[24] Vivre en Périgord n°51 mai à sep 2018
[24] Vivre en Périgord n°51 mai à sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°51 de mai à sep 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (190 x 238) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 8,8 Mo

  • Dans ce numéro : mon département, utile et innovant !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ACTUALITÉS Conférence LES FEMMES PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE Les controverses européennes débattent en Dordogne Après 23 éditions organisées à Marciac, les Controverses européennes changent de décor et ont choisi la Dordogne – et plus particulièrement Bergerac – pour leur 24 ème édition. Organisées par la mission Agrosciences-INRA, avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine, du Département de la Dordogne, de la CAB et de la ville de Bergerac, les Controverses européennes investiront le Cloître des Recollets du 10 au 12 juillet prochains pour évoquer le devenir de l’agriculture, de l’alimentation et des territoires ruraux, sur le thème « Les futurs en dispute ». En vingt ans, cette manifestation s’est affirmée à l’échelle européenne comme un laboratoire d’idées où s’élabore une intelligence collective. En 2018, la volonté de porter le débat en d’autres lieux s’inscrit dans la recherche, toujours et encore, de nouveaux horizons à explorer. 4 Vendredi 30 mars dernier, le Centre Départemental de la Mémoire Résistance et Déportation de la Dordogne proposait une conférence publique sur l’histoire des femmes pendant la Seconde Guerre mondiale. Germinal Peiro, Président du Conseil départemental de la Dordogne a ouvert cette conférence animée par Bernard Lachaise, professeur émérite d'histoire contemporaine et coordonnateur du Conseil scientifique. Deux sujets ayant fait l’objet de recherches récentes ont été présentés  : « les femmes volontaires pour le travail en Allemagne » par Camille Fauroux, docteure en histoire contemporaine et « les femmes-soldats de la France libre » par Sébastien Albertelli, docteur en histoire contemporaine. En 2006, Dominique Veillon écrivait  : « plutôt que d’évoquer les « oubliées de l’histoire », peut-être faudrait-il parler d’histoires oubliées ! » Le propos peut être étendu à l’histoire de toutes les femmes dans la Seconde Guerre mondiale. Cette conférence a permis d’éclairer, à partir de recherches récentes, des choix féminins aussi différents que partir volontairement travailler en Allemagne ou s’engager dans la France Libre. Mais d’autres femmes ont également participé à la Résistance sur le sol métropolitain. Toutes, connues ou non, ont été, selon la formule d’André Malraux  : « des joueuses d’un jeu terrible ». Combattantes, non parce qu’elles maniaient des armes (elles l’ont fait parfois), mais parce qu’elles étaient des volontaires d’une atroce agonie. Protection des données  : LE DÉPARTEMENT DE LA DORDOGNE S’ENGAGE Le 25 mai 2018, s’appliquera dans tous les Etats membres de l’Union européenne un nouveau texte de référence sur la protection des données personnelles  : le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Un texte unique pour garantir la protection et la confidentialité des données personnelles et renforcer les droits des citoyens. Comme toutes les organisations, les collectivités sont concernées par ce nouveau règlement européen. Les différentes compétences du Conseil départemental, notamment sociales, l’amènent à manier de nombreuses informations sensibles sur les personnes. Le Département de la Dordogne, qui a toujours travaillé à sécuriser ses données, prend la mesure de cette nouvelle législation et a mis en place des groupes de travail afin d’adapter son fonctionnement et son organisation. Un Délégué à la Protection des données a été nommé, chargé d’informer et de conseiller les services pour protéger la vie privée du public.
ACTUALITÉS Et si j’osais les marchés publics A l’initiative du Conseil départemental et en partenariat avec la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Dordogne, acheteurs publics et entreprises se sont rencontrés le 5 mars dernier autour de la question de la commande publique. Trop peu d’entreprises encore osent les marchés publics du fait de la complexité des procédures ou du temps requis pour répondre. Des outils leur ont ainsi été présentés afin, par exemple, de se grouper avec d’autres entreprises pour soumissionner à un marché. Le Conseil départemental a par ailleurs mis en place les marchés publics simplifiés dit « MPS » permettant de répondre simplement aux marchés publics sur sa plateforme de dématérialisation AWS. Dans ce contexte d’évolution numérique, la réponse aux marchés publics deviendra obligatoirement dématérialisée à compter du 1er octobre 2018. Aussi, afin de ne pas perdre les opportunités qu’offre la commande publique, les entreprises doivent se préparer à cette échéance (signature électronique, compte sur la plateforme AWS…) Elles pourront se faire accompagner par les chambres consulaires ou encore leur organisation professionnelle pour enfin oser les marchés publics. Chefs d’entreprise, vous pouvez d’ores et déjà déposer vos offres en ligne sur la plateforme AWS du site des marchés publics du Département  : http://www.marchespublics.dordogne.fr Le comité de dialogue et de suivi du contournement de Beynac au travail La première réunion du Comité de Dialogue et de Suivi du contournement de Beynac, créé à l’initiative de Germinal Peiro, Président du Conseil départemental, s’est tenue sous sa présidence lundi 26 février 2018. Avec une participation fournie d’associations de la société civile, de membres du Conseil de l’Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques, de représentants de l’Etat (Préfecture et services associés), cette première réunion a été l’occasion de rappeler le contenu du projet, de présenter l’échéancier de sa réalisation et d’exposer les engagements environnementaux pris par le Département (présence d’un écologue durant les travaux, obligation de formation environnementale de tous les intervenants, mesures de protection de la faune et de la flore et suivi environnemental durant 30 ans). Les échanges entre les membres du comité ont été riches et ont souligné l’effort de transparence du Département. Le Comité, réuni pour une deuxième fois mi-avril, continue son travail. Notons que la SEPANSO, principal opposant à la réalisation du contournement, a décidé de ne pas participer aux réunions de ce comité malgré l’invitation qui lui a été faite. Voyage en Cantabrie de 55 jeunes du Conseil départemental Junior Du 14 au 17 mars derniers, les jeunes élus du Conseil départemental Junior se sont rendus en Espagne dans la Région de Cantabrie. Cette mission s’inscrivait dans le cadre du programme de coopération et de la convention qui lie le Département de la Dordogne et la Région de Cantabrie. L’objectif était notamment de renforcer les liens et les échanges entre jeunes européens, de promouvoir l’organisation et le fonctionnement du Conseil départemental Junior et de lancer de futures coopérations entre le Département, ses établissements scolaires et des établissements scolaires espagnols. Les collégiens du CDJ se sont pleinement investis dans leur rôle de jeunes ambassadeurs de Dordogne, dans le cadre d’un programme très soutenu autour de rencontres, visites et échanges, accompagnés par Christelle Boucaud, Vice-Présidente en charge de la jeunesse et des sports. 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :