[25] Vu du Doubs n°164 décembre 2008
[25] Vu du Doubs n°164 décembre 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°164 de décembre 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Doubs

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 5,1 Mo

  • Dans ce numéro : des loisirs de pleine nature à la portée de tous les Doubiens.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
I DOUBS 2010 I un territoire en mouvement, un programme qui avance La traversée de Pirey réaménagée pour ralentir la circulation. Priorité à la sécurité routière en agglomération 38 C’est le nombre de tués sur les routes doubiennes en 2007 contre 70 avant 2002. Le résultat encourageant des opérations d’aménagement et d’une prise de conscience collective. Une chaussée mieux délimitée à Durnes. Les deux tiers des accidents de la circulation ont lieu en agglomération. Pour y remédier, le Conseil général s’implique fortement aux côtés des communes et des communautés de communes. Et des solutions sont apportées pour améliorer le cadre de vie des Doubiens. Sur les 3 730 km de routes à la charge du Département, 20% traversent les communes du Doubs, soient environ 800 km. Dans ces zones, le flot de circulation doit être régulé et maîtrisé pour la sécurité des conducteurs et des riverains. Cela contribue à la meilleure cohabitation entre les usagers réguliers, ponctuels, professionnels et locaux, les transports collectifs, les piétons, les cyclistes. Pour atteindre cette harmonie, le Conseil général a tissé un vrai partenariat avec les communes ou communautés de communes pour que la route s’intègre mieux à la physionomie des agglomérations. De multiples aménagements Depuis que la sécurité routière a été déclarée grande cause nationale, en 2002, l’accidentologie routière a été précisément mesurée et significativement réduite. Depuis environ trois ans, les opérations d’aménagements sont plus nombreuses en agglomération : sécurisation des voies, organisation des flux de déplacements, de leurs croisements, limitations de vitesse… S’y ajoutent les aménagements de trottoirs, de pistes cyclables en sites propres, une nouvelle organisation des stationnements, des arrêts de bus. Un autre élément important est la meilleure différenciation entre espaces urbains et rase campagne : meilleure transition aux entrées de communes (îlots, matériaux différents), meilleure signalisation, plantations… Pour la plupart de ces opérations, le Conseil général, par le biais de ses Services territoriaux d’aménagement (STA) de Besançon, Montbéliard et Pontarlier, apporte ses connaissances techniques, réglementaires et son expertise routière tout au long des processus : financement d’études dans le cadre de l’assistance à maîtrise d’ouvrage, contrôle des travaux effectués et des infrastructures une fois que celles-ci sont réalisées. Soit un budget de travaux de six millions d’euros par an (quatre pour la sécurisation, deux pour la maintenance des chaussées) pour une quarantaine d’opérations sur les 594 communes du Doubs. En plus de ces travaux directement pris en charge, le Conseil général intervient avec ses programmes d’aides traditionnelles en apportant des subventions aux communes pour soutenir les dépenses restant à leur charge. Un partenariat responsable et apprécié des communes pour des actions préventives aux résultats concrets. Bon à savoir Pour la sécurité routière dans les agglomérations, le maire est compétent alors qu’en dehors des limites communales, c’est le gestionnaire de la voie qui a cette autorité : le Conseil général pour les routes départementales et les routes nationales d'intérêt local (RNIL) ; l’État, via la Direction interdépartementales des routes (DiR, ex-DDE) pour les routes nationales. 12_vu du doubs_décembre 2008
I dossier I Des loisirs de pleine nature à la portée de tous les Doubiens Habitants du Doubs, êtes-vous bien certains de connaître tous les attraits de votre département ? Les balades à ski de fond au Pré Poncet, ou bien à raquettes du côté de la source du Doubs, à Mouthe ? L’ivresse de la glisse sportive à Piquemiette, ou familiale aux Fourgs ? Les frissons du saut à ski, ou encore ceux du biathlon qui conjugue l’endurance du ski nordique avec la concentration du tir ? Alors que s’annonce l’hiver, ce dossier de Vu du Doubs réalisé avec le Comité départemental du tourisme vous invite à profiter des loisirs de pleine nature qui s’offrent à votre porte./décembre 2008_vu du doubs_13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :