[24] Vivre en Périgord n°60 aoû/sep 2020
[24] Vivre en Périgord n°60 aoû/sep 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60 de aoû/sep 2020

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (315 x 470) mm

  • Nombre de pages : 8

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : la Dordogne, destination plébiscitée par les français cet été.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
Pages : 1  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
1
N o 60 AOÛT SEPTEMBRE 2020 VIVRE L'ÉDITO EN PÉRIGORD GERMINAL PEIRO Président du Conseil départemental de la Dordogne Pendant trois mois, notre vie quotidienne, familiale, professionnelle, amicale s’est trouvée bouleversée par une crise sanitaire sans précédent dans l’histoire récente. La frénésie du monde moderne a subitement été mise entre parenthèses par les contraintes que nous imposait la propagation du Covid-19. En Dordogne comme ailleurs, ce contexte a entraîné de multiples conséquences sociales et économiques. Le Conseil départemental a répondu présent dès le début de la pandémie et du confinement afin de vous accompagner dans cette période anxiogène : maintien du versement des allocations individuelles de solidarité dans les délais habituels, multiplication des chantiers en faveur du BTP et création d’un fonds spécifique en faveur des petites entreprises commerciales et artisanales, aide financière exceptionnelle aux associations caritatives, mise en ligne gratuite des ressources numériques de la Bibliothèque départementale, lancement d’un « drive » Périgord pour soutenir les producteurs locaux, maintien des aides au monde associatif, culturel et sportif… L’opération Masques Citoyens a connu un grand succès et a permis, grâce à la L E M A G A Z I N E D U C O N S E I L D É P A R T E M E N T A L D E L A D O R D O G N E www.dordogne.fr @cddordogne LA DORDOGNE : DESTINATION PLÉBISCITÉE PAR LES FRANÇAIS CET ÉTÉ Face à la crise, bâtir un monde plus juste et plus humain mobilisation des conseillers départementaux, des maires et de plus de 2000 couturières et couturiers bénévoles, de fabriquer près de 500 000 masques en tissu pour la sortie du confinement. Je tiens à les remercier très sincèrement pour leur engagement exemplaire. Le renouvellement électoral des équipes municipales s’est quant à lui déroulé dans des conditions de participation altérées et selon un calendrier très contrarié (une saison entière entre le premier et le second tour !). En dépit de ce contexte peu propice, cette respiration démocratique a eu lieu et les nouvelles équipes, que je félicite chaleureusement, sont aujourd’hui partout au travail. C’est là l’essentiel, tant il importe que les communes et les intercommunalités puissent relancer au plus vite leurs projets d’aménagement et d’investissement afin de soutenir l’activité de nos entreprises, c’est-àdire l’emploi. Le Département reste plus que jamais mobilisé à leurs côtés, afin de permettre à la Dordogne et aux Périgourdins de surmonter les difficultés sociales et financières consécutives à l’épidémie. Mobilisés, nous le restons aussi en faveur du contournement de Beynac. Utilisant des prétextes obscurs qui tournent le dos au bon sens et qui semblent à ce titre parfaitement fallacieux, l’Etat a finalement choisi de se désavouer lui-même. Voici donc un projet autorisé par le Premier Ministre et considéré comme « réglé » par le Président de la République en juillet 2018, élaboré dans le plus strict respect des règles environnementales en vigueur, dont l’utilité publique est irrévocable depuis une décision du Conseil d’Etat en 2010, qui se retrouve du jour au lendemain illégal… Au moment où les collectivités se démènent pour relancer et multiplier les chantiers afin de limiter l’impact de la crise, l’Etat impose aux Périgourdins de s’asseoir sur 40 millions d’euros d’argent public ! Le Conseil départemental, qui a mené depuis toujours ce dossier avec responsabilité et dans le seul intérêt général, n’entend pas céder à l’injustice flagrante dont le Périgord est aujourd’hui victime. Il appartient désormais au Chef de l’Etat et au gouvernement de remédier à cette situation proprement hallucinante et inacceptable. Dans ce que certains n’hésitent pas à qualifier de « monde d’après », il importe que l’Etat se reprenne, qu’il soit juste et qu’il travaille en confiance avec les collectivités. Dans ce monde-là, certaines habitudes liées à nos modes de vie, de consommation, de déplacement, sont aussi appelées à évoluer. Comme beaucoup, je souhaite que ces évolutions soient l’occasion de bâtir un monde plus humain, écologique et solidaire, plus apaisé que celui dans lequel nous vivons aujourd’hui. Pour y parvenir, nous avons ensemble de nombreux défis à relever. A son niveau, le Département continue d’amplifier son action dans tous les domaines : déploiement de la fibre optique, lancement d’un deuxième budget participatif, mise en œuvre du nouveau Plan Climat départemental, poursuite du développement de la restauration bio et locale dans les collèges et la restauration collective… Initiatives solidaires en faveur de l’emploi et de la sécurité sanitaire, résistance à l’injustice, excellence environnementale : à vos côtés et avec les communes, le Département reste plus que jamais actif sur le front du progrès ! 2 3 4 5 6 7 8 Sommaire L'ACTUALITÉ EN PÉRIGORD BEYNAC, DE L'INJUSTICE AU SCANDALE D'ÉTAT DES CHOIX BUDGÉTAIRES AMBITIEUX ET VOLONTAIRES UN PLAN DE RELANCE POUR NOTRE ÉCONOMIE DEUXIÈME BUDGET PARTICIPATIF DORDOGNE-PÉRIGORD DESTINATION DORDOGNE RETOUR SUR L'ACTION DU DÉPARTEMENT PENDANT LE CONFINEMENT NOUVEAU PLAN CLIMAT DÉPARTEMENTAL LE SITE WEB DU DÉPARTEMENT FAIT PEAU NEUVE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :