[24] Vivre en Périgord n°51 mai à sep 2018
[24] Vivre en Périgord n°51 mai à sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°51 de mai à sep 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (190 x 238) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 8,8 Mo

  • Dans ce numéro : mon département, utile et innovant !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
PLANÈTE PÉRIGORD L A D ORD OGNE SANS PÉTROLE Au fil des ans, la randonnée et la promenade sont devenues les premières activités pratiquées par les Français en vacances. Le Conseil départemental de la Dordogne a toujours accompagné le développement de cette pratique et plus généralement des sports et loisirs de pleine nature, notamment à travers le Plan départemental des parcours et itinéraires de randonnées (PDIPR). Le Périgord est ainsi devenu une destination très attractive pour les randonnées ou les itinérances douces  : à pied, à cheval, à vélo, en canoë, notre territoire s’affirme comme un formidable terrain d’aventures et de découvertes. Depuis quelques années, les professionnels du tourisme présents sur les salons ont remarqué une tendance, au début discrète, puis de plus en plus marquée jusqu'à devenir récurrente  : les citadins abandonnent leur voiture pour utiliser les transports collectifs. C'est ainsi qu'en région parisienne, 60% de la population ne possède plus de véhicule. Alors à la question « que peut-on faire en Dordogne sans voiture ? », les réponses se structurent et s'organisent autour des trains et des bus, mais également des itinérances douces (non motorisées) balisées dans tout le département. Il faut d’abord arriver en Dordogne. La LGV, en mettant Paris à deux heures de Bordeaux et Angoulême, raccourcit d'autant la durée du trajet pour venir en Périgord depuis la capitale. L'aéroport de Bergerac accueille 30 de son côté plusieurs milliers de visiteurs par an qui arrivent également sans voiture. Enfin, les grandes lignes de bus desservent les transversales vers Clermont-Ferrand et Lyon. Une fois sur place, les Trains Express Régionaux et la quarantaine de gares, ainsi que les bus Trans-Périgord permettent d'irriguer une grande partie du territoire. Enfin, le chemin de randonnée ou le parcours cyclo permet d'arriver au lieu que l'on veut visiter. La carte « la Dordogne sans pétrole » montre les grands axes de transports en commun et d'itinéraires balisés qui traversent la Dordogne. Elle s'adresse donc plus particulièrement à un public itinérant, qui marche, pédale...plusieurs jours sur les parcours départementaux.
Retrouvez la carte et les 21 idées de découvertes de « la Dordogne sans pétrole » sur rando.dordogne.fr Le document « 21 idées de découvertes sans pétrole » propose aux voyageurs de visiter un lieu patrimonial, naturel ou de loisir généralement facilement accessible sans voiture. En réinventant une manière de découvrir le Périgord par les déplacements doux, le tourisme pourrait contribuer à la reconnaissance et au maintien des lignes ferroviaires héritées de la fin du XIX e siècle et de la « Société des Chemins de fer du Périgord », et valoriser des modes de déplacement collectifs et écologiques ! e stand du Département au Salon de la Rando à Lyon 2018 ODEBÉ ODEBÉ 24 L’offre en Périgord s’appuie sur  : l 4 lignes de train qui traversent la Dordogne d’ouest en est Périgueux – Périgueux Brive) et du nord au sud (Limoges Périgueux – Périgueux Agen). l les lignes de bus Trans Périgord qui desservent depuis Périgueux les villes et villages qui ne sont pas près du réseau de train. l le développement des aires de co-voiturage. l 9000 km de sentiers de randonnées balisés dans le cadre du PDIPR ouverts aux pédestres, équestres et VTT. l 450 km d’itinérances sur-balisées le long des vallées s’appuyant sur le PDIPR. l 200 km de vélo-routes voies vertes ouvertes à la circulation cyclo. l 100 km d’itinéraires départementaux cyclo balisés en 2018 entre Vallée Dordogne, vallée de l’Isle et Ribéracois. l 300 km de parcours balisés en route partagée « Dans la Roue de Lawrence d’Arabie » depuis Lamothe-Montravel jusqu’à Jumilhac-le-Grand. l 517 kilomètres navigables sur les rivières les plus importantes. 7 petites rivières annexes, navigables uniquement en hautes eaux, totalisent un linéaire de 92 kilomètres. DORDOGNE-PÉRIGORD AU SALON DE LA RANDONNÉE, un véritable succès Avec plus de 5,5 millions de pratiquants réguliers, la randonnée est l’un des loisirs préférés des Français. C’est fort de ce constat que le Département de la Dordogne est présent, depuis plusieurs années, au Salon du randonneur de Lyon fin mars. Pour cette édition 2018, le succès du Département de la Dordogne s’est, une nouvelle fois, illustré avec de nombreuses visites sur son stand. Des marcheurs du dimanche mais aussi des trekkeurs aguerris se sont donné rendez-vous sur le stand pour découvrir, voire redécouvrir, notre offre en terme d’itinéraires de randonnées aussi bien pédestres, cyclistes, fluviales… de quoi combler les attentes de chacun. Le salon a permis d’échanger avec des marcheurs émérites et de faire découvrir notre patrimoine local à travers la randonnée. 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :