[24] Vivre en Périgord n°50 déc 17 à avr 2018
[24] Vivre en Périgord n°50 déc 17 à avr 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°50 de déc 17 à avr 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (190 x 238) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 15,7 Mo

  • Dans ce numéro : très haut débit, le déploiement s'accélère.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Déploiement des réseaux dans les territoires ruraux  : la Dordogne mobilisée et dans le peloton de tête des Départements Source  : Rapport d’activité, Agence du numérique. (Ministère de l’économie, de l’Industrie et du Numérique) Source  : Rapport d’activité, Agence du numérique. (Ministère de l’économie, de l’Industrie et du Numérique) 18 TRÈS HAUT DÉBIT Les opérations de montée en débit, puis le déploiement des premières plaques FttH, qui amènent la fibre directement chez l’habitant, visent à atteindre les objectifs fixés par le Schéma Directeur Territorial. La première phase de travaux mobilise un investissement de 165 millions d’euros en cinq ans, financé sur fonds publics nottamment  : avec 56,87 M € de l’Etat et pour le reste, des aides du Département de la Dordogne, de la Région Nouvelle-Aquitaine, de l’Union européenne (FEDER et FEADER) et de l’ensemble des communautés de communes de Dordogne. Après 3 ans d’études et de travaux, les objectifs initiaux sont en passe d’être tenus avec des kilomètres de fibre optique déployés, desservant notamment des zones d’activité, des collèges et lycées publics, ainsi que des établissements privés. La mise en œuvre opérationnelle du réseau d’initiative publique en Dordogne est à ce jour totalement engagée  : la Dordogne fait partie des 40% de départements qui ont d’ores et déjà attribué les marchés de travaux pour la construction des réseaux FttH, une opération complexe en matière technique, financière et opérationnelle.
" Collège connecté  : les établissements accompagnés dans leur transition numérique Depuis deux ans, la se résumait à quelques dizaines de modernisation" des équipements numériques des postes informatiques par établissement, collèges départementaux tend à développer de nouveaux usages pédagogiques innovants. Cet enjeu entraîne une profonde mutation du à terme, les structures scolaires devraient avoir autant d’équipements numériques que de collégiens, soit pas moins de 15 000 équipements à fonctionnement des établissements l’échelle du département de la et permet une continuité des usages éducatifs en classe et à la maison. Ainsi, le Conseil départemental construit et met à disposition les outils indispensables à la jeunesse pour aborder les enjeux d’un monde Dordogne. Les centres de données sécurisés gérés par la Direction des Systèmes d’Information et du Numérique du Conseil départemental hébergent aujourd’hui l’ensemble des données et applications des services départementaux. Les collèges de la Dordogne sont connecté  : développement de ressources, de nouvelles pratiques pédagogiques, culture numérique, évolution des espaces de travail, en cours de raccordement à ces infrastructures sécurisées et centralisées via les réseaux haut débit et très haut débit. personnalisation de l’apprentissage, pratiques interdisciplinaires... Ces changements s’appuient sur un chantier important de refonte des architectures numériques. Si dans les années 2000, le parc informatique des collèges La modernisation des architectures numériques est planifiée sur cinq ans (2016-2020) et menée par l’ingénierie de la collectivité  : l modernisation des réseaux informatiques en anticipant les besoins, 19 TRÈS HAUT DÉBIT l amélioration de la performance des accès réseaux et Internet en développant le Très Haut Débit. Plus de 50% des établissements seront raccordés en fibre optique en 2017 contre 10% en 2016. l centralisation de l’ensemble des connexions sur les centres de traitement du Département, afin de faciliter la mise à disposition de nouveaux services, de renforcer la protection des mineurs et la sécurité des données des établissements et enfin, de faciliter la supervision et la maintenance à distance. Ce chantier d’envergure est actuellement en phase de test sur deux collèges pilotes (Le Bugue et Anne-Frank à Périgueux) en lien avec les équipes académiques. Le résultat de cette expérimentation permettra ensuite sa généralisation à l’ensemble des collèges du département. Inscrite dans un Schéma directeur du numérique départemental, cette démarche répond aux dispositions prévues par la loi Peillon de 2013, relative à la maintenance et l’assistance informatique des collèges, compétence confiée au Département en lien avec le rectorat. En parallèle, les projets des établissements en matière de numérique éducatif sont soutenus par le Département. Dans ce cadre, la collectivité a doté d’équipements spécifiques et d’infrastructures innovantes les établissements ayant répondu aux projets du ministère de l’Éducation nationale. Ce sont ainsi vingt-sept collèges qui ont été plus particulièrement accompagnés dans leur démarche par le Département.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :