[24] Vivre en Périgord n°52 oct/nov 2018
[24] Vivre en Périgord n°52 oct/nov 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°52 de oct/nov 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (315 x 470) mm

  • Nombre de pages : 8

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : 3 ans d'action au service des Périgourdins.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
ENGAGEMENT N o 4 CRÉER LES CONDITIONS D’UN NOUVEL ESSOR TOURISTIQUE Le tourisme représente une part très importante de l’économie départementale et génère de très nombreux emplois directs ou indirects. Dans un secteur extrêmement concurrentiel, le Conseil départemental investit pour favoriser un nouvel essor de cette filière. L’objectif vise à étendre la fréquentation touristique sur l’ensemble de l’année et à tout le département en attirant de nouveaux visiteurs. ENGAGEMENTS TENUS ! Ouverture fin 2016 du Centre International de l’Art Pariétal Montignac-Lascaux, moteur du tourisme en Dordogne avec déjà près d’un million de visiteurs, Tour du monde de Lascaux, l’exposition internationale, ambassadeur de la Dordogne à l’étranger (2 millions de visiteurs), Appropriation du nom Dordogne-Périgord pour une meilleure identification de notre destination touristique, Développement de l’itinérance douce (vallée de l’Isle, Bergeracois et Flow-vélo) et des vélos-routes, Valorisation de notre patrimoine, promotion des activités de pleine nature, Financement du Comité départemental du tourisme qui assure la promotion touristique du département, Financement de la Semitour-Périgord qui gère les équipements touristiques appartenant au Département. À VENIR  : Mise en valeur de l’ensemble des activités gratuites qui peuvent être proposées à des visiteurs qui subissent la baisse de leur pouvoir d’achat. Vélo-route en vallée Dordogne, Création du centre d’interprétation de la grotte de Cussac (Le-Buisson-de-Cadouin). DORDOGNE - PÉRIGORD TERRE D’EXCELLENCE ENGAGEMENT N o 5 ACCOMPAGNER LES FILIÈRES D’EXCELLENCE Qu’il s’agisse de l’agroalimentaire, des industries de pointe ou de celles du luxe, notre département est connu dans le monde entier grâce à la renommée de ses productions. Il convient donc de participer à l’essor de ces filières sources d’emplois pour nos territoires. ENGAGEMENTS TENUS ! Soutien au cluster cuir, Soutien au cluster agroalimentaire, Aides financières pour les entreprises (1,5 M € par an). À VENIR  : Lancement d’une initiative de soutien aux créateurs de start'up. (La start’up est dans le pré). Solidarités et action sociale ACCOMPAGNER LES PÉRIGOURDINS À TOUS LES ÂGES DE LA VIE Au-delà de l’exercice d’une compétence obligatoire qui mobilise 234 millions d’euros par an, l’action sanitaire et sociale représente le marqueur de l’engagement humaniste et progressiste qui est au cœur du projet politique porté par la majorité départementale. Mais permettre l’épanouissement de tous les Périgourdins, c’est aussi donner à notre jeunesse toutes les chances de réussir. ENGAGEMENT N o 9 SOUTENIR LES FAMILLES FRAGILISÉES À TRAVERS UNE POLITIQUE SOUCIEUSE DE L’INTÉRÊT DES ENFANTS ENGAGEMENTS TENUS ! En étant le relais de nombreuses campagnes de sensibilisation, de prévention et de dépistage, Signature en 2017 du Schéma Départemental des services aux Familles, Mise en place de quatre séances supplémentaires de consultation prénatales, postnatales et de suivi gynécologique de prévention dans quatre Centres Médico-Sociaux ruraux (Thenon, Montpon, Mussidan, Vergt), Mise en place, pour pallier le manque de médecins libéraux, de consultations de contraception par les sages-femmes de Protection Maternelle et Infantile. Lancement du nouveau Schéma départemental enfance-famille. ZOOM SUR Le Revenu de Solidarité Active (RSA) Aujourd’hui en Dordogne, ce sont près de 10 000 personnes qui perçoivent le RSA. Le coût net, restant à la charge de la collectivité et non compensé par l’État, est passé de 11,5 M € en 2015 à 17 M € en 2017 (et plus de 18 M € prévus en 2018). Depuis son ouverture au public le 15 décembre 2016, le Centre International de l’Art Pariétal Montignac-Lascaux a accueilli près d’un million de visiteurs. ENGAGEMENT N o 10 ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPÉES ET LEURS FAMILLES ENGAGEMENTS TENUS ! Le budget consacré aux personnes en situation de handicap est en hausse de 3,20% entre 2015 et 2017. Entre 2015 et 2018, 32 places supplémentaires dans les établissements ou services sociaux ou médico sociaux, Création de 14 places supplémentaires dédiées aux personnes ayant des troubles du spectre autistique, Participation au dispositif « Culture et Handicap », Nouveau Schéma Départemental en faveur des Personnes Handicapées de 2017. Obtention du label Tourisme et Handicap sur les 4 bases de loisirs départementales. ENGAGEMENT N o 6 MAINTENIR UN HAUT NIVEAU D’INVESTISSEMENT PUBLIC POUR SOUTENIR L’ARTISANAT ET LE BTP L’impact des investissements publics sur la dynamique économique est essentiel, particulièrement en termes d’activité et d’emploi dans le secteur du bâtiment et des travaux publics. Aussi, dans une période de crise économique comme celle que notre pays traverse, le Département a fait le choix d’investir massivement pour soutenir la commande publique. ENGAGEMENTS TENUS ! Déploiement de la fibre optique et généralisation du Très Haut Débit, Rénovation des collèges (Piégut-Pluviers, La Force...) Construction d’équipements sportifs (gymnase Montaigne à Périgueux), Modernisation des infrastructures routières. ENGAGEMENT N o 11 SOUTENIR LA CRÉATION DE CRÈCHES ET DE CENTRES DE LOISIRS ENGAGEMENTS TENUS ! Depuis 2015, aides à la création de trois établissements d’accueil de jeunes enfants, de type micro-crèche, d’un centre de loisirs sans hébergement et nombreux projets en cours, Aides à la création de 11 Maisons d’Assistantes Maternelles sur un total de 22 (191 places), ce qui en double le nombre depuis 2015. ENGAGEMENT N o 7 SOUTENIR LE DÉVELOPPEMENT DE L’ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Ce pan de l’activité économique s’inscrit dans notre action en faveur du développement durable, de la transition écologique et de la solidarité. ENGAGEMENTS TENUS ! Développement de nouvelles filières de collecte et de traitement des déchets qui servent de support à l’insertion par l’économie, Lancement d’un appel à projet sur l’économie circulaire, Développement des circuits courts. ENGAGEMENT N o 8 PROMOUVOIR UNE AGRICULTURE DIVERSIFIÉE ET DE QUALITÉ Consciente de l’importance de l’agriculture pour notre territoire mais aussi des difficultés qu’elle peut rencontrer, la majorité départementale a décidé de développer de nombreuses politiques volontaristes pour lui venir en aide et permettre son développement. ENGAGEMENTS TENUS ! Organisation et participation à des manifestations (Le Périgord à Montmartre, Düsseldorf, Corée du Sud, Japon, Salon international de l'Agriulture de Paris) permettant de faire la promotion de nos productions emblématiques, Soutien intense aux 23 filières existantes, Mise en place d’un dispositif visant à prioriser l’agriculture biologique, garantir l’approvisionnement local, développer le maraîchage et la culture légumière, Aides sur la pré-installation et l’exploitation-école pour encourager la formation, les installations d’agriculteurs et la vente directe, Aides pour la création de plateformes permettant d’approvisionner les cuisines collectives avec des productions locales et le développement de boutiques fixes ou itinérantes, Mise en place d’une politique volontariste en matière d’hydraulique durable, Aides aux Coopératives d’Utilisation du Matériel Agricole (CUMA), Accompagnement de différentes mesures en matière de sécurité sanitaire des élevages, Valorisation de la forêt par des opérations d’aménagements fonciers forestiers ainsi qu’à travers le Plan départemental Bois-Forêt.
ENGAGEMENT N o 12 AGIR CONTRE L’EXCLUSION, UNE EXIGENCE DE SOLIDARITÉ La mise en œuvre du Revenu de Solidarité Active affirme le rôle du Conseil départemental en matière d’action sociale en en faisant expressément le pilote des politiques et donc des actions d’insertion sur le territoire départemental. ENGAGEMENTS TENUS ! Meilleure intégration de la clause sociale d’insertion dans les marchés publics des collectivités, Partenariat avec Pôle Emploi pour organiser un retour à l’emploi adapté et progressif, Déploiement d’ateliers d’accès au numérique, Création d’une équipe d’infirmières d’insertion pour développer l’accès aux soins, Développement de l’accompagnement des travailleurs indépendants du secteur touristique. À VENIR  : Volonté d’expérimentation du revenu de base et travail en ce sens avec une douzaine de Conseils départementaux. ENGAGEMENT N o 15 ACCOMPAGNER LES PERSONNES ÂGÉES Améliorer la prise en charge et la vie quotidienne des personnes âgées constituent des objectifs majeurs pour la majorité départementale, notamment en favorisant leur maintien à domicile. ENGAGEMENTS TENUS ! Intégration des Centres Locaux d’Information et de Coordination gérontologique (CLIC) aux services départementaux, Création du Conseil départemental de la Citoyenneté et de l’Autonomie (CDCA). Élaboration du Schéma départemental de l’Aide à Domicile pour la période 2018/2022, Participation de 9 300 000 € aux travaux dans 13 EHPAD, Des pôles d’activités et de soins adaptés créés dans les EHPAD de Ribérac, Nontron, Lanouaille, Brantôme et Moulin Neuf. Ouverture d’une Unité d’hébergement renforcée pour les malades d’Alzheimer (construction d’un bâtiment spécifique) à l’EHPAD de la Madeleine à Bergerac, Participation au financement de 12 projets culturels en EHPAD, Revalorisation des plans d’APA et amélioration des conditions de travail des aidants. Un taux d’équipement qui répond aux besoins de la population 33centres médicaux-sociaux 39permanences sociales 58 CRÈCHES & MICRO-CRÈCHES 1 421 places ENGAGEMENT N o 13 RAPPROCHER LES SERVICES D’ACTION SOCIALE DES CITOYENS ENGAGEMENTS TENUS ! Aucun Périgourdin ne se trouve à plus de 30 kilomètres d’une structure sociale départementale, Partenariat renforcé avec les maires et les élus. ENGAGEMENTS TENUS ! Maintien du réseau des 38 collèges du département malgré la baisse des effectifs, Construction du gymnase du collège Montaigne à Périgueux. Travaux de restructuration du collège de Piégut-Pluviers, Lancement du nouveau plan en faveur de l’équipement numérique et pour relier tous les collèges à la fibre, Mise en place d’un prêt d’honneur à taux zéro pour les étudiants (76 jeunes en ont déjà bénéficié), Attribution de bourses aux familles de collégiens et d’étudiants périgourdins, Création d’un poste d’animateur-formateur pour le développement des cantines bio, Nombreux partenariats développés avec l’IUT de Périgueux pour développer en Dordogne l’offre post-baccalauréat, Organisation du Raid Périgord-Aventure, Création de bourses pour les sportifs de haut-niveau, Création et financement de sections sportives dans les collèges. maisons d’assistants 22 maternels 14 relais d’assistants maternels 1 645 assistants maternels 5 315 places Chaque année, 28% de la population périgourdine sollicite aides, allocations et prestations auprès du Département, dont 29 000 bénéficiaires d’une allocation individuelle de solidarité (APA, PCH, RSA) ou d’une prestation. Les élus du Conseil départemental Junior à ENGAGEMENT N o 16 la rencontre des agents du Département en charge de la restauration dans les collèges. ENCOURAGER LA JEUNESSE ET LUI OFFRIR DE NOUVELLES PERSPECTIVES Avec la volonté de permettre l’épanouissement de tous les jeunes Périgourdins et de leur offrir toutes les chances de réussir, la majorité départementale avait proposé de renforcer le travail collectif des services du Département afin de considérer la jeunesse de façon transversale, de lancer un nouveau plan numérique des collèges, de créer un prêt d’honneur pour les étudiants, de développer l’offre post-baccalauréat et de soutenir l’emploi des jeunes. À VENIR  : 1 524 places en foyers et services personnes handicapées 74 EHPAD 6 020 lits Gymnase du collège du Bugue et plateau sportif couvert pour le collège de Sarlat-la-Canéda, Restructuration des collèges de Terrasson et la Force, 1 711 places en Maison d’enfants à caractère social et placement familial Maîtrise d’ouvrage des travaux de modernisation du pôle universitaire de Périgueux, Expérimentation d’une conversion 100% bio et/ou local d’une cantine d’un collège. DORDOGNE - PÉRIGORD TERRE D’EXCELLENCE associations publics 31 d’insertion 2 310 accompagnés ZOOM SUR L’aide Sociale à l’Enfance (ASE)  : 1 245 enfants confiés au Département La protection de l’enfance est une mission traditionnelle du Département qui consiste en la prise en charge, sous le contrôle de la Justice, des mineurs en difficulté. Les services du suivi éducatif à domicile ont continué à se développer depuis 2015 et la prise en charge des enfants de moins de 6 ans a été renforcée. L’année 2018 a vu l’officialisation du renforcement de l’intervention à domicile sur les secteurs de Bergerac et de Sarlat. L’arrivée dans le département d’un nombre important de Mineurs Non Accompagnés a conduit le Conseil départemental à renforcer le service d’aide à l’enfance par le recrutement de trois personnes et à demander à l’État de prendre toutes ses responsabilités en finançant le coût réel du nécessaire accueil spécifique des Mineurs Non Accompagnés. ENGAGEMENT N o 14 AGIR FACE À LA DÉSERTIFICATION MÉDICALE La diminution rapide du nombre de médecins généralistes, et plus globalement, de professionnels de santé dans de nombreux secteurs du département, entraîne une situation de pénurie de plus en plus préjudiciable à la santé des Périgourdins. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une compétence obligatoire, la majorité départementale a décidé de s’impliquer concrètement pour permettre aux Périgourdins d’accéder à une offre de soins de qualité et de proximité. ENGAGEMENTS TENUS ! 1,5 M € ces cinq dernières années dans des équipements médicaux et paramédicaux portés par les collectivités locales, dont 750 000 € pour les seules années 2016/17, Création d’une démarche partenariale avec l’ensemble des acteurs compétents, Élaboration du Schéma départemental d’accès aux soins de proximité, Un plan d’actions spécifiques a été élaboré  : - expérimentation sur trois ans de la création d’un centre de santé départemental disposant de trois antennes (Excideuil, Mareuil-Tocane- Saint-Apre et Belvès-Domme), - étude sur la couverture de l’offre de télémédecine, - participation aux frais de formation des étudiants en médecine contre un engagement d’installation locale - aides aux communes et intercommunalités pour la conception, la réalisation, l’extension et la modernisation des équipements et structures de santé, - développement de consultations avancées de spécialistes, - démarche en faveur de la création d’une première année PACES (Première Année Commune aux Etudes de Santé) sur le campus universitaire de Périgueux. Alors que le Conseil départemental était très investi dans l’accompagnement des jeunes bénéficiaires de contrats aidés, l’arrêt de ces contrats par le Gouvernement et les conditions dans lesquelles ils ont été remplacés a porté un coup dur à cette politique volontariste du Département de la Dordogne.

1 2-3 4-5 6-7 8


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :