[24] Vivre en Périgord n°51 mai à sep 2018
[24] Vivre en Périgord n°51 mai à sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°51 de mai à sep 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (190 x 238) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 8,8 Mo

  • Dans ce numéro : mon département, utile et innovant !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
CARTE DU RÉSEAU ROUTIER Mais le Département apporte aussi son concours pour la rénovation ou bien la modernisation des routes dont elle n’a pas la responsabilité. Ce sont 3,5 millions d’euros qui sont ainsi fléchés vers l’Etat (RN 21) et vers les communes pour les accompagner dans la réfection des traverses de bourgs. LES AUTRES INVESTISSEMENTS  : PRIORITÉ À L’ÉDUCATION COLLÈGES  : plus de 5 millions d’euros pour moderniser les établissements et garantir le meilleur cadre de travail et d’épanouissement aux élèves. De nouveaux travaux seront achevés ou bien engagés cette année en ce sens. Salle d’évolution sportive du Collège Montaigne à Périgueux 20 BUDGET PRIMITIF On notera en particulier  : - l’achèvement de la salle d’évolution sportive du collège Michel de Montaigne à Périgueux. - la poursuite de la restructuration du collège de Piégut avec la livraison du bâtiment neuf d’ici la fin de l’année. - la réalisation des études et de l’appel d’offres pour la construction du gymnase du collège du Bugue. - la poursuite de la restructuration du collège de Terrasson. - la mise en place de bâtiments modulables au collège de La Force pour améliorer les conditions d’enseignement. C’est également cette année que débute le plan de travaux prévu par le nouveau Livre Blanc des Collèges (25 millions d’euros engagés pour la restructuration des collèges sur la période 2018-2022). Enfin, il convient de souligner que c’est le Département qui sera le maître d’ouvrage de l’opération de réhabilitation et d’extension des locaux du campus Périgord, sur le site universitaire de la Grenadière à Périgueux. Le projet est estimé à 6,8 millions d’euros, dont 850.000 euros de participation du Conseil départemental.
BUDGET PRIMITIF Le Département agit pour le développement du territoire au-delà de ses compétences obligatoires ÉCONOMIE  : Le Conseil départemental continue de jouer un rôle essentiel dans la vie économique. (voir pages 6 à 10 de ce magazine) Concernant le développement touristique, le second Schéma Départemental de Développement Touristique sera finalisé cette année pour la période 2018-2021. AGRICULTURE  : faire rimer proximité avec qualité ! Le Département s’attache à accompagner l’installation et la transmission des exploitations, à guider la filière avicole vers la sortie de la crise sanitaire, à encourager une agriculture de proximité, les pratiques collectives, l’innovation, la recherche... Son action est en grande partie tournée vers l’agriculture bio et les circuits courts. DÉVELOPPEMENT DURABLE  : l’innovation au service de l’excellence environnementale Le Département poursuit une politique de la biodiversité ambitieuse. L’extension de la charte zéro pesticide y contribue. C’est dans le même but qu’a été élaboré le projet de Maison Numérique de la Biodiversité Dordogne-Périgord, dotée d’un volet destiné à la sensibilisation du public et qui bénéficiera d’une aide de l’Etat à hauteur de 1,1 million d’euros (60% du budget prévu). Les actions en faveur de la transition écologique et énergétique se poursuivent. CULTURE  : un marqueur incontournable de l’action du Département Qu’il s’agisse de l’accompagnement financier et technique apporté par le biais des conventions culturelles cantonales ou " " aux grands festivals, l’action menée vise à rendre accessible l’art sous toutes ses formes et les pratiques culturelles au plus grand nombre et sur tous les territoires. La Bibliothèque départementale, les Archives, participent activement à la diffusion de la connaissance et des s a v o irs. A v e c l’Agence Culturelle départementale, ce sont de nombreux événements qui sont organisés tout au long de l’année. SPORT  : un nouveau barème équitable pour les aides aux clubs de niveau régional Comme pour les clubs de niveau national il y a deux ans, le Département a souhaité établir un barème officiel et transparent pour l’ensemble des clubs de sports collectifs, en fonction des divisions dans lesquelles ils évoluent. Ce barème fait aussi disparaître les différences qui subsistaient entre les subventions apportées à des équipes masculines et celles allouées à des équipes féminines. La majorité départementale a ainsi voulu marquer une nouvelle fois par ses actes son attachement à la promotion de l’égalité hommes-femmes. Subventions en faveur de la culture versées en 2017 HABITAT  : l’action publique plus que jamais indispensable pour améliorer les conditions d’accès à des logements décents En l’espace de dix ans, la politique départementale de l’habitat a permis d’accompagner les propriétaires de 9750 logements, en leur attribuant plus de 95 millions de subventions, et de générer près de 492 millions de travaux. Le Département entend poursuivre les actions en faveur des plus démunis. C’est notamment l’objet du Plan Départemental d’Action pour le Logement et l’Hébergement des Personnes Défavorisées 2018-2023, mis en œuvre dès le 1er janvier 2018. Il entend maintenir ses actions en faveur de la rénovation et la réhabilitation thermique du parc de logements anciens, de la production de logements locatifs sociaux, en particulier dans les secteurs prioritaires mais sans oublier les zones rurales et les bourgs-centres. Subventions en faveur du sport versées en 2017 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :