[24] Vivre en Périgord n°55 mai/jun 2019
[24] Vivre en Périgord n°55 mai/jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°55 de mai/jun 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (315 x 470) mm

  • Nombre de pages : 8

  • Taille du fichier PDF : 3,1 Mo

  • Dans ce numéro : la forêt, une filière d'avenir pour la Dordogne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
Pages : 1  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
1
N o 55 MAI JUIN 2019 VIVRE L'ÉDITO GERMINAL PEIRO Président du Conseil Départemental de la Dordogne EN PÉRIGORD L E MAGAZINE D U CONSEIL D É PAR T E M E N T A L D E L A D O R D O G N E www.dordogne.fr @cddordogne LA FORÊT, UNE FILIÈRE D'AVENIR POUR LA DORDOGNE À l’heure où le fonctionnement de nos institutions démocratiques se trouve questionné, prenons garde à bien mesurer l’ampleur des enjeux qui sont devant nous. Veillons à ne pas stigmatiser le rôle joué par les élus locaux et les parlementaires. Rénover la République, ce n’est pas réduire le nombre d’élus. Moderniser la démocratie, ce n’est pas neutraliser la capacité d’action des collectivités locales. S’il existe un enseignement essentiel à tirer des récents mouvements sociaux – en dehors bien entendu de la question centrale et légitime du pouvoir d’achat –, il s’agit bien de l’exigence accrue de proximité exprimée par nos concitoyens. Pour y répondre, il est impératif que les Français soient mieux associés qu’ils ne le sont aujourd’hui à l'élaboration des politiques publiques. Pour cela, il faut à la fois développer la démocratie participative et franchir une nouvelle étape de décentralisation. Alors que l’Etat se replie progressivement sur ses compétences régaliennes, alors qu’un certain nombre de services publics de proximité (bureaux de poste, centres des impôts, écoles…) continuent de fermer dans nos territoires ruraux, alors que nos concitoyens éprouvent de plus en plus de difficultés à boucler leur fin de mois, alors que les injustices sociales et fiscales se creusent entre les plus privilégiés et LA RÉPUBLIQUE DOIT DAVANTAGE FAIRE CONFIANCE À LA DÉMOCRATIE DE PROXIMITÉ les plus fragiles d’entre nous, les Départements demeurent les premiers remparts face à la crise que traverse notre pays. Chacun en convient  : depuis près de trente ans, la décentralisation a constitué une conquête démocratique décisive et a permis d’améliorer de façon significative la qualité de l’action publique, notamment en termes d’innovation, d’efficacité et de proximité. Près de quarante ans après les lois Deferre pourtant, l’élan de décentralisation s’est essoufflé. Il est temps, pour l’Etat, de faire de nouveau pleinement confiance aux collectivités locales et notamment aux Départements, qui agissent pour tous les Français et sur l’ensemble des territoires qui composent notre pays. Renforcer le rôle des collectivités, ce n’est pas affaiblir l’État. C’est conforter la République. C’est pourquoi il faut mettre fin au processus de recentralisation masquée qui se renforce d’année en année. C’est également la raison pour laquelle il faut que les collectivités locales puissent conserver leur autonomie financière et budgétaire. Dans bien des domaines, les Départements disposent de véritables leviers d’action pour construire une société plus égalitaire. Avec d’autres Présidents de Conseils départementaux de gauche, nous avons récemment pris l’initiative d’indiquer notre volonté de voir leurs compétences renforcées. Le Département agit par exemple pour moderniser nos territoires dans un triple souci d’efficacité, d’équité territoriale et de transparence démocratique. Il le fait notamment en matière d’infrastructures routières ou bien à travers le déploiement du très haut débit. Il est prêt à le faire dans d’autres domaines. Le Département est mobilisé pour soutenir l’attractivité économique du Périgord. Il intervient aujourd’hui fortement en faveur de l’agriculture et de la forêt, comme l’illustre le dossier publié en page 3 de ce magazine. Il pourrait demain, si le législateur le décidait, soutenir l’artisanat et les TPE dont il connaît parfaitement les besoins. Le Département s’attache à offrir les meilleures conditions d’éducation à nos enfants. C'est pourquoi il demande, dans un souci de cohérence et d'efficacité, que les agents en charge de la médecine scolaire et de l'intendance dans les collèges lui soient rattachés. Le Département, en charge des politiques solidaires, intervient souvent au-delà de ses compétences obligatoires, par exemple en soutenant les associations humanitaires (page 5). Il prône la mise en place de solutions innovantes pour faire reculer la pauvreté et la précarité  : Territoire zéro chômeur de longue durée, revenu de base... Nous sommes prêts à les expérimenter et appelons le Gouvernement à nous permettre de tester des propositions pragmatiques issues des territoires. Le Département continue d’innover en matière d’excellence environnementale  : Maison numérique de la Biodiversité, promotion des bonnes pratiques en matière de jardinage, lancement d’un nouveau Plan Climat… Il est ainsi prêt à exercer de nouvelles responsabilités dans le domaine du développement durable, de la santé, de la qualité de vie. Notre pays ne doit pas se replier sur luimême. Il ne doit pas céder à la tentation de solutions simplistes voire démagogiques. Il doit au contraire miser sur la force de ses territoires, sur l’esprit d’initiative de ses collectivités, de ses associations, de ses organismes consulaires. Il doit miser sur une démocratie fondée sur la proximité entre élus et citoyens. Cela implique un nouvel acte pour une décentralisation ambitieuse, renouvelée et assumée. Excellente lecture à toutes et à tous ! CITOYENS, VOUS AVEZ LA PAROLE ! RENCONTRES CITOYENNES, ÉPISODE II Germinal Peiro, président du Conseil départemental et les élus de la majorité départementale vous invitent à des rencontres citoyennes afin de vous présenter la politique mise en œuvre depuis 2015 et les actions à venir. À l'issue de cette seconde phase, ce sont les vingtcinq cantons de Dordogne qui auront ainsi accueilli ces échanges, qui se prolongeront par un moment de convivialité autour d’un buffet composé avec des produits locaux. jeudi 2 mai 2019 18h jeudi 16 mai 2019 18h mardi 21 mai 2019 18h vendredi 24 mai 2019 18h mercredi 29 mai 2019 18h mardi 11 juin 2019 18h mercredi 12 juin 2019 18h jeudi 20 juin 2019 18h mercredi 26 juin 2019 18h jeudi 27 juin 2019 18h Canton Vallée de l'Homme Pôle d'Interprétation de la Préhistoire, LES-EYZIES Canton de Montpon-Ménestérol Foyer municipal, MONTPON-MÉNESTÉROL Canton de Terrasson-Lavilledieu Salle polyvalente Robert-Delprat, SAINT-GENIÈS Canton Vallée-Dordogne Salle des fêtes, SAINT-LAURENT-LA-VALLÉE Canton Pays de Montaigne et Gurson Salle culturelle, VÉLINES Canton de Ribérac Salle polyvalente, VERTEILLAC Canton Sud-Bergeracois Maison des services publics, ISSIGEAC Canton de Thiviers Salle du Parc, THIVIERS Canton de Trélissac Foyer socio-culturel, TRÉLISSAC Canton Périgord Central Salle culturelle Jean-Fourloubey, VILLAMBLARD



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :