[24] Vivre en Périgord n°50 déc 17 à avr 2018
[24] Vivre en Périgord n°50 déc 17 à avr 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°50 de déc 17 à avr 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (190 x 238) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 15,7 Mo

  • Dans ce numéro : très haut débit, le déploiement s'accélère.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
PÉRIGORD SOLIDAIRE PROMOUVOIR L'INSERTION PAR L'ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE  : un engagement du Conseil départemental Le Conseil départemental de la Dordogne a décidé, dès 2007, de s’inscrire dans la mobilisation de l’outil « Clause d’insertion sociale et professionnelle » pour étayer la politique de développement de l’offre d’insertion sur le territoire et plus particulièrement en direction des bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active. « Cette clause d’insertion sociale permet, en conformité avec la réglementation des marchés publics, d’offrir une opportunité d’accès à l’emploi aux publics en démarche d’insertion professionnelle, notamment bénéficiaire du RSA. Elle permet également de mobiliser les entreprises dans la lutte contre l’exclusion et de répondre à leurs problématiques de recrutement au travers d’un dispositif de pré-sélection et de formation » explique Mireille Bordes, vice-présidente du Conseil départemental. 22 En 2016, le Département de la Dordogne a souhaité aller plus loin. Au travers de sa politique de contractualisation avec les communes et les EPCI, il incite les maîtres d’ouvrages publics à intégrer la clause d’insertion sociale dans leurs marchés. En contrepartie, Le Département propose d’assister, à titre gracieux, ces maîtres d’ouvrage dans la mise en œuvre de cette clause en mobilisant ses services. C’est le pôle RSA-Lutte contre l’Exclusion, dirigé par Emmanuel Sucharaud qui est chargé d’apporter son appui aux maîtres d’ouvrages pour promouvoir et mettre en place cette clause d’insertion sociale. A titre d’exemples, des conventions d’assistance ont été signées ou sont en cours de signature avec  : - les communes de Chapdeuil, Saint- Méard-de-Gurçon, Sigoulès, La Force, Ribérac, … - les communautés de communes du Pays Ribéracois, de l’Isle-Loue-Auvézère, de la Vallée de la Dordogne et forêt de la Bessède, de Dronne et Belle, … - du syndicat mixte Périgord Numérique, du service départemental d’incendie et de secours de la Dordogne, …
L’association Ricochets, un acteur historique de l’insertion dans la vallée de l’Isle Créée au début des années 80 à l’initiative de l’IME de Neuvic, l’association Ricochets (nouvelle appellation) est une structure bien familière des habitants de ce territoire. La force de son impact remonte à la forte crise de l’emploi que le secteur a connue au milieu des années 80. C’est par la création d’un vestiaire et d’une banque alimentaire qu’elle s’est alors fait connaître. Vivre de son travail et non pas répondre ponctuellement aux difficultés, tel était l’objectif des administrateurs de l’association. La loi Aubry de lutte contre les exclusions de 1998 avec les premiers contrats aidés a permis de lancer un chantier d’insertion service environnement et friperie. Mais rien ne peut se faire sans l’adhésion du territoire. L’association est aujourd’hui un acteur fort dans ce bassin de vie, non seulement par sa vocation au retour à l’emploi mais également par sa présence et ses actions dans le cadre du maintien du lien social. Parmi les objectifs de la structure, il faut souligner sa volonté de valoriser les déchets et son travail pour améliorer le cadre de vie. Une vingtaine d’associations d’insertion en Dordogne sont soutenues par le Conseil départemental, en lien avec les collectivités locales qui, pour la plupart, assurent les prestations. 23 RICOCHETS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :