[24] Vivre en Périgord n°50 déc 17 à avr 2018
[24] Vivre en Périgord n°50 déc 17 à avr 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°50 de déc 17 à avr 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (190 x 238) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 15,7 Mo

  • Dans ce numéro : très haut débit, le déploiement s'accélère.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
V I V R E E N P É R I G O R D D E C E M B R E 2 0 1 7 Expression des groupes politiques Un gouvernement qui dépèce les collectivités et met le monde rural à genoux Le Président de la République fait de beaux discours, paraît-il. Mais ce sont les actes qui comptent et le moins que l’on puisse dire, c’est que les actes de ce gouvernement sont clairement marqués à droite. Il nous parle de confiance mais pour l’instant, il multiplie les « coups de Trafalgar » contre les plus fragiles d’entre nous et contre les collectivités. Trois exemples flagrants  : la décision de supprimer les contrats aidés, prise au cœur de l’été, avec au final près de 600 Périgourdins qui se seront retrouvés sans emploi d’ici Noël et qui viendront dans leur grande majorité renforcer les rangs des allocataires du RSA, versé par le Conseil départemental. la baisse des APL et des loyers pour les logements sociaux  : une mesure catastrophique qui ne changera rien pour le porte-monnaie des résidents concernés mais qui mettra très vite en péril la politique de construction et de rénovation du parc de logements sociaux dans un département rural comme le nôtre. La suppression de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune…. Monsieur Macron, le 17 juillet lors de la Conférence nationale des territoires, rappelait son intention d’associer les collectivités territoriales en amont de chaque décision les concernant... Or, dans les actes, non seulement le gouvernement demande aux collectivités 13 milliards d’euros d’économies, faute de quoi il les leur imposera, mais on continue dans le même temps d’accroître leurs dépenses obligatoires et de charger leur barque ! La réalité, c’est que le gouvernement s’attaque à la décentralisation, au détriment des territoires les plus fragiles et les plus ruraux. La réalité, c’est qu’il nous manipule en essayant de faire des économies sur le dos des collectivités. Face à cette situation, nous ne resterons pas silencieux et continuerons de nous battre pour la solidarité et pour que vivent nos entreprises, nos communes et nos associations. Henri Delage, président du Groupe Socialiste et Apparentés Contact 05 53 02 59 07 - p.bel@dordogne.fr 36 Elu-e-s pour défendre vos droits contre l’intolérable Depuis 2015, près de 11 milliards d’euros ont été soustraits arbitrairement et brutalement à l’ensemble de nos collectivités locales. N’ayant pas seulement participé au redressement des comptes publics, elles ont été les principales actrices de la baisse du déficit de l’État  : 85% de l’ensemble. Emmanuel Macron en exige plus  : 13 milliards d’euros d’économie supplémentaire. Ce diktat condamne nos collectivités locales à la mort par asphyxie budgétaire. Moins de dépenses de fonctionnement, c’est moins de services publics aux populations, moins de subventions aux associations, moins de culture, de santé, de sport, d’aides au développement à nos territoires. D’autres mesures d’injustices vont faire la part belle au grand patronat et aux plus riches contre les plus défavorisés  : refonte de l’ISF, casse du code du travail et des services publics, hausse de la CSG... et la baisse de 5 € des APL avec une « Loi Logement » généralisant l’insécurité sociale par un nouveau hold-up contre les classes moyennes et familles les plus modestes, marquée par une vision comptable et technocratique du secteur qui sera dramatique pour l’emploi et l’économie. L’attaque au financement même du mouvement HLM et une quasi-disparition des aides à la pierre et les réformes du 1% patronal, vont achever le modèle français du logement social. Elus par nos concitoyens nous continuerons à défendre, faire valoir leurs droits et intérêts de leurs territoires en refusant à ce qu’ils payent les choix budgétaires du gouvernement. Jacques Auzou, président du Groupe Communiste, Front de Gauche et Républicain Contact 05 53 02 20 31 -l.perea@dordogne.fr
Revenons aux fondamentaux ! Agissons pour et dans l’intérêt de nos concitoyens ! Quelle ironie d’écouter le Président Peiro parler dans une récente interview des baisses des dotations de l’Etat alors que pendant cinq ans il les a votées, et dans le même temps, il ne s’est pas privé d’augmenter les impôts qui ont pesé pour la seconde année consécutive sur les ménages périgourdins et il n’est pas exclu de voir cette hausse s’installer une troisième année. Nous subissons les effets négatifs de la loi NOTRe, votée par Germinal Peiro et Colette Langlade, et la gestion désastreuse du département pendant des années qui a conduit à une dette conséquente. Ce sont au final et encore une fois les périgourdins qui en subiront les conséquences. Il est urgent d’engager des investissements importants liés aux routes départementales et au désenclavement numérique, indispensables au maintien et au développement de notre économie locale. Malheureusement, les perspectives budgétaires ne permettent pas d’entrevoir la réalisation d’un programme d’entretien de notre réseau routier aussi conséquent qu’il devrait l’être. Suite au départ volontaire de 4 élus exclusivement issus du mouvement « Les Républicains », le groupe « Le Rassemblement de la Dordogne » est désormais constitué de 8 conseillers départementaux représentant à la fois le monde rural, le péri-urbain et l’urbain qui s’attachent à être le plus proche de vous. Notre groupe a en effet souhaité maintenir une politique d’ouverture, en dehors des partis politiques traditionnels, afin de nous consacrer exclusivement à l’intérêt général. Notre groupe allie force de propositions et oppositions constructives au sein de l’assemblée départementale. Malgré un contexte tendu et contraint, nous vous souhaitons de passer de très belles fêtes et nous vous adressons tous nos vœux de bonheur, de santé et de réussite pour vous et vos proches pour l’année à venir. Thierry Boidé, président du Groupe le Rassemblement de la Dordogne Contact 05 53 02 59 28 -s.etourneaud@dordogne.fr Un nouveau groupe d’opposition  : « Les Républicains et apparentés ». Pourquoi lorsque l’on est 12 conseillers départementaux face à 38 de la majorité, éprouve-t-on le besoin de créer un nouveau groupe ? C’est pourtant la décision que nous avons prise en septembre et cela pour deux raisons fondamentales  : - les dernières élections ont totalement rebattu les cartes. Dans une famille politique, il y a des droits mais aussi des devoirs et en premier lieu la loyauté à nos candidats et à nos idées. - Au niveau national comme départemental, une opposition est faite pour s’opposer et proposer. S’il n’est pas question de faire du blocage systématique, quand une décision sera bonne nous le dirons. Quand elle sera mauvaise nous la dénoncerons en ayant toujours à l’idée le développement de la Dordogne, le bien-être de nos concitoyens et le sérieux budgétaire. Ce groupe est composé pour le moment de Dominique Bousquet (Canton du Haut-Périgord noir), Francine Bourra (Canton du Haut-Périgord noir), Gaëlle Blanc-Lajonie (canton de Bergerac 1) et Elisabeth Marty (canton de Saint-Astier). Beaucoup de sujets méritent d’être débattus  : le financement de Lascaux 4, le bien-fondé de la déviation de Beynac et son coût exorbitant, le budget et les frais de fonctionnement du Conseil Départemental, etc… Ce nouveau groupe continuera à servir les idées pour lesquelles vous nous avez fait confiance en 2015. Nous vous souhaitons d’agréables fêtes de fin d’année. Dominique Bousquet, président du groupe Les Républicains et Apparentés Contact 06 07 82 83 54 -f.marty@dordogne.fr 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :