[25] Vu du Doubs n°173 novembre 2009
[25] Vu du Doubs n°173 novembre 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°173 de novembre 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Doubs

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : Doubs 2017... 55 ambitions pour bien vivre ensemble.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
infos routes Zone de Besançon RD 492 Éternoz – Nans-Sous-Sainte-Anne Sécurisation de l’itinéraire. Création et stabilisation d’accotements au carrefour avec la RD 15 et dégagement de visibilité au carrefour avec la RD 103E. Circulation alternée. RD 486 Corcelle-Mieslot Dégagement de visibilité au carrefour avec la RD 115. Circulation alternée. RD 683 Breconchaux Aménagement d’une voie d’évitement au carrefour avec la RD 223. Circulation alternée. RD 105 Thoraise – Boussières Assainissement routier. Route déviée. RD 245 Vaire-le-Petit Traitement d’un glissement de terrain amont. Circulation alternée. RD 139 Nans-Sous-Sainte-Anne – Saraz Création d’accotements et assainissement routier. Route déviée. Zone de Pontarlier RD 131 La Longeville – Montbenoît Calibrage et renforcement de la chaussée. Déviation. RD 452 Villers-sous-Chalamont Création d’accotements et assainissement. Déviation. RD 9 Frasne – Lieu-dit Casse-Cul Travaux de calibrage, renforcement et rectification de tracé. Déviation. RD 464 Fournet-Blancheroche Protection contre chutes de blocs rocheux. Circulation alternée. Zone de Montbéliard RD 437 Liebvillers Mise en place d'une paroi dynamique, protection contre les éboulements rocheux, début des travaux fin octobre 2009 pour un délai d'un mois et demi. RD 475 Écot Reprise de la géométrie de la route, début des travaux fin octobre 2009 jusqu'à fin novembre 2009. RD 136 Montbéliard Mise aux normes du carrefour (CORA), début des travaux fin octobre 2009 pour quinze jours. 10_vu du doubs_novembre 2009 I infos CG I I-c@r : mission accomplie De décembre 2003 à juin 2009, I-c@r, le véhicule Internet du Conseil général a parcouru l’ensemble du département afin d’initier les Doubiens aux nouvelles Technologies de l’information et de la communication (TIC). Son antenne satellite le rendait autonome et sa liaison radio lui permettait d'accéder au haut débit sans fil. Ce laboratoire ambulant était équipé d’ordinateurs portables, de webcams, d’un appareil photo numérique, d’un caméscope… Écoliers, collégiens, membres d’associations, agents de collectivités locales ont bénéficié de formations et de conseils jusqu'à ce que I-c@r cesse son activité. La baisse sensible des demandes émanant de la population démontre que ce service a rempli sa mission, tandis que l'équipement des ménages ne cesse de croître. Par ailleurs, des associations et des entreprises sont peu à peu apparues pour répondre aux nouvelles demandes des Internautes. Le Conseil général n’en poursuit pas moins son action en faveur du développement des TIC et du haut débit en accompagnant les collèges et les communes dans leur équipement. Le Conseil général à votre service Le Conseil général mène des enquêtes Fin novembre 2009, des questionnaires sur les transports scolaires et les chantiers routiers seront adressés, à un échantillon de 1000 parents d’élèves. Ces formulaires sont aussi disponibles sur www.doubs.fr. N’hésitez pas à y participer. Ces enquêtes de satisfaction visent à recueillir l’avis des usagers afin d’identifier les priorités d'amélioration. Elles permettent d’évaluer la perception des usagers d’année en année et de suivre ainsi l'efficacité I-c@r a assuré l'initiation aux TIC de centaines de Doubiens. des actions mises en place. En 2008, près de 2 000 questionnaires ont été reçus et analysés. Ils portaient sur des sujets aussi variés que l’accueil dans les sites administratifs et les services sociaux, les transports scolaires, les chantiers routiers, les stations d’épuration, etc. Les enquêtes jouent un rôle-clé dans le management de la qualité. Les synthèses des résultats sont régulièrement présentées dans Vu du Doubs et sont disponibles sur www.doubs.fr
Pas moins de 51 assistants familiaux ont reçu leur diplôme d’État lors d’une cérémonie officielle, en septembre dernier, à l’Hôtel du Département. Fortement engagé dans la reconnaissance de ce métier, le Conseil général emploie actuellement 306 assistants familiaux – majoritairement des femmes – sur l’ensemble de son territoire. Ceux-ci accueillent à leur domicile des enfants confiés aux services de l’Aide sociale à l’enfance. C’est là une compétence majeure du Département. Les assistants familiaux Après deux ans de travaux, pour un montant de douze millions d’euros, les 590 élèves, 54 enseignants, les personnels administratif et technique ont pris possession d’un établissement entièrement remis à neuf, lumineux et fonctionnel. « Tout s’est déroulé comme prévu », n’a pas manqué de noter la principale, Marie- Claude Rominger. Sous le signe de la générosité Citant Camus, le président du Conseil général faisait d’ailleurs remarquer, lors de l’inauguration, le 1 er octobre, que « la vraie générosité envers l’avenir consiste à tout donner au présent ». Cette générosité vaut au collège Camus d’accueillir des élèves handicapés, des jeunes arrivés de différents pays étrangers, d’autres en difficulté scolaire. « C’est l’un de nos premiers établissements engagés sur la voie de l’accompagnement éducatif », a précisé Marie-Jeanne Philippe, recteur d’académie. « Nous avons voulu réunir ici des conditions optimales d’éducation », a souligné Claude Jeannerot. Le Conseil général se situe à mi-parcours de son programme de rénovation des 48 collèges publics du Doubs, pour un budget qui atteindra, à terme, 495 M €. « Notre jeunesse vaut cet effort ! », Assistants familiaux : une première promotion diplômée Besançon : une nouvelle vie pour le collège Camus prennent ainsi en charge 645 des 1 050 enfants confiés à la responsabilité du président du Conseil général. Pour répondre aux exigences de ce métier, à sa charge affective et aux souhaits de professionnalisation des assistants familiaux, le Conseil général a apporté son soutien aux candidats se présentant à l’examen, après une formation de 240 heures, ou via le dispositif de validation d’acquis de l’expérience. Comme le souligne Claude Girard, viceprésident en charge de l’Enfance, de la...Iinfos CG I commentait Claude Girard, vice-président, conseiller général du canton de Besançon nord-est. « Un collège de qualité renforce l’attractivité du territoire, et celui-ci s’intégrera dans le futur quartier des Portes de Vesoul. » Claude Jeannerot en compagnie de Claude Girard, vice-président, conseiller général du canton de Besançon Nord-Est, et de Frédéric Allemann, conseiller municipal délégué aux Programmes de requalification urbaine, dans une classe qui accueille des jeunes arrivés de différents pays. 6 500 C’est le nombre d’heures de chantier effectuées par des personnes en insertion, pour des travaux de démolition, gros œuvre, plâtrerie-peinture, clôture et espaces verts... Les entreprises appliquent ainsi une clause que le Conseil général intègre à ses marchés.. Valérie Vuillaume, assitante familiale à Bannans. Famille et de l’Insertion, « les assistants familiaux sont des professionnels à part entière qui ont un rôle prépondérant dans la prévention et la protection de l’enfance en danger ». Cette première promotion en appelle donc d’autres. novembre 2009_vu du doubs_11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :