[24] Vivre en Périgord n°51 mai à sep 2018
[24] Vivre en Périgord n°51 mai à sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°51 de mai à sep 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (190 x 238) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 8,8 Mo

  • Dans ce numéro : mon département, utile et innovant !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
PLANÈTE PÉRIGORD ENTRE SÉCHERESSE ET PLUIE Où en sont les nappes d’eau souterraines de la Dordogne ? Il ne s’agit pas de jouer les oiseaux de mauvais augure, mais simplement de rappeler une réalité intangible  : l’homme ne peut vivre sans eau. Pourtant, après des mois de grisaille, le soleil est indispensable à bien des égards ! La Dordogne a subi ces dernières années des sécheresses récurrentes qui ont mis à mal nos rivières, la nature et les écosystèmes. Sans doute faut-il y voir un des effets du changement climatique ? Il serait également illusoire de ne pas prendre en compte le fait que l’activité humaine impacte désormais durablement la ressource en eau. Ainsi, la vigilance s’impose y compris dans une région comme la nôtre située en aval du château d’eau que constitue le Massif central. Durant l’automne et l’hiver derniers, l’étiage des rivières et le niveau des nappes phréatiques étaient au plus bas suite à un important déficit de pluie. Nombre de ruisseaux et de rivières n’avaient plus le moindre écoulement, mettant en danger tout l’écosystème. 32 Les pluies massives de décembre - jusqu’à 200 millimètres en 15 jours - ont sauvé une situation qui tournait à la catastrophe. Ruisseaux et rivières ont retrouvé du débit jusqu’à la crue. Quant aux nappes d’eau souterraines, elles ont récupéré des niveaux acceptables, sans être toutefois exceptionnels. Au Service départemental de l’eau, Nathalie Jacquemain, hydrogéologue, l’explique  : « il faut rester vigilant et nous assurons un suivi régulier du niveau des nappes. Du fait des forts niveaux de pluviométrie, le ruissellement important n’a pas permis une recharge optimale de celles-ci ». Dans le même temps, la réalimentation des nappes peut être très lente. Une grande partie de l’eau potable que nous consommons vient des nappes souterraines, qui sont le plus gros réservoir d’eau douce de la planète. Des nappes alimentées par les infiltrations d’eau de pluie mais qui ont tendance à subir une surexploitation et des pollutions. Des nappes qui sont désormais surveillées comme le lait sur le feu, tant elles représentent l’une de nos plus précieuses richesses. En Dordogne, 84 capteurs sont ainsi disposés sur tout le territoire pour étudier le niveau des différentes nappes et la qualité de leurs eaux. Le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières), organisme public de référence, dispose de 52 capteurs (installés sur des forages, sources...). Le Département abonde ce réseau de 32 capteurs supplémentaires. Cette question est désormais prise très au sérieux. Pour l’heure, les pluies cumulées permettent une salutaire remontée des niveaux et d’aborder les prochains mois avec sérénité. Dans un avenir plus lointain, on sait que c’est la nature qui impose son rythme et que l’homme devra être vigilant pour anticiper ou essayer d’inverser des tendances néfastes.
AU RYTHME DU PÉRIGORD PARATGE, LE MOUVEMENT D’OC ET D’AILLLEURS Quand la culture occitane fait territoire Du 23 avril au 4 mai 2018 à Sarlat, Nontron, Leguillac-de-Cercles, Carsac-Aillac, Verteillac et Bourdeilles Cette nouvelle édition de Paratge est dédiée au poète, traducteur et éditeur Bernard Lesfargues. Cet événement départemental organisé par l’Agence culturelle autour de la langue et la culture occitanes s’enracine dans les valeurs d’ouverture et de respect propres à l’esprit du « Paratge », qui fondent depuis toujours la culture occitane. Articulant deux programmes, l’un dédié aux jeunes spectateurs, l’autre destiné à un plus PARATGE, LO MOVEMENT D’OC E DE QUAUQU’UNS LUOCS MAI. QUANTE LA CULTURA OCCITANA FAI TERRADOR Dau 23 d’abriau au 4 dau mes de mai a Sarlat, Nontronh, Lagulhac de Cercle, Carsac e Alhac, Vertelhac e Bordelha. Aquela novela edicion de Paratge es dedicada au poèta, reviraire e editor Bernat Lesfargas. Aqueu eveniment departamentau organizat per l’Agença culturala a l’entorn de la lenga e la cultura occitanas s’enraija dins las valors de dubertura e de respiech pròpias a l’esperit dau « Paratge », que fondan la cultura occitana dempuei totjorn. Concerts Lo Còr de la Plana, Mauresca, large public, ce temps Dan fort participe du Gharibian Trio, « vivre ensemble » par la découverte de DJ Tagada, Alidé Sans, Humpty Dumpty l’autre et le partage des cultures, la culture Danse occitane étant Cie considérée ÉliralE comme culture « Xihiko », Cie du monde. Marion PARATGE Muzac 2018 propose un « Let’s programme dense Folk ! », Moiz’Bat qui croise spectacles, concerts, projections, « Baletí » conférences, Exposition rencontres, ateliers, moments Julien Lombardi, conviviaux. Ateliers, Cinéma, Conférences, Il met également l’accent sur la sensibilisation Master avec des class... parcours (conférences, WWW.PARATGE.ORG ateliers, rencontres…), associe la culture arménienne en sarladais et invite le groupe Mauresca pour une résidence artistique en nontronnais. En articular dos programas, l’un dedicat aus jòunes espectators, l’autre destinat a un public mai large, queu temps fòrt participa dau « viure ensemble » per la descuberta de l’autre e lo partatge de las culturas, la cultura occitana essent considerada coma cultura dau monde. PARATGE 2018 perpausa un programa espés que crosa espectacles, concerts, projeccions, conferéncias, rencontras, ‘talhiers, moments conviviaus. Bòta tanben l’accent sus la sensibilizacion tras daus chamins (conferéncias, ‘talhiers, rencontras…), associa la cultura armeniana en sarladés e convida lo grope Mauresca per una residéncia artistica en Nontronés. Deux temps forts à retenir Vendredi 27 avril/Centre culturel de Sarlat à partir de 18h30  : Vernissage de l’Exposition « l’inachevé » de Julien Lombardi, Apéritif « Mezzé’Oc » puis concerts de Dan Gharibian Trio, Còr de la plana. Vendredi 4 mai à partir de 19h/salle des fêtes de Nontron  : Restitution des ateliers de sensibilisation menés dans le cadre de la résidence artistique du groupe Mauresca puis concerts de Alidé Sans et Paulin Courtial/Mauresca/DJ Tagada. Programme détaillé WWW.PARATGE.ORG Renseignement  : 05 53 06 40 00 (Agence culturelle départementale) Dos temps fòrts de se sovenir Divendres lo 27 d’abriau/Centre Culturau de Sarlat partir de 6 oras e meja de l’enser  : Vernissatge de la Mostra « l’inachabada » de Julian Lombardi, Aperitiu « Mezzé’Òc » puei concert de Dan Gharibian Trio, Còr de la Plana. Divendres lo 4 dau mes de mai partir de 7 oras de l’enser/sala de las festas de Nontronh  : Restitucion daus ‘talhiers de sensibilizacion menats dins l’encastre de la residéncia artistica dau grope Mauresca, puei concerts de Alidé Sans e Paulin Courtial/Mauresca/DJ Tagada. Programa detalhat sus WWW.PARATGE.ORG Entresenhas  : 05 53 06 40 00 (Agença culturala departamentala) 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :