[24] Vivre en Périgord n°49 mai à nov 2017
[24] Vivre en Périgord n°49 mai à nov 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°49 de mai à nov 2017

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (190 x 238) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : un budget 2017 tourné vers l'action, la solidarité et l'innovation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
DORDOGNE - PÉRIGORD avec PARIS 2024 PÉRIGORD La Dordogne s’allie à la Cantabrie pour la préservation du patrimoine rupestre Du 3 au 5 février 2017, le Département de la Dordogne a accueilli une délégation de la province de Cantabrie, (nord de l’Espagne) qui possède l’une des plus grandes densités de grottes ornées du monde, parmi lesquelles la célèbre grotte d’Altamira. Le rapprochement avec la Dordogne et les sites majeurs de la vallée de la Vézère, dont la grotte de Lascaux, s’est naturellement imposé afin de favoriser l’émergence de projets communs. Le protocole d’accord entre le Conseil départemental de la Dordogne, la région Cantabrie et les municipalités de Puente-Viesgo et Santillana del Mar a été signé en mai 2016. Le 3 février 2017, la convention a été élargie à quatre nouvelles municipalités espagnoles  : Ramales de la Victoria, Ribamontán al Monte, San-Felices de Buelna, Camargo. A terme, la perspective est de créer un vaste réseau européen. Ce projet de coopération est inscrit au Chemin de l’Art Rupestre Préhistorique (CARP), un itinéraire culturel certifié par le Conseil de l’Europe, qui vise à développer et promouvoir une série d’itinéraires touristiques fondés sur le patrimoine culturel. 4 Mainichi - Tokyo Dordogne-Périgord soutient Paris 2024 C’est à l’occasion des Jeux Olympiques de Rio que l’idée a germé entre Germinal Peiro et la maire de Paris, Anne Hidalgo  : marquer par un événement fort le soutien de la Dordogne à la candidature de Paris pour l’organisation des JO de 2024. Le 23 septembre, le CIO désignera la ville qui accueillera les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Le Département de la Dordogne se mobilise, avec l’ensemble des Périgourdins et du monde sportif, pour apporter son soutien à la candidature de Paris 2024. Dès le 24 mai, vingt-quatre athlètes périgourdins se relaieront cinq jours durant, à pied, en vélo, en aviron ou en canoë au départ de Lascaux, pour rejoindre la capitale, via Angoulême, Poitiers, Châteauroux et Orléans avant d’être reçus par Anne Hidalgo à l’Hôtel de Ville de Paris. Une dernière étape symbolique permettra de gagner la Maison de la Nouvelle Aquitaine à Paris. Emergence d’un cluster cuir en Nord-Dordogne Le 7 mars dernier, la première réunion du Cluster cuir régional au lycée professionnel de Thiviers était l’occasion pour le Président de Résocuir, Laurent Duray, de présenter ce groupement d'entreprises aux nombreux acteurs économiques et élus venus y assister. Résocuir a vocation à représenter tous les métiers de la filière cuir sur la Nouvelle Aquitaine (élevage, tannerie, ganterie, mégisserie, chaussure, maroquinerie). Il s'articulera autour de quatre axes  : approvisionnement, développement des compétences, outil de production, innovation. Il s’agit de répondre à plusieurs attentes  : consolider et développer l'emploi sur l'ensemble de la filière, répondre à la demande des transformateurs d'avoir de la matière première de qualité, mise en lumière de l'excellence locale et régionale. Lascaux 3 poursuit son périple en Asie... et les touristes se pressent à Montignac pour visiter Lascaux 4 Records de fréquentation pour « Lascaux, l’Exposition internationale » à Tokyo ! 265 082 visiteurs sont venus au Musée National de la Nature et des Sciences entre le 1er novembre 2016 et le 19 février 2017 pour cet événement parmi lesquels des personnalités - et non des moindres - puisque l’empereur du Japon Akihito, l'impératrice Michiko et leur fils se sont rendus sur place. L’Exposition poursuit désormais son voyage au Japon  : du 25 mars au 28 mai 2017, c’est le musée d’art et d’histoire de Tohoku à Tagajo qui la reçoit et les premiers visiteurs semblent déjà emballés ! A l’occasion de l’inauguration de cette 2 ème destination japonaise, 8 entreprises périgourdines ont fait le déplacement pour nouer et conforter les liens avec le pays et développer leur présence sur ce marché. L’exposition sera ensuite présentée à Fukuoka au musée national de Kyushu du 10 juillet au 3 septembre 2017. Après le Japon, Lascaux partira vers la Chine au musée de la science et de la technologie de Shanghai du 1er novembre 2017 au 28 février 2018. De son côté, le Centre International de l’Art Pariétal connaît un beau succès à Montignac  : depuis son ouverture au public le 15 décembre 2016, ce sont près de 100 000 personnes qui sont venues visiter le site, au-delà des estimations envisagées et de bon augure pour les mois à venir.
Réseau routier  : 5000 km de routes départementales à entretenir et moderniser Contournement de Nontron (RD 675/RD 707) Dès 2009, le principe de ce contournement est envisagé avec les communes traversées. L’objectif est de délester le centre-ville de Nontron du trafic de transit, notamment poids lourds. D’une longueur de 4,35 kilomètres, il reliera à terme la RD 675 (route de Brantôme) à la RD 707 (route de Thiviers), au sud de Nontron, sur les communes de Sceau-Saint-Angel, Nontron et Saint-Martial-de-Valette. Les travaux sont réalisés en deux phases  : Une 1 ère phase démarrée en octobre 2016 se poursuivra jusqu’en juillet 2017 pour un montant estimé à 1,75 million d’euros. Il s’agit de l’aménagement de la section Ouest entre la RD 675 et la RD 3 (réalisation d’un tourne-à-gauche sur la RD 675, recalibrage des voies communales 11 et 5 sur 1 kilomètre environ, création d’un giratoire entre la RD 3 et la voie communale 2 et aménagement d’un carrefour entre la voie communale 2 et la RD 707). La 2 ème phase débutera au 2 ème semestre 2017 et concernera l’aménagement de la section Est entre la RD 3 et la RD 707 (renforcement et assainissement de la RD3 et de la voie communale 2) pour un montant de 1,25 million d’euros. 5 L’entretien du réseau mobilise environ 18 M € au total. Il s’agit de l’entretien programmé qui représente 8 à 9 M € et fait l’objet d’un programme annuel soumis au vote de l’assemblée (réfection des couches de roulement, mise en place de glissières, de signalisation et aménagements de sécurité ponctuels). S’ajoutent à cela à la réfection des chaussées des routes départementales dans les traverses d’agglomération (1,5 M € ) et la réparation des ouvrages d’art (1 M € ). L’entretien courant (réfection ponctuelle de chaussée, d’élagage, de curage de fossés…) se fait avec les équipes des Unités d’Aménagement ou avec le Parc Départemental. 7M € y sont consacrés chaque année. Le Département attribue également un budget annuel pour la réalisation des opérations de travaux neufs. En 2017, cela représente 3 M € . Zoom sur 2 opérations réalisées à ce titre  : poursuite du contournement de Mussidan entre la RD20 et la RD709 et contournement sud de Nontron entre la RD675 et la RD707. Contournement Ouest de Mussidan (RD 709) Le contournement ouest de Mussidan, constitue l’aboutissement de l’aménagement de la RD 709, axe structurant Nord-Sud dans la partie Ouest du Département, permettant le désenclavement du Bergeracois et de relier l’autoroute A89 à la RD 6089 (ex RN 89). Avec un trafic attendu de l’ordre de 4700 véhicules par jour, ce projet d’une longueur de 4,2 km, concerne les communes de Saint-Médard-de-Mussidan et des Lèches. Ce projet comprend deux phases  : - la section RD 6089 (route de Bordeaux)/RD 20 (route du Fleix) mise en service en décembre 2014, s’est déployée sur une longueur de 1,7 km pour un montant de travaux de 9,4 millions d’euros. Cette section est marquée par la réalisation d’un pont-rail pour franchir la ligne ferroviaire Bordeaux-Périgueux. - les travaux de terrassements démarrés au printemps 2016, se poursuivent jusqu’à l’automne 2017 sur la section RD 20/RD 709 (avec une interruption pendant la période hivernale). Sur une longueur de 2,5 kilomètres, cette phase s’étend dans un secteur boisé caractérisé par des sols de qualité médiocre en extrémité Est du tracé. Cela implique d’importants mouvements de terre et des techniques innovantes de stabilisation des déblais. Cette section se raccorde par un giratoire à la RD 709 au niveau de la Zone Artisanale des Lèches à proximité de l’échangeur autoroutier. A ce point, une aire de covoiturage paysagée, d’une capacité de 30 places environ, sera idéalement créée. Le coût des travaux est estimé à 5,5 millions d’euros (dont 2,7 millions d’euros pour les terrassements généraux et 2,8 millions d’euros pour les chaussées, équipements et aménagements paysagers). La fin des travaux est prévue pour 2018.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :