[24] Vivre en Périgord n°49 mai à nov 2017
[24] Vivre en Périgord n°49 mai à nov 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°49 de mai à nov 2017

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (190 x 238) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : un budget 2017 tourné vers l'action, la solidarité et l'innovation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Les principaux investissements 20,5 M € C’est le montant des subventions accordées aux projets des communes, des structures intercommunales et des organismes ou établissements. L’objectif est de porter cet effort à 25 millions d’euros 21.08 M € Travaux neufs sur les routes. Plan Très Haut Débit. C’est la participation du Département aux investissements réalisés cette année. Le Plan numérique, c’est un programme de 165 M € sur 6 ans, dont 59 M € apportés par l’État. Pour les aides à la pierre (aides financières publiques ayant pour but de favoriser la réalisation de logements), élément important de la politique de l’habitat. 18 5.48 M € Travaux de restructuration, de construction et de gros entretien dans les collèges. 400 000 € Pour la poursuite du programme « collèges numériques ». 4.2 M € 1.92 M € 960 000 € 3 M € Travaux d’amélioration et de restauration sur les bâtiments et sites départementaux. Il s’agit des crédits consacrés cette année au Centre International de l’Art Pariétal Montignac-Lascaux. Cet investissement global de 66 M € (en y intégrant les aménagements réalisés à Montignac en lien avec le site) bénéficie de 36,75 € de financements extérieurs  : Europe, Etat, Région, mécénat.
Les principales décisions du budget Solidarité et action sociale Le budget est en progression constante  : 221,28 M € (+4,1% par rapport au BP 2016), notamment en raison de la prise en charge financière croissante des Allocations Individuelles de Solidarité (AIS), même si ces crédits ne sont en hausse que de 1,95% par rapport aux dépenses concrètement réalisées sur 2016. Quelques chiffres  : APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie)  : plus de 13 500 bénéficiaires (+250 par rapport à 2016) pour un montant de 51,8 M € (+ 6,11% par rapport au budget 2016). Cette évolution significative est liée à l’augmentation du nombre de personnes âgées répondant aux critères d’éligibilité à la prestation mais également aux incidences financières de la loi d’Adaptation de la Société au Vieillissement qui améliore les conditions de prise en charge. 61% des bénéficiaires APA vivent chez eux. PCH (Prestation Compensatoire du Handicap)  : près de 1100 bénéficiaires pour un montant de 8,2 M € (niveau stable par rapport à 2016). RSA (Revenu de Solidarité Active)  : 9431 bénéficiaires au mois d’octobre 2016, soit 2,19% d’augmentation sur un an. Le nombre d’allocataires baisse néanmoins depuis l’été 2016. Malgré cette diminution légère mais continue observée depuis le mois de juillet 2016, les crédits alloués au RSA sont en hausse soit 4,07% d’augmentation sur un an. Crédit inscrit pour 2017  : 58,2 M € (+ 4,07%). Il convient de préciser que si la diminution du nombre d’allocataires devait se confirmer dans les prochains mois, elle permettrait d’envisager une révision à la baisse de cette prévision budgétaire. Aide Sociale à l’Enfance (ASE)  : les conséquences du contexte socio-économique fragile sur les familles se mesurent à travers la hausse du nombre d’interventions de nos services et des budgets dédiés à savoir 44,9 M € (+ 6,7%). Le budget d’action sociale, principal poste financier de la collectivité Au total, ce sont plus de 28 000 Périgourdins, soit près de 7% de la population, qui bénéficient aujourd’hui d’une allocation ou d’une prestation de solidarité directe versée par la Département. 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :