon, vice-président chargée de l’environnement, de la trame verte et bleue, de l’espace rural et périurbain Philippe Gonon, vice-président président de la 4 e commission (efficience et ressources internes), chargé de la gestion financière et de la modernisation de l’action publique Florence Rogeboz, vice-président chargée des Ressources humaines, des bâtiments et des moyens généraux Denis Leroux, vice-président président de la 3 e commission (dynamique territoriale), chargé du développement numérique du territoire Pierre Simon, vice-président chargé de l’insertion et du tourisme Jacqueline Cuenot-Stalder, Conseillère départementale déléguée chargée de l’habitat et du logement ÇPour en savoir plus  :
Photo  : DR 3 it 4 2 Montbéliard DE L’OMBRE À LA LUMIÈRE 1 Conçue par la grande sœur du Pavillon des Sciences – la Cité des sciences et de l’industrie de la Villette –, mais adaptée à l’espace montbéliardais, l’exposition Ombres et Lumières dévoile, jusqu’au 4 mars 2018, l’univers du professeur Archibald, poète et collectionneur… d’ombres. En l’absence de son propriétaire, grands et petits – dès 6 ans – sont invités à parcourir les pièces de sa villa. Autant de décors magnifiés par des jeux de lumières où l’ombre sort du bois, répondant aux interrogations des visiteurs. De la chambre au grand salon en passant par le cabinet de curiosités ou la cuisine, chacun s’approprie peu à peu sa part d’ombre, tente des expériences pour comprendre  : pourquoi est-elle floue ou nette, si grande ou si petite ? Pourquoi se déforme-t-elle ? Déduction, analyse, créativité mais aussi expérimentations sont proposées au fil des pièces. Et surgissent alors de la nuit des figures géométriques, des ustensiles de cuisine déviés de leur utilisation première, des bateaux immobiles. Un théâtre où l’imaginaire s’envole pour arriver au jardin et réaliser que le soleil lui, ne voit jamais son ombre… 2 Une exposition à expérimenter jusqu’en mars 2018. www.pavillon-sciences.com Forces vives Nov./Déc. 2017 PRÈS DE CHEZ vouS Suivez l'actualité du Doubs sur www.doubs.fr et @cddoubs 1 eoto Les Fins - Morteau DES RESSOURCES EN SOI POUR REBONDIR Comme les autres participantes du chantier Ressources, Isabelle est concentrée sur son travail  : « J’avais besoin d’une table de salle à manger. J’en ai trouvé une chez Emmaüs pour la restaurer pendant le chantier. J’ai appris des techniques et des astuces pour obtenir un beau résultat. » À raison de deux après-midi par semaine, de début septembre à mi-octobre, dans un atelier de la Maison familiale rurale des Fins, chaque participante a donné une nouvelle vie à un meuble qu’elle a choisi selon ses besoins. Une expérience inédite ! « Sans emploi, sans moyen de locomotion, je suis souvent seule, confie Véronique. J’appréhendais de me retrouver dans un groupe, mais finalement ça se passe bien. Ça change du quotidien. » « Nous avons plaisir à nous retrouver, ça crée du lien social », ajoute Véronique, résumant ainsi l’un des objectifs du Centre médico-social de Morteau qui a organisé ce chantier avec le concours d’Emmaüs et de la Maison familiale rurale des Fins. Pour lire la suite de cet article  : 3 Quingey LEÇON DE VIE ET D’AMOUR Contrairement à ce qu’Aragon a écrit, il y a des amours heureuses ! À l’Ehpad de Quingey, par exemple, où l’imagination a pris le pouvoir, transformant l’établissement en « Élégant hôtel particulier pour personnes aimables et distinguées » ! Ded a dédié une chanson d’amour à Marie- Rose, sa femme depuis 66 ans, bon prétexte d’une petite comédie musicale à laquelle prennent part 17 résidents. Leur troupe baptisée les Chamberland’s baladins a écrit et conçu le spectacle Parlez-moi d’amour qui sera présenté le 31 janvier 2018, à 14h, aux résidents, aux familles et aux partenaires. Des souvenirs remontent à la surface et sont partagés sur le ton de la confidence, avec humour et émotion, des refrains sont repris en cœur… « C’est une expérience stimulante qui met de la vie dans l’établissement », fait remarquer la directrice, Monique Declerc, à l’initiative de plusieurs projets culturels depuis trois ans. Julien Lopez, comédien, et Jacqueline Henry-Lelong, metteurs en scène, ont apporté la touche professionnelle avec l’appui des animatrices, Rachel Roth-dit-Bettoni et Marie-Élise Montoya. Pour sûr, tant qu’il y a de la vie, il y a de l’amour, et vice-versa ! Photo  : Lionel Georges (f Les résidents ont préparé leur spectacle tout au long de l’année 2017. Témoignage « Les travailleurs sociaux sont face à des personnes qui ont plein de talents mais qui sont confrontées à de multiples difficultés  : isolement, mobilité, santé, qualifications. Ce chantier expérimental a été organisé pour leur redonner confiance et les faire entrer dans une nouvelle dynamique. » Jacqueline Cuenot-Stalder, conseillère départementale du canton de Morteau izt c ?  : Li net Geo,ges Les participantes au chantier en compagnie de Sandrine Greusard, éco-peintre (première à droite) qui leur a transmis ses connaissances « pour qu’elles soient fières de leur travail ». Les produits nécessaires ont été fournis par l'entreprise ARDEA, de Roche-lez-Beaupré. 4 Besançon SPECTACLE ÉQUESTRE DE FOLIE Valse, pirouettes, voltige, révérences… Le puissant et majestueux cheval comtois se couche, se relève, lève les pattes en cadence, obéissant aux gestes et à la voix de l’artiste. C’est un spectacle inhabituel que de voir ces impressionnants chevaux de trait tout près des spectateurs ! La scène se déroulera pendant les fêtes de fin d’année dans le manège du haras national, à Besançon, propriété du Département. Guillaume Mauvais, à la tête d’un élevage à Maîche, et sa troupe Les Comtois en Folie donneront plusieurs représentations de leur dernière création, du 26 au 31 décembre. Au programme, pour tout public, beaucoup d’humour car c’est la signature incontestée de cette troupe éprise de la race comtoise. Depuis 15 ans, Les Comtois en Folie écument fêtes, foires et salons en Franche-Comté et ailleurs, tout en travaillant étroitement avec le haras, notamment à l’occasion des concours de la race, à Maîche. Voici donc une belle occasion de les découvrir hors de leur fief du Haut-Doubs. www.comtoisenfolie.com Photo  : Espritrait Photo  : Lionel Georges ? Un spectacle inédit pour noël. Photo  : Lionel Georges 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :