[24] Vivre en Périgord n°53 déc 18/jan 2019
[24] Vivre en Périgord n°53 déc 18/jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°53 de déc 18/jan 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (315 x 470) mm

  • Nombre de pages : 8

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : le département mobilisé !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 VALLÉE DE L'ISLE La servitude de marchepied est une servitude légale de passage le long des cours d'eau qui découle du droit coutumier. En 2006, les parlementaires ont voté un amendement au projet de Loi sur l'eau, proposé par Germinal Peiro, prévoyant que le patrimoine des berges de cours d'eau domaniaux puisse être découvert et parcouru à pied par le plus grand nombre. En 2015, un cadre est donné à l’application de la servitude de marchepied imposant aux propriétaires de laisser, en bordure de propriété, un passage de 3,25 mètres le long de ces cours d'eau pour les piétons et les pêcheurs. VALLÉE-DORDOGNE PÉRIGUEUX PLUS D'INFOS SUR  : WWW.DORDOGNE.FR SE RÉAPPROPRIER LES BORDS DE RIVIÈRE GRÂCE À LA SERVITUDE DE MARCHEPIED Servitude de marchepied 3,25 m Propriété privée ou publique Ripisylve Ripisylve Crête de berge L'ACTUALITÉ DANS VOS CANTONS Domaine public fluvial Cette servitude s’applique sur la rivière Isle, gérée par le Syndicat Mixte du Bassin de l’Isle, de Périgueux à sa confluence avec la Dordogne. Les communautés de communes qui portent les projets du Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée (PDIPR) ou des Véloroutes Voies Vertes demandent à être au plus près de la rivière pour se réapproprier cet espace abandonné ou oublié des riverains et Crête de berge Servitude de marchepied 3,25 m INAUGURATION D'UN VILLAGE D'ARTISANS AU COUX-ET-BIGAROQUE-MOUZENS Samedi 27 octobre, le président Germinal Peiro a inauguré le village d’artisans du Coux-et-Bigaroque- Mouzens, en présence de Brigitte Pistolozzi, conseillère départementale et de Michel Rafalovic, président de la communauté de communes Vallée- Dordogne-Forêt-Bessède. Ce Village d’artisans est le premier à sortir de terre depuis le début de la mandature départementale et l’élaboration du Schéma Départemental des villages d’artisans et de l’immobilier d’entreprise. Cette opération immobilière accompagnée par le Conseil départemental, à la fois sur le plan de l’aide à la prise de décision et sur le plan financier est une véritable opération de développement local où la maîtrise publique du foncier et de l’immobilier trouve tout son sens. Composée de trois boxes, cette structure permet à trois chefs d’entreprise (peinture en bâtiment, CANOË-KAYAK  : UN NOUVEL ATOUT POUR NOS JEUNES CHAMPIONS Ce centre hébergé par le collège Montaigne prodigue les meilleures conditions pour nos jeunes kayakistes effectuant en semaine leurs études sur Périgueux. Lycéens et étudiants disposent d’équipements parfaitement adaptés à leur sport sous la houlette d’un entraineur qualifié, Pascal Reyes. Éducateur sportif territorial, Pascal Reyes a été champion de France de descente de rivière à de multiples reprises, champion du monde en 2008. Son expérience, son palmarès, il les met au service de ces jeunes qui engrangent des résultats le week-end avec leurs clubs respectifs et peuvent ainsi la semaine continuer à travailler sur Périgueux. Pour l’heure, Propriété privée ou publique usagers. Ils sont encouragés dans cette démarche par Carline Cappelle et Jean-Michel Magne, élus du canton, très sensibles à cette question. Les objectifs sont multiples  : se réapproprier la rivière, créer des liens vers la véloroute voie verte, le PDIPR, et le tourisme pêche. À terme, l’ouverture de la servitude doit permettre aux locaux ainsi qu’aux touristes de réinvestir cet espace de détente gratuit. De tout temps, la Dordogne a été une pépinière de champions de canoë-kayak. Aussi bien en club qu’en individuel, on ne compte plus les titres de champions du monde et de champions de France. Cette discipline très exigeante a désormais un nouvel atout dans son jeu avec l’ouverture à la rentrée dernière d’un centre départemental d’entraînement. maçon et menuisier) de développer leur activité respective tout en devenant propriétaires de locaux adaptés et modulables, à l’issue d’un contrat de location-vente de 15 ans. La volonté portée par le Département est de mettre en œuvre une politique départementale répondant aux objectifs de développement, de transmission et de reprise auxquels sont confrontés les artisans. L’intérêt d’un tel projet est aussi d’offrir aux chefs d’entreprise un cadre propice à la mutualisation des ressources et des moyens. une quinzaine de jeunes bénéficient du centre. "Nous travaillons pleinement en lien avec les clubs et la fédération de canoë", souligne l’éducateur. Le centre prend appui sur le nouveau gymnase du collège Michel de Montaigne, situé au bord de l’Isle. Salles pour les étirements, la musculation, stockage du matériel  : tout est rassemblé en un seul lieu, une facilité qui permet de se concentrer pleinement sur l’objectif premier du centre, aider les jeunes à progresser. À l’avenir, cette conception d’un centre départemental de formation pourrait intéresser d’autres disciplines sportives. DR
ISLE-LOUE-AUVÉZÈRE C'est un projet qui tient à cœur aux élus de la communauté de communes Isle-Loue-Auvézère en Périgord, comme aux conseillers départementaux  : redynamiser le domaine de Glane à Coulaures et développer une nouvelle filière en Dordogne. Le projet agricole s'oriente ainsi vers un atelier de brebis laitières bio qui permettrait de valoriser les parcelles de plaine existantes avec la création en parallèle d'une fromagerie artisanale. TERRASSON En 1937, Robert Doisneau, alors photographe industriel aux usines Renault à Billancourt, choisit la Dordogne pour ses premiers congés payés et débarque à la gare de Carlux pour un séjour qui marquera le début d'une longue histoire d'amour entre le célèbre photographe et le Périgord. Robert Doisneau reviendra en Dordogne chaque année, jusqu'à la fin de ses jours et lègue une importante collection de clichés, témoignage d'une époque au cœur du Périgord noir. E X P R E S S I O N D E S GROUP E S P O L I T I Q U E S LA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE EN ACTION Par définition, la démocratie participative désigne l'ensemble des dispositifs et des procédures qui permettent d'augmenter l'implication des citoyens dans la vie politique et d'accroître leur rôle dans les prises de décision. C’est exactement ce que propose Germinal PEI- RO et la majorité départementale lors des rencontres citoyennes organisées cette fin d’année et durant le 1er semestre 2019. Ces rencontres (il y en aura 22 au total), prévues dans chaque canton du département, permettent aux citoyens et élus du territoire d’échanger sur les compétences de notre collectivité, d’exprimer leurs besoins, de formuler leurs demandes, de partager leurs inquiétudes. C’est un vrai moment de démocratie et d’intervention directe des citoyens dans l’élaboration de la décision politique. C’était un de nos engagements. Ces rendez-vous prolongent les assises du Département organisées en début de mandat. Nous démontrons ainsi que l’action politique fait partie intégrante de la vie de chacune et chacun d’entre nous et que le quotidien des citoyens leur appartient. Cette évaluation régulière de notre action est indispensable. Rendre compte et écouter, pour être au plus près de la réalité vécue par nos concitoyens. Le Groupe Socialiste et Apparentés vous souhaite à toutes et à tous de très bonnes fêtes de fin d’année. Henri DELAGE Président du groupe Socialiste et Apparentés Contact  : 05 53 02 59 07 p.bel@dordogne.fr UNE FROMAGERIE EXPÉRIMENTALE AU DOMAINE DE GLANE À COULAURES L'investissement initial serait supporté par la communauté de communes, avec, à ce jour, le soutien de l'État et du Département, qui assurerait ensuite l'équilibre financier de l'opération en louant les équipements. Dans un souci de maîtrise des consommations énergétiques, l'installation de panneaux photovoltaïques et d'un séchoir de bottes de fourrage double flux est prévue. Le projet débouchera sur la création d'au moins cinq emplois, bergers et fromagers qui travailleront sous le contrôle et l'expertise d'Asseldor. Pour faciliter la valorisation des produits de la fromagerie et favoriser la dynamique économique locale, les élus du secteur envisagent de créer une boutique de producteurs à Excideuil. La communauté de communes prévoit ainsi d'investir de manière conséquente sur la commune, en réhabilitant notamment le centre-bourg et en créant une médiathèque, en optimisant les espaces dédiés au tourisme et à la promotion des produits du Périgord. LA GARE ROBERT-DOISNEAU À CARLUX  : UN NOUVEL ESPACE DÉDIÉ AU PHOTOGRAPHE La gare de Carlux, fermée en 1980, reprend vie par la volonté de la communauté de communes du Pays de Fénelon et accueille aujourd'hui l'office de tourisme communautaire avec un espace de co-working à disposition notamment des acteurs du tourisme et des scolaires. Mais la grande partie du bâtiment est aujourd'hui consacrée à une exposition permanente dédiée à Robert Doisneau (unique en France !) qui présente 150 clichés sélectionnés par les filles de l'artiste parmi les 450 000 négatifs légués par le photographe. Cet espace accueille également une galerie d’expositions temporaires. Ouverte au public en avril 2018, la Gare Robert-Doisneau a déjà reçu plus de 7 000 visiteurs. Les travaux de restauration du bâtiment, qui mélange design et authenticité, en alliant le bois et l'acier dans une scénographie percutante, ont été partiellement financés par le Conseil départemental dans le cadre du contrat de projets territoriaux. SOCIALISTES ET APPARENTÉS PCF, FRONT DE GAUCHE ET RÉPUBLICAIN LE RASSEMBLEMENT DE LA DORDOGNE LES RÉPUBLICAINS ET APPARENTÉS L’ENJEU DE RÉINDUSTRIALISATION EST ESSENTIEL POUR NOTRE PAYS, NOTRE RÉGION ET NOTRE DÉPARTEMENT Depuis des décennies la Dordogne et ses habitants paient le lourd tribut d'une désindustrialisation massive et de perte de milliers d'emplois avec ses cortèges de drames humains et sociaux, alors que les profits ont explosé et que la rentabilité financière a primé sur tout le reste. Concevoir l'aménagement de notre territoire sans développement d'un tissu industriel répondant aux besoins humains serait une erreur politique majeure. Relancer une politique industrielle complémentaire à notre potentiel agricole et touristique, c'est permettre de repenser la production de biens de manière écologique en répondant aux enjeux du développement durable dans toutes ses dimensions. Relancer une politique industrielle, c'est l'opportunité de développer des formations, de s'approprier les nouvelles technologies, de requalifier la notion de travail utile socialement. C’est aussi lutter contre les délocalisations, créer des milliers d'emplois directs et induits, développer le besoin de services publics. Notre groupe pense qu’un grand débat public doit s'ouvrir pour décider de l'avenir de notre département. Jacques AUZOU Président du groupe PCF, Front de Gauche et Républicain Contact  : 05 53 02 20 31l.perea@dordogne.fr QUELS CHOIX POLITIQUES POUR NOS CONCITOYENS ! Notre pays traverse une période de trouble tant sur le plan économique, social et politique. Mais face à cela nos dirigeants jouent les autruches. La tête dans le sable pour ne pas entendre, pas voir et surtout ne pas apporter de réponses concrètes. Notre département n’est pas épargné. Que propose l’exécutif départemental ! des rencontres citoyennes pour s’auto congratuler derrière de grands discours et marteler que les engagements sont tenus ! Nous ne faisons pas le même constat. Les licenciements se multiplient, la pauvreté augmente, les maires ruraux se sentent abandonnés, nos villages se désertifient. Le département récolte là les fruits d’années de gestion laxiste, clientéliste, sans aucune ambition pour défendre nos territoires. A l’heure où d’autres départements ruraux ont su engager de nombreux investissements, qu’ils soient routiers, industriels, agricoles, nous nous continuons notre repli sur nous-même. Notre territoire n’est pas qu’une terre touristique où il fait bon de passer des vacances, elle est faite de savoir-faire d’exception, d’une agriculture de qualité dans le respect de l’environnement. Mais pour cela, la majorité départementale devrait être plus ambitieuse, engager la rénovation du réseau routier, accélérer le déploiement du numérique, aider et favoriser l’installation des entreprises. Fort de ce constat et face aux inquiétudes de la population, notre groupe reste à votre écoute et sera toujours force de propositions au sein de l’assemblée départementale. Thierry BOIDÉ Président du groupe Le Rassemblement de la Dordogne Présentation du projet à Coulaures en présence de Germinal Peiro, avec les conseillers départementaux du canton, Bruno Lamonerie, également président de la communauté de communes Isle-Loue-Auvézère en Périgord et Annie Sedan. Contact  : 05 53 02 59 28s.etourneaud@dordogne.fr LORSQUE NOUS ÉCRIVONS CES QUELQUES LIGNES, LA SITUATION DE LA DORDOGNE EST TRÈS PRÉOCCUPANTE. Les risques de licenciements se multiplient  : Menuiserie Grégoire, Fromarsac, Les papeteries de Condat, SOCAT. Si l’on rajoute à cela la hausse du carburant et du gaz en ce début d’hiver, il y a de quoi être très pessimiste. La Dordogne est une terre de tourisme et de bien vivre de par son climat, ses paysages, ses monuments et sa gastronomie, mais elle ne doit pas être que cela. L’autoroute A89 nous rapprochant de Bordeaux et de Brive, l’aéroport de Bergerac, toutes les zones industrielles construites, la fibre prochainement (on espère !) sont des atouts à mettre en avant ! Il est temps que l’ensemble de nos élus, conseillers départementaux, régionaux, maires, présidents de communautés de communes, députés, sénateurs etc... parlent d’une seule voix pour sauver nos entreprises et prennent leur bâton de pèlerin afin d’aller démarcher des groupes industriels pour venir s’installer ici. Parallèlement nous devons aider nos commerçants et artisans qui font vivre nos villages à l’heure où les derniers services publics s’en vont, il faut aussi conforter une agriculture de qualité et compétitive. Nous espérons tourner, en cette fin d’année, la page 2018 si morose pour démarrer une année 2019 de renouveau périgourdin ! Nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d’année ! Dominique BOUSQUET Président du groupe Les Républicains et Apparentés Contact  : 06 07 82 83 54f.marty@dordogne.fr

1 2-3 4-5 6-7 8


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :