[25] Vu du Doubs n°170 jui/aoû 2009
[25] Vu du Doubs n°170 jui/aoû 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°170 de jui/aoû 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Doubs

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : rendez-vous avec les évènements de l'été.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24_vu du doubs_juillet-août 2009 Le magasin reste ouvert tout l’été Donnez libre cours à votre créativité, nous assurons la réalisation « sur mesure » de votre poêle ou cheminée Nos produits sont éligibles au Crédit d’impôt 40% ZAE LA LOUIÈRE (Route de Trépot) - 25620 L’HOPITAL DU GROSBOIS Tél. : 03 81 59 32 68 www.poeles-chavot.com
Christine Bouquin, conseillère générale, et Stéphane Brisebard I I à la Combe Saint-Pierre. Le Haut-Doubs horloger tourisme renforce ses atouts Avec l’été, les envies de (re)découvrir son département sont nombreuses. D’autant que l’offre s’adapte aux pratiques de loisirs actuelles. En témoignent la Combe Saint-Pierre avec de multiples activités sportives, et le Saut du Doubs davantage accessible et cependant toujours sauvage. La Combe Saint-Pierre : les clés d’un été réussi La « petite » station d’hiver se tourne vers le quatre saisons avec un programme varié : via ferrata, accrobranches pour tous les niveaux, deval'kart, descente en VTT, minikarts électriques pour les plus petits, parcours permanent d'orientation, sans compter les circuits de VTT et de randonnée (GR5) préexistants. Christine Bouquin, maire de Charquemont et conseillère générale du canton de Maîche : « C’est un site qu’il fallait maintenir et conforter. Cela passait par une stratégie et une logique globales de Albert Rognon, conseiller général de Morteau. La maison du site, au style comtois, se fond majestueusement dans le décor et donne, à l'étage, un point de vue inédit. développement du territoire au niveau du Pays horloger, tout en conservant le caractère familial du site. Ce qu’ont bien compris la Communauté de communes, le Département et la Région qui ont participé au financement aux côtés de l’État et de l’Europe. » Stéphane Brisebard, de l'entreprise Trinairgy, qui gère le site : « Le parc est récent, nous sommes à la pointe en matière de sécurité. Nous accueillons tous les publics, des enfants aux adultes, sportifs ou pas. » Voilà une bonne idée de sortie pour l'été. Le Saut du Doubs davantage accessible Jean Bourgeois, maire de Villers-le-Lac, explique : « C’est un vaste programme qui s’achève. Seul un partenariat fort et fidèle avec l’Europe, l’État, le Conseil régional et, bien évidemment, le Conseil général, a permis ce résultat. Tous ont bien saisi l’intérêt du site qui a su conserver son côté sauvage tout en s’ouvrant davantage par des aménagements discrets qui le rendent plus accessible, notamment aux personnes handicapées. Grâce au mécénat de Gilbert Petitjean, la passerelle unit les rives française et suisse. » Albert Rognon, conseiller général du canton de Morteau complète : « Le Département s’est fortement impliqué dans le dossier depuis l’origine. Mais ce site doit aussi beaucoup aux deux compagnies de bateaux, Droz-Barthelet Joseph Parrenin, président de la Communauté de communes du Plateau maîchois, vice-président du Conseil régional. « Notre démarche de projets vise à augmenter l’attractivité de notre territoire. Nous cherchons la complémentarité entre les loisirs pour nos habitants, d’une part, et le tourisme pour tous, d’autre part. Nous répondons aux premiers avec des infrastructures qui tournent à plein : piscine, centre équestre, tennis... et renforçons le tourisme grâce à notre atout nature. Les gens viennent pour elle et nous devons la respecter. C’est pour cela que la via ferrata aux Échelles de la mort, exemple type de sport de pleine nature, est fermée en période de nidification. » et CNFS R. Michel, qui permettent de profiter d’une manière originale de ce paysage que chaque saison redessine. » D’autres aménagements menés avec les voisins suisses des Brenets permettent de donner plus de commodité, ou de protéger l’endroit (l’assainissement du site est assuré par un bassin de filtration naturelle financé par la Communauté de communes du Val de Morteau, le Conseil général et l'Agence de l'eau en partenariat avec la Suisse, via la commune des Brenets). Enfin, la maison du site, en style comtois qui se fond dans le décor, offre aux promeneurs un endroit à l’abri pour pique-niquer, des lieux de commodités, des informations sur les autres activités possibles : randonnée, VTT, ski nautique, croisières. De quoi (re) donner le goût d’aller y faire un saut ! juillet-août 2009_vu du doubs_25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :